Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 21:37

Comme l'an passé, l'éditorial conjoint des principaux titres de presse de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), à l'occasion du Nouvel an 2010 (Juche 99), a été largement consacré à l'économie et à l'amélioration des conditions de vie, dans la perspective de l'édification d'un pays puissant et prospère à l'horizon 2012. La main tendue aux Etats-Unis et le rappel des propositions nord-coréennes en vue de la réunification de la péninsule inscrivent cette aspiration à la prospérité dans le cadre d'une paix globale. L'AAFC analyse cet éditorial.

Dans leur éditorial conjoint du 1er janvier 2010 (Juche 99), le Rodong Sinmun, organe du Comité central du Parti du travail de Corée, le Joson Inmingun, journal de l'Armée populaire de Corée, et le Chongnyon Jonwi, organe du Comité central de l'Union de la jeunesse socialiste Kim Il-sung, ont délivré un message en faveur de la paix, de la réunification et de la prospérité.

Sous le mot d'ordre "Apportons des améliorations décisives aux conditions de vie du peuple en cette année du 65ème anniversaire du Parti en donnant de l'éperon une fois de plus à l'industrie légère et à l'agriculture", l'éditorial du 1er janvier met l'accent sur l'édification d'un pays puissant et prospère d'ici 2012, année du centenaire de la naissance du Président Kim Il-sung, sous la conduite du Parti du travail de Corée et du dirigeant Kim Jong-il.

Alors que
les réformes économiques conduites depuis la fin novembre 2009 marquent une volonté de revenir aux fondamentaux de l'économie socialiste (l'éditorial relève que "les principes socialistes doivent être strictement observés dans la circulation des marchandises", sans allusion explicite à la récente réforme monétaire), une large place est accordée aux réalisations de l'année 2009 marquée par les batailles des 150 jours et des 100 jours : sont ainsi rappelées la construction de "la centrale de Nyongwon, la centrale de la Jeunesse de Wonsan, le canal sans pompage de la plaine Miru et les immeubles d'habitation de la cité de Mansudae. Le projet de gazéification de Namhung est achevé et la modernisation des usines et des entreprises importantes impulsée". Le lancement du satellite artificiel Kwangmyongsong-2 et l'essai nucléaire du 25 mai 2009 sont également soulignés comme des succès techniques majeurs. Toujours dans le secteur des technologies de pointe, l'accent est porté sur les progrès réalisés dans la maîtrise des techniques de contrôle numérisé par ordinateur.

L'éditorial présente ces progrès économiques et techniques comme devant être orientés vers "
l'amélioration du bien-être du peuple", de sorte que "le système de soins médicaux gratuits, le système d'enseignement gratuit et obligatoire" soient "mieux appliqués".

Dans un vibrant plaidoyer en faveur de la réunification, alors que l'année 2010 marque le dixième anniversaire de la déclaration historique Nord-Sud du 15 juin 2000 et le trentième anniversaire des propositions de la RPD de Corée en faveur de la République fédérale démocratique du Koryo, l'éditorial conjoint rappelle les initiatives prises par Pyongyang pour améliorer le dialogue Nord-Sud. Si les autorités sud-coréennes ne sont pas critiquées en tant que telles, elles sont exhortées, "au lieu d'aggraver la tension et la confrontation", à "respecter la Déclaration commune Nord-Sud, venir au dialogue Nord-Sud et travailler à l'amélioration des rapports". La mise en cause des "manœuvres de confrontation de connivence avec les forces extérieures" doit s'interpréter, notamment, comme un rejet de la politique intercoréenne du gouvernement sud-coréen tendant à lier la question des rapports Nord-Sud et de la dénucléarisation de la péninsule coréenne : pour la RPDC, les armes nucléaires sont une force de dissuasion vis-à-vis des Etats-Unis, et non une menace pour le Sud.

A cet égard, l'éditorial s'achève sur le rappel d'une position de principe en faveur de la dénucléarisation de la péninsule coréenne, ainsi qu'une main tendue aux Etats-Unis pour établir un régime de paix durable, en lieu et place de l'accord d'armistice de 1953 : "Aujourd'hui, le problème fondamental posé pour assurer la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne et dans la région environnante est de mettre un terme aux rapports d'hostilité entre la RPD de Corée et les Etats-Unis. Etablir un système de paix durable et réaliser la dénucléarisation de la péninsule coréenne par la voie du dialogue et des négociations, c'est notre position invariable."

Ces déclarations soulignent l'attente d'une réponse de Pyongyang aux propositions formulées, notamment, lors de la
visite en RPD de Corée de l'envoyé spécial américain Stephen Bosworth.

L'AAFC partage cette aspiration à la paix et à la réunification de la Corée, sur la base des déclarations du 15 juin 2000 et du 4 octobre 2007, en souhaitant également que la mise en oeuvre des progrès économiques et technologiques permette une amélioration des conditions de vie du plus grand nombre.

 

 

Editorial conjoint du 1er janvier 2010  sur le site Naenara de la RPD de Corée

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Politique de la RPDC
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)