Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

Assemblée générale de l'AAFC du samedi 11 septembre 2021

Rapport d'activité et d'orientation

 

Chers amis, adhérents de l’Association d’amitié franco-coréenne,

Quand nous avons tenu notre dernière assemblée générale, le 15 juin 2019, nous ne savions pas que la suivante aurait lieu deux ans plus tard, à la défaveur d’une pandémie mondiale qui a bouleversé nos vies, y compris la vie associative.

Déjà, l’assemblée générale de 2019 avait lieu dans un contexte particulier, notre président Benoît Quennedey étant empêché. Je tiens à réaffirmer ici tout notre soutien et notre confiance à Benoît, en espérant le revoir bientôt parmi nous.

La principale question qui se pose aujourd’hui est la suivante : comment notre association peut-elle poursuivre son action de solidarité avec la Corée et le peuple coréen, dans un contexte aussi contraint, alors que les questions internationales, à quelques exceptions près, sont à mille lieues des préoccupations quotidiennes de nos concitoyens ?

Un constat s’impose : après les spectaculaires avancées sur les fronts diplomatique et des relations inter-coréennes de 2018 et du premier semestre 2019, lesquelles ont fait alors la une de l’actualité (rencontres des dirigeants des Corée du Nord et du Sud en avril 2018, mai 2018, septembre 2018 et juin 2019, rencontres des dirigeants de Corée du Nord et des Etats-Unis en juin 2018, février 2019, et juin 2019), nous sommes revenus à une période de stagnation sur ces deux fronts et on parle très peu de la Corée dans les médias. A partir de janvier 2020, la pandémie de Covid-19, la fermeture des frontières et le ralentissement des échanges n’ont pas contribué à arranger les choses.

Vaille que vaille, en 2019 et 2020, alors que l’AAFC, fondée en octobre 1969, fêtait, un peu tristement, son 50e anniversaire, elle s’est efforcée de respecter les huit engagements figurant dans la déclaration signée en juin 2017 à Paris par les représentants de douze associations d’amitié avec la Corée :

- travailler au retrait inconditionnel des troupes étrangères de Corée,

- travailler à la levée des sanctions et embargos qui frappent la RPDC,

- intervenir auprès des autorités françaises pour qu'elle soutiennent sans réserve l'application complète des déclarations inter-coréennes et le dialogue entre les deux parties de la Corée,

- œuvrer à l'établissement de relations équilibrées entre la France et les deux Etats coréens,

- alerter l'opinion publique sur la situation injuste et dangereuse qui prévaut en Corée,

- lutter contre la présentation erronée de la situation de la péninsule coréenne et les fausses nouvelles véhiculées par les grands médias,

- renforcer la coopération avec les autres associations d'amitié avec la Corée,

- mutualiser les bonnes pratiques.

 

Pour mettre en application ce programme, l’AAFC a mené trois types d’activités.

1) L'AAFC a organisé des réunions culturelles et d’information.

Le 17 avril 2019, à la Maison de la vie associative et citoyenne du 16e arrondissement de Paris, l'AAFC a organisé une présentation du livre de Claude Vautrin, Corée du Nord : l'autre dimension (éditions Kaïros, 2019), en présence de l'auteur. Cet ouvrage a été écrit suite à la participation de Claude Vautrin, grand reporter, au voyage organisé par l’AAFC en RPDC en septembre 2018.

Le 15 octobre 2019, à la Maison de la vie associative et citoyenne du 16e arrondissement de Paris, l’AAFC a organisé une réunion-débat sur le thème « Vérités interdites : le danger d'informer sur la politique internationale. L'affaire Wikileaks-Assange » avec Aymeric Monville, éditeur, auteur de Julian Assange en danger de mort (Delga, 2019).

Le 18 février 2020, à la Maison de la vie associative et citoyenne du 16e arrondissement de Paris, l’AAFC a organisé une réunion-débat sur le thème « Quelles perspectives pour la Corée en 2020 » avec Stephen Cho, coordinateur du Forum coréen international.

2) L'Association d'amitié franco-coréenne a participé à des réunions internationales avec ses associations homologues.

Le 29 juin 2019, à Helsinki (Finlande), l'AAFC a participé à une réunion des associations européennes d'amitié avec la Corée, réunissant des représentants des associations de Belgique, Danemark, Finlande, France, Royaume-Uni, Suède et Suisse, en présence de représentants de la RPDC. Ce fut l’occasion d’échanges approfondis sur la situation internationale et les activités de nos associations respectives, conformes à l’esprit de la déclaration de juin 2017.

3) L'AAFC a utilisé ses moyens de communication traditionnels.

Le site Internet de l'AAFC (ouvert en février 2008) a publié peu d’articles en 2019 et 2020, l’essentiel de la communication de l’AAFC passant désormais par le groupe Facebook de l’AAFC (plus 1 300 abonnés) qui se veut un lieu d’échange sur tout ce qui touche à la Corée. Les sujets d’ordre culturel y occupent une place prépondérante.

Il est à regretter que la publication du bulletin trimestriel de l’AAFC a cessé après le numéro 136 (3e trimestre 2018), faute d'effectifs suffisants pour le rédiger, le mettre en forme, l'imprimer et l'envoyer.

La permanence hebdomadaire a, elle, toujours été assurée le jeudi de 18h à 19h (hors périodes de confinement) dans les locaux de la Maison de la vie associative et citoyenne du 16e arrondissement de Paris.

Il convient enfin de souligner que les instances (comité national et bureau) n’ont pas pu se réunir normalement, à l’exception de la participation de membres du bureau à des cérémonies protocolaires à la Délégation générale de RPDC à l’occasion des fêtes nationales.

 

Nous pouvons donc identifier quatre axes pour relancer l’activité de l’AAFC au cours de la période 2021-2022, toujours dans l’esprit de la déclaration de juin 2017.

1) Développer les moyens modernes de communication grâce à une équipe dédiée

Pour le moment, l’AAFC n’est présente que sur Facebook. Il conviendrait d’être aussi présent sur d’autres réseaux sociaux (Twitter, Instagram, Telegram…) mais à la seule condition de disposer d’un modérateur. En effet, l’expérience du groupe Facebook démontre la nécessité de veiller attentivement à ce qui est publié pour corriger quasi-instantanément tout dérapage. La même équipe pourrait être chargée d’organiser des réunions à distance, via un outil tel que Zoom.

2) Informer en rédigeant des articles et analyses originaux

Toutes les propositions d’articles et d’analyse, notamment au sujet de la situation en Corée et des relations franco-coréennes, sont les bienvenues pour être publiées sur le site Internet de l’AAFC. L’équipe de rédaction du site Internet se tient à la disposition des auteurs pour corriger et mettre en forme leur texte (ajout de liens, d’images, etc).

3) Relancer l’activité des comités régionaux et thématiques et en créer de nouveaux.

Il existe actuellement huit comités régionaux (Bourgogne-France-Comté, Bretagne, Grand Est, Haut-de-France, Ile-de-France, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie) et trois comité thématiques (esperanto, jeunes, sciences sociales et politiques). Ces comités ont souvent été formés pour porter des initiatives et organiser des manifestations, culturelles notamment. En dehors de tels événements, les comités ont du mal à exister. Il convient donc de rappeler que les comités régionaux et thématiques peuvent s’appuyer sur l’AAFC « nationale », y compris pour le financement de leurs activités.

4) Interpeler les candidats à l’élection présidentielle française de 2022

En mars 2017, l’AAFC avait posé cinq questions aux onze candidats à l'élection présidentielle française :

- Estimez-vous nécessaire que la situation dans la péninsule coréenne soit traitée dans sa globalité et que les comportements d’autres acteurs – à commencer par les États-Unis d’Amérique - soient soulignés ?

- Quelle est votre position sur les sanctions dont la RPDC fait l’objet ?

- Comptez-vous faire évoluer cette situation pour normaliser les relations entre la République française et la RPDC, conformément à la pratique de nos principaux partenaires européens ?

- Quelle est votre position sur les différentes restrictions apportées aux libertés démocratiques en Corée du Sud ?

- Estimez-vous que la France doit appuyer le dialogue entre les deux Corée et rappeler qu’il constitue le seul instrument sérieux pour trouver une solution pérenne à la crise coréenne ?

Avaient répondu : Nathalie Arthaud, Nicolas Dupont-Aignan, Jean Lassalle et Philippe Poutou. Comme il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer, nous proposons de renouveler cette action avec les candidats de la prochaine élection présidentielle.

 

Nous ne pouvons pas conclure cet exposé des deux dernières années et des perspectives sans évoquer ceux qui nous ont quittés après avoir profondément marqué la vie de notre association.

Pensons à Maurice Cukierman, militant infatigable pour la solidarité internationale, membre du bureau de l’AAFC. Pensons à Bernard Hugo, ancien sénateur et maire de Trappes, membre du comité nationale du Mouvement de la paix, vice-président de l’AAFC. Pensons à Alain Serres, membre fondateur du Comité régional de Nouvelle Aquitaine qui faisait partie de la délégation s’étant rendue en RPDC en septembre 2018. Pensons aussi à Maître Rolland Weyl qui, même s’il n’était pas membre de l’AAFC, a partagé tant de nos combats au cours d’une carrière d’avocat s’étalant sur sept décennies.

Plus récemment, nous avons eu à déplorer la disparition de deux autres figures de l’Association d’amitié franco-coréenne, illustrant un peu plus la qualité et la diversité de celles et ceux qui la composent : Laurent Personne, membre du comité national de l’AAFC, défenseur acharné de la francophonie, ancien chef de cabinet du secrétaire perpétuel de l'Académie française, aux profondes convictions gaullistes ; et Roger Sylvain, grande figure du syndicalisme, responsable de la CGT à Renault-Billancourt en mai 1968 puis de la fédération CGT de la métallurgie.

Cette qualité et cette diversité des adhérents de l’Association d’amitié franco-coréenne sont, depuis plus de 50 ans, la principale richesse de notre association, et nous savons pouvoir nous appuyer sur ce socle pour la faire vivre et regarder l’avenir avec optimisme malgré les difficultés du moment.

Partager cette page
Repost0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?