Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 00:33
Le discours de nouvel an du dirigeant Kim Jong-un de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) a mis en exergue l'inauguration de la station de ski ultra-moderne de Masikryong, qu'il avait visitée à plusieurs reprises au cours des travaux achevés en un temps record (au point d'être devenus une référence, dont rend compte l'expression "à la vitesse de Masikryong"), et malgré l'embargo sur de nombreux produits à destination de la RPDC. Si l'image de bâtisseur est fréquemment associée au pouvoir suprême, quel que soit le pays (en France également, les dirigeants ont voulu laisser leur empreinte, depuis le château de Versailles du roi-soleil Louis XIV à la Bibliothèque François Mitterrand et à la construction du Grand Louvre par l'ancien président socialiste), c'est la dimension de loisirs et de recherche de l'excellence sportive qui retient ici l'attention.

Pendant la "dure marche", la production architecturale en RPD de Corée avait nettement ralenti sous l'effet d'une conjoncture économique très défavorable. A la veille de la célébration du centenaire de la naissance du fondateur de la RPDC, le Président Kim Il-sung, en avril 2012, la construction de logements - notamment dans la capitale Pyongyang - a été un des signes les plus tangibles de la reprise économique et de la priorité accordée à l'élévation du niveau de vie de la population. Mais ces changements transparaissent également dans la construction d'un ensemble de complexes sportifs, de loisirs et culturels, figurant en bonne place dans les programmes de visite proposés aux délégations étrangères, et qui témoignent d'une dimension nouvelle des évolutions économiques et sociales en cours tendant à l'avènement d'une société de loisirs.

C'est dans ce contexte que s'inscrit la construction de la station de ski du Mont Masik (ou Masikryong), à 1.528 mètres d'altitude (vidéo ci-dessous), près de la côte orientale de la province de Kangwon, au Sud du pays, et construite en un temps record par l'Armée populaire de Corée - une nouvelle fois mise à l'honneur (dans la poursuite de la politique de Songun), et qui se pose à nouveau comme un acteur économique majeur dans l'effort de modernisation du pays. La volonté de la Corée du Nord de se placer au meilleur niveau mondial en termes d'équipements n'est pas propre au nouveau complexe sportif, puisqu'on la retrouve également dans les équipements d'éducation et de santé, comme en ont témoigné naguère l'inauguration du Palais des études du peuple ou de la Maternité de Pyongyang.


Le choix de construire une station de ski dernier cri a une signification en termes non seulement de loisirs, mais également de priorité accordée aux sports - et en l'occurrence aux sports d'hiver - dans un pays où les palais des enfants, répartis sur l'ensemble du territoire, permettent de sélectionner à un très jeune âge les futurs talents sportifs et culturels. Il y a ainsi fort à parier que le nouveau complexe participera à la formation d'une nouvelle génération d'athlètes nord-coréens qui concourront dans les compétitions internationales. En particulier, l'accent a été porté sur le patinage artistisque (avec la participation aux Jeux de Vancouver en 2010 du champion national Ri Song-chol ou la désignation de Yun Jin-il parmi les sportifs de l'année 2011) et le hockey sur glace avec l'étonnant résultat de l'équipe féminine aux championnats du monde qui se sont déroulés à Strasbourg en avril 2013.

Aux derniers Jeux d'Asie d'hiver, du 30 janvier au 6 février 2011 au Kazakhstan, les sportifs nord-coréens ont obtenu une médaille de bronze grâce à Thae Won-hyok et Ri Jy-hyang en patinage artistique, tandis que Hong Ye-gyong et Choe Min terminaient cinquièmes en danse sur glace (et Ri Song-chol huitième en patinage artistique pour les hommes). En 2003, les athlètes nord-coréens avaient décroché une médaille d'argent et une médaille de bronze, se classant sixièmes au tableau des médailles, dans un palmarès traditionnellement dominé par le Kazakhstan et les autres pays d'Asie du Nord-Est (Corée du Sud, Japon, Chine et, dans une moindre mesure, Mongolie). Comme pour le football, les sports d'hiver correspondent assez nettement, en Asie, à une spécialité du Nord-Est du continent. L'inauguration de la station du Mont Masik répond à un intérêt ancien pour les sports d'hiver, notamment pour des disciplines comme le patinage artistique et les sports sur glace, mais qui se heurtait jusqu'à présent au manque d'équipements dans le domaine du ski.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)