Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Assemblée générale de l'AAFC du samedi 27 février 2016

Rapport d'orientation

présenté par Benoît Quennedey

vice-président de l'Association d'amitié franco-coréenne

en charge des actions de coopération

 

Depuis 1969, notre Association est la seule qui, en France, joue un rôle de promotion des échanges et des relations de coopération avec toute la Corée, animée par la ferme certitude que la compréhension mutuelle se fonde sur le dialogue – et qu’il n’y a pas d’autre voie pour parvenir à un règlement pacifique de la question coréenne, au-delà des clichés et des anathèmes véhiculés à longueur de flashs d’information et de colonnes de journaux par des médias en quête de sensationnalisme.

Nos objectifs n’ont pas varié depuis 47 ans. Ils figurent à l’article 3 de nos statuts, et c’est sur cette base que nous devons, encore et toujours, déployer notre action.

 

1) Mieux faire connaître en France la civilisation traditionnelle, l’histoire et la situation de la Corée

Pour atteindre cet objectif, le blog – ou plutôt les blogs – de l’AAFC (blog national en français, blogs des comités régionaux Bourgogne et Nord, blog en coréen), associés à la page Facebook de l’AAFC suivie par près de 500 personnes, reflètent au quotidien notre activité et nos prises de position. Les principaux articles sont repris dans le bulletin trimestriel, largement diffusé auprès de nos contacts institutionnels. Il convient d’augmenter le nombre de contributeurs réguliers, y compris dans des domaines spécialisés ou par des traductions d’articles en langues étrangères. Par ailleurs, la publication d’un plus grand nombre d’articles originaux sur le blog en coréen demande l’investissement de coréanophones aguerris. Enfin, nos adhérents et sympathisants pourraient plus systématiquement participer aux discussions sur les réseaux sociaux, les forums en ligne et les pages de discussion des médias, tout en créant des liens vers les articles de nos blogs afin de renforcer le rayonnement de notre association.

Les réunions de compte rendus de voyage jouent un rôle majeur pour faire connaître la réalité de la Corée, photos à l’appui : le déplacement en octobre 2015 d’une délégation de l’AAFC en RPD de Corée a déjà donné lieu à une manifestation à Paris, le 18 janvier. Un autre compte rendu est prévu à Tousson le 19 mars.

La poursuite de nos activités de conférence – qu’elles soient liées à l’actualité, ou visent à mieux faire connaître les spécificités de la Corée – peuvent s’appuyer sur les liens développés avec les progressistes sud-coréens, le Comité international pour les libertés démocratiques en Corée du Sud présidé par Jean Salem et le collectif Solidarité pour la Liberté et la Démocratie en Asie (SOLIDA), formé en août 2015 par des pacifistes japonais, coréens et français vivant dans notre pays. Une conférence commune de l’AAFC et de SOLIDA a d’ailleurs d’ores et déjà eu lieu, le 28 janvier dernier, sur les bases américaines au Japon et en Corée, réaffirmant la position constante de l’AAFC contre l’implantation de nouvelles bases à Jeju et Okinawa qui s’inscrit dans une course aux armements que nous dénonçons.

 

2) Travailler de façon permanente à la défense, au maintien et au renforcement des relations amicales entre les peuples français et coréen

Outre les traditionnelles manifestation organisées par l’AAFC à l’occasion des fêtes nationales de la RPD de Corée, l’AAFC poursuivra et amplifiera en 2016 sa politique de déplacement en RPD de Corée de délégations sur des thématiques spécifiques – qu’il s’agisse d’échanges économiques, scientifiques ou universitaires – dans la continuité des déplacements qui ont eu lieu en 2015. En particulier, la visite de Damien Jamet, maître de conférences en mathématiques à l’Université de Lorraine, à l’été 2015, a ouvert un nouveau champ de coopération qui pourrait s’inscrire dans une logique internationale avec les chercheurs d’autres pays. Ce déplacement a fait suite aux échanges qu’avait déjà initiés l’AAFC, les années précédentes, dans les domaines de l’architecture, de la géographie et des études coréennes.

Par ailleurs, alors que les comités régionaux de l’AAFC ont vocation à organiser des manifestations spécifiques en dehors de l’Ile-de-France, il convient de tirer pleinement parti de la disponibilité des diplomates de la délégation générale de la RPD de Corée pour venir à la rencontre de nos adhérents et sympathisants dans les régions et à favoriser, lors de ces déplacements, des échanges avec des acteurs politiques, économiques et culturels.

A cette fin, l’objectif de couverture de l’ensemble du territoire national par des comités régionaux permettra de renforcer l’organisation de l’AAFC et de mieux structurer les initiatives d’adhérents en province.

La direction nationale de l’AAFC est également à la disposition des adhérents, en Ile-de-France comme en province, pour présenter l’association et ses objectifs et participer à son renforcement.

 

3) Favoriser et susciter les échanges intellectuels, culturels, économiques, artistiques et sportifs entre les peuples français et coréen, sans discriminations

De nouvelles perspectives se sont ouvertes pour le déplacement et l’accueil d’étudiants et d’universitaires coréens en France ou français en Corée, en liaison étroite avec des universitaires français spécialistes de la Corée. Une conférence est déjà programmée le 9 mars prochain, avec le professeur de coréen Patrick Maurus de l’INALCO, sur le cursus d’études à l’Université Kim Il Sung qu’ont suivi, en fin d’année dernière, des étudiants en coréen de l’INALCO.

L’AAFC poursuivra la couverture de la présence de sportifs et artistes coréens en France et s’efforcera de continuer à organiser – ou d’aider à l’organisation de – la venue en France de délégations sportives ou artistiques, en répondant notamment aux demandes qui lui sont adressées.

Une attention particulière sera portée à la conservation préventive, d’une part, et au handicap, d’autre part, suite au déplacement en France d’une troupe de jeunes artistes nord-coréens handicapés (en février 2015) et d’une délégation de l’Association coréenne des musées (en octobre-novembre 2015).

 

4) Soutenir les aspirations du peuple coréen à la réunification de son pays, avec le départ de toutes les troupes étrangères présentes sur la péninsule coréenne

Après la participation d’une délégation de l’AAFC à une conférence internationale à Helsinki en septembre 2015, aux côtés d’autres associations d’amitié européennes, l’AAFC envisage d’organiser à Paris une rencontre internationale : compte tenu des délais de préparation, celle-ci pourrait avoir lieu en début d’année 2017, coïncidant ainsi avec le 40e anniversaire de la fondation du Comité international de liaison pour la paix et la réunification en Corée (CILRECO).

Alors que le retour au pouvoir des conservateurs à Séoul depuis 2008 a progressivement ruiné les acquis de la politique de coopération intercoréenne de la décennie du « rayon de soleil » (1998-2008), l’AAFC continuera, par ses publications, ses déclarations et l’organisation de conférences, à soutenir toute initiative de nature à promouvoir le dialogue et les échanges intercoréens, en continuant de plaider pour la paix et la réunification en Corée, en liaison avec toutes les organisations coréennes – du Nord, du Sud et de la diaspora – qui concourent à l’atteinte de ces objectifs.

 

5) Agir auprès des autorités françaises pour que celles-ci jouent un rôle positif et prennent les initiatives nécessaires en vue d’une paix durable et de la stabilité en Asie du Nord-Est

L’AAFC poursuivra et approfondira ses contacts avec les groupes interparlementaires de l’Assemblée nationale et du Sénat, ainsi qu’avec le gouvernement français (notamment le bureau français de coopération à Pyongyang), en vue de l’établissement de relations diplomatiques complètes entre la France et la RPD de Corée et pour une approche équilibrée de la question coréenne.

L’association réaffirmera son opposition au déploiement du système antimissiles THAAD en Asie du Nord-Est. Elle continuera aussi son combat pour une réponse équitable à la question des « femmes de réconfort », rejetant l’accord conclu entre Tokyo et Séoul en fin d’année 2015.

A la suite de la conférence organisée le 29 juin 2015 à Paris, il serait souhaitable de permettre l'apposition d'une plaque place de Stalingrad, à Paris, où sont tombés en 1952 deux manifestants contre la guerre en Corée : Hocine Belaïd et Charles Guénard.

 

6) Tant que se prolongera la division de la Corée, agir pour faire disparaître toute discrimination entre les deux Etats, notamment par l’établissement des relations diplomatiques entre la France et la République Populaire Démocratique de Corée

Outre les contacts institutionnels précités, l’AAFC sensibilisera l’opinion publique en intervenant dans les médias et sur des sites Internet spécialisés.

 

7) Organiser la solidarité en vue d’obtenir la libération des prisonniers de conscience et l’abrogation de la loi de sécurité nationale dans la péninsule coréenne

La dégradation des libertés publiques en Corée du Sud, qui s’est accélérée depuis l’arrivée au pouvoir à Séoul en décembre 2012 de Mme Park Geun-hye, a justifié une implication croissante de l’AAFC aux côtés des démocrates et des défenseurs des droits de l’homme en Corée du Sud. Les législatives sud-coréennes d’avril 2016 et la présidentielle de décembre 2017 justifient un renforcement de notre action pour obtenir la libération des prisonniers politiques, le rétablissement du Parti progressiste unifié, la défense des libertés syndicales, l’opposition au révisionnisme dans les manuels scolaires et la lutte contre l’ingérence des services secrets tant dans la vie politique sud-coréenne.

Les actions qui seront conduites en 2016 s’appuieront notamment sur la commémoration du 70e anniversaire du soulèvement ouvrier et paysan de l’automne 1946 au Sud de la Corée.

Ce programme est d’autant plus ambitieux qu’il intervient dans un contexte international particulièrement tendu en ce début d’année 2016, qui impliquera de compter sur nos seules forces en n’attendant aucun appui des autorités gouvernementales françaises, si promptes à dénoncer la situation des droits de l’homme en Corée du Nord tout en fermant les yeux sur les atteintes aux libertés publiques de plus en plus flagrantes en Corée du Sud. Il implique également une vigilance accrue face aux tentatives de déstabilisation que ne manquera pas de fomenter, une nouvelle fois, l’appareil militaire et policier sud-coréen. Mais l’AAFC a pris l’habitude de naviguer à contre-courant des idées reçues, avec la conviction que la cause des peuples mérite autre chose que des volte-faces opportunistes et une soumission à des intérêts qui lui sont étrangers.  Plus que jamais, dans les circonstances qui sont les nôtres, le peuple coréen – tout le peuple coréen – a besoin de notre appui et de notre solidarité.

Partager cette page

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)