Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 14:21

Les Sud-Coréens ont réalisé l'exploit de réussir la passe de quatre en Taekwondo aux Jeux olympiques de Rio : les quatre athlètes qui concouraient sous les couleurs de la République de Corée sont montés sur le podium, récoltant deux médailles d'or et deux médailles de bronze. Ces excellents résultats ont porté le nombre de médailles sud-coréennes à 19 à l'issue du 14e jour de la compétition, le 19 août 2016 : 8 médailles d'or, 3 médailles d'argent et 8 médailles de bronze, plaçant les Sud-Coréens au 11e rang mondial.

Oh Hye-ri

Oh Hye-ri

Le Taekwondo (orthographié Taekwon-Do au Nord, où les formes sont celles définies par le fondateur, le général Choi Hong-hi) est le sport national de combat coréen, dont la pratique au Sud est celle qui a obtenu le statut de sport olympique. Si la discipline a longtemps été marquée par l'écrasante domination des Sud-Coréens, l'internationalisation des pratiques a entraîné le recul relatif des athlètes du pays du Matin calme : aux Jeux olympiques de Londres en 2012 la Corée du Sud n'a décroché qu'une médaille d'or (Hwang Kyung-seon, déjà médaillée olympique en 2008 dans la catégorie poids moyens, moins de 67 kg) et une médaille d'argent (Lee Dae-hoon, battu en finale par l'Espagnol Joel Gonzalez, dans la catégorie poids mouches, moins de 58 kg). La République de Corée n'avait ainsi terminée que troisième ex aequo avec la Turquie au tableau des médailles dans la discipline, étant devancée par l'Espagne et la Chine.

Les Jeux de Rio marquent ainsi le retour des taekwondoïstes sud-coréens, avec un doublé en or chez les femmes.

Le 17 août, Kim So-hui a battu la Serbe Tijana Bogdanovic, sur le score de 7 à 6, dans la catégorie poids mouches (moins de 49 kg). Championne du monde 2011 et 2013, médaillée d'or aux Jeux asiatiques d'Incheon en 2014, la jeune femme revient au plus haut niveau mondial et a déclaré, émue : "J'ai passé des moments si difficiles pour participer aux Jeux olympiques. J'avais promis à mes parents de remporter une médaille d'or et je suis heureuse de pouvoir tenir ma promesse."

Le 19 août, dans la catégorie poids moyens, Oh Hye-ri, qui concourait pour la première fois aux Jeux olympiques, a battu sur le fil la numéro un mondiale, la Française Haby Niaré, sur le score de 13 à 12, à l'Arène Carioca 3, à l'issue d'un match riche en émotions : les trois premiers points ont été marqués par Haby Niaré, avant une nette domination d'Oh Hye-ri (qui a mené sur le score de 10 à 4) puis une remontée de la Française, toutefois insuffisante pour inverser la tendance. 

Kim So-hui

Kim So-hui

Chez les hommes, le bronze a été obtenu par Kim Tae-hun (catégorie poids mouches, moins de 58 kg), champion du monde 2013 et 2015 et médaillé d'or aux Jeux d'Asie à Incheon en 2014, et Lee Dae-hoon (poids légers, moins de 68 kg). Double champion du monde (2011 et 2013, catégorie des moins de 63 kg), Lee Dae-hoon a décroché sa deuxième médaille olympique, après l'argent en 2012 dans la catégorie poids mouches. Le média "7 sur 7" a qualifié Lee Dae-hoon de "plus beau perdant des JO" en soulignant sa "réaction d'humilité et de sportivité rare" :

Lee Daehoon a d'abord applaudi la victoire de son bourreau du jour, avant de lui prendre un bras pour le lever.

Et ce n'est pas tout : les deux athlètes se sont ensuite pris dans les bras de façon très chaleureuse. Une superbe sportivité comme on aimerait en voir plus souvent.

7 sur 7

Lee Dae-hoon, en 2012 aux Jeux de Londres

Lee Dae-hoon, en 2012 aux Jeux de Londres

Après un accord conclu en 2015 entre la Fédération internationale de Taekwon-Do (acronyme anglais : ITF), à laquelle sont affiliés notamment les sportifs nord-coréens, et la Fédération mondiale de Taekwondo (acronyme anglais : WTF), dont relèvent les Sud-Coréens, les athlètes enregistrés auprès de la WTF et de l'ITF ont désormais la possibilité de participer aux événements organisés par l'autre fédération internationale, selon les règles de l'organe hôte - y compris les Jeux olympiques. L'exclusion des athlètes ITF des JO a entraîné des départs vers les fédérations WTF, comme la Britannique Jade Jones, double médaillées d'or olympique (Londres 2012 et Rio 2016) dans la catégorie des moins de 57 kg, qui a commencé par pratiquer le Taekwon-do ITF. Aucun Nord-Coréen ne concourait toutefois aux épreuves de Taekwondo aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro.

Principale source :

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Taekwon-Do - Hapkido - Taekkyon Sport
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)