Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 16:23

Du 19 septembre au 4 octobre 2014, la ville d'Incheon, en République de Corée (Corée du Sud), a accueilli les 17èmes Jeux asiatiques d'été. Les athlètes de l'ensemble de la Corée, Nord comme Sud, ont obtenu des résultats tout à fait remarquables. Avec 79 médailles d'or et un total de 234 médailles, la Corée du Sud s'est classée une nouvelle fois seconde, juste après la Chine. Elle n'a fait mieux qu'à deux reprises, lorsqu'elle avait déjà accueilli les Jeux asiatiques d'été, en 1986 à Séoul (93 médailles d'or et un total de 224 médailles) et en 2002 à Pusan (96 médailles d'or et 260 médailles). Quant aux athlètes de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), avec 11 médailles d'or et 36 médailles au total, ils ont obtenu leur meilleur classement (7ème) depuis 1990, date à laquelle ils avaient terminé à la 4ème place (comme en 1978 et en 1982). Ces résultats sont d'autant plus appréciables que la montée en puissance d'autres nations asiatiques, au premier rang desquelles la Chine, sur la scène sportive internationale a laissé moins d'espace aux pays qui, comme la Corée, ont une plus longue tradition de participation aux compétitions internationales. Nous revenons sur quelques-uns des principaux résultats des sportifs coréens.

Le 20 septembre 2014, le Nord-Coréen Om Yun-chol a remporté la médaille d'or en haltérophilie dans la catégorie des moins de 56 kg et battu le record du monde en soulevant 298 kg (128 kg à l'arrachée et 170 kg à l'épaulé-jeté). Aux Jeux olympiques de Londres en 2012, Om Yun-chol avait déjà créé la sensation en décrochant l'or après avoir soulevé, à seulement 20 ans, 293 kg. Enroulé dans le drapeau de la RPD de Corée, le champion a fait un tour de piste sous les vivats de ses compatriotes sud-coréens.

Le 21 septembre, son compatriote Kim Un-guk a aussi remporté l'or, dans la catégorie des moins de 62 kg, en battant pas moins de trois records du monde : 154 kg à l'arraché, soit 1 kg de plus que le record établi en 2002 par le Chinois Shi Zhyong ; 328 kg au total (dont 174 kg à l'épaulé-jeté), soit 1 kg de mieux que le précédent record qu'il avait lui-même établi lors des Jeux olympiques de Londres en 2012. Enfin, lors de sa dernière tentative, Kim Un-guk a réalisé un épaulé-jeté à 178 kg, réhaussant le record du monde total de 4 kg, pour le porter à 332 kg.

La RPD de Corée a décroché deux autres médaille d'or en haltérophilie, avec Ri Jong-hwa chez les femmes dans la catégorie des moins de 58 kg et Kim Un-ju (moins de 75 kg), cette dernière ayant par ailleurs battu un record du monde à l'arraché.

Om Yun-chol (en haut) et Kim Un-guk (en bas).
Om Yun-chol (en haut) et Kim Un-guk (en bas).

Om Yun-chol (en haut) et Kim Un-guk (en bas).

A l'issue des épreuves du 20 septembre, la République de Corée a occupé provisoirement la première place au classement des médailles, grâce notamment aux résultats obtenus en escrime : l'or a été remporté par Lee Ra-jin au sabre et Jung Jin-sun à l'épée. Deux autres médailles d'or en escrime ont été remportées, le lendemain, par Jeon Hee-sook au fleuret chez les femmes et Gu Bon-gil au sabre individuel chez les hommes, et encore deux autres médailles d'or par équipe le 23 septembre (sabre, équipe féminine ; épée, équipe masculine). Le 21 septembre, un lycéen âgé de seulement 17 ans, Kim Cheong-yong, a créé l'exploit en décrochant la médaille d'or au pistolet à air comprimé 10 m avec un total de 201,2 points, après qu'il eut déjà remporté une première médaille d'or par équipe dans la même discipline.

Un autre Sud-Coréen âgé de seulement 13 ans, Park Sung-bin a obtenu l'or en voile optimist.

Les athlètes sud-coréens ont obtenu cinq médailles d'or en judo, dont l'une par équipe chez les hommes ; la judoka Jeong Gyeong-mi a défendu avec succès le titre qu'elle avait remporté aux Jeux d'Asie de 2010 en battant en finale la Nord-Coréenne Sol Kyong dans la catégorie des moins de 78 kg.

Kim Cheong-yong

Kim Cheong-yong

Le 25 septembre, les Sud-Coréennes Seok Ji-hyun, Choi Bo-min, Kim Yun-hee et Youn So-jung ont établi un record du monde à l’épreuve d’arc à poulies par équipe, en obtenant 238 points sur un maximum de 240 lors des quarts de finale où elles ont été opposées aux Laotiennes. Elles ont remporté la finale, le 27 septembre, contre les Taïwanaises, avec un score de 229 points (226 points pour leurs rivales). Le même jour, Choi Bo-min a remporté la médaille d'or dans l'épreuve individuelle, avec 144 points contre 143 points pour sa compatriote Seok Ji-hyun.

Choi Bo-min

Choi Bo-min

En sports d'équipe, la Corée du Sud a conservé son titre en baseball après une finale serrée face à Taïwan (6 à 3). L'équipe féminine a décroché l'or face au Japon en handball, sur le score de 29 à 19, le 1er octobre. Le même jour, les Sud-Coréennes ont battu les Chinoises, tenantes du titre, en hockey sur glace. L’équipe féminine de basketball sud-coréenne a battu la Chine en finale (70-64) le 2 octobre. Ce même 2 octobre, c'est aussi la Chine qu'ont vaincu les volleyeuses sud-coréennes pour décrocher l'or.

En football, le 2 octobre, les Sud-Coréens ont dû attendre la 119ème minute du match pour l'emporter finalement d'un petit but, marqué par Rim Chang-woo, sur les Nord-Coréens. La performance des deux équipes coréennes, finalistes, est de bon augure pour l'avenir, après des résultats décevants des guerriers Taeguk au mondial brésilien.

Le 3 octobre, les basketteurs sud-coréens ont battu les Iraniens en finale (79-77).

Le but de Rim Chang-woo a offert l'or à la Corée du Sud en football, face à la Corée du Nord.

Le but de Rim Chang-woo a offert l'or à la Corée du Sud en football, face à la Corée du Nord.

Côté nord-coréen, on relèvera notamment qu'en tennis de table Kim Hyok-bong et Kim Jong, qui avaient décroché le titre de champions du monde à Paris en double mixte, ont tenu leur rang en obtenant la médaille d'or à Incheon.

En football féminin, le 1er octobre les Nord-Coréennes ont vaincu les Japonaises en finale sur le score de 3 à 1 : après des buts de Kim Un-mi et Ra Un-sim (12ème et 52ème minutes), les Japonaises ont réduit l'écart en marquant à la 55ème minute, avant un troisième but coréen de Ho Un-byol à la 87ème minute.

En boxe, en lutte et au tir au pistolet, tant les Sud-Coréens que les Nord-Coréens ont décroché l'or.

Ho Un-byol (à l'extrême-gauche) et Ra Un-sim, après leur victoire sur les Sud-Coréennes en demi-finale le 29 septembre.

Ho Un-byol (à l'extrême-gauche) et Ra Un-sim, après leur victoire sur les Sud-Coréennes en demi-finale le 29 septembre.

Sources :

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Sport
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)