Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 22:26

Logo Foot RPDCSept mois seulement après son difficile mondial sud-africain, l'opiniâtre sélection nationale de la RPDC revient sur le devant de la scène et s'apprête à disputer la 15ème Coupe d'Asie des nations hébergée ce mois de janvier 2011 par l'émirat du Qatar. Sous la houlette du nouvel entraîneur Jo Tong-sop, les Nord-Coréens feront figure d'outsiders tandis que leurs homologues sudistes viseront le titre.

 
Le mardi 11 janvier 2011, la sélection nationale de football de la République populaire démocratique (RPD) de Corée entrera en lice dans la compétition reine d'Asie pour la troisième fois de son histoire (1980, 1992, 2011). Le "Cheollima", dont le retour au premier plan du football international a été salué lors de la Coupe  du monde en Afrique du Sud, fera office d'outsider embusqué derrière les puissances régionales traditionnelles (Iran, Arabie Saoudite, Iraq, Japon, Corée du Sud, Australie).
 
Victimes d'un sort cruel lors de la Coupe du monde sud-africaine l'été dernier, ils avaient échoué dans le groupe le plus difficile avec le Brésil, le Portugal et la Côte d'Ivoire, les Nord-Coréens ont malheureusement à nouveau subi  l'inclémence du hasard pour cette Coupe d'Asie : versés dans le groupe D, ils devront affronter d'emblée le tenant du titre iraqien (2007), l'Iran et les Emirats Arabes Unis. 

Un programme difficile mais passionnant pour une sélection nationale en plein renouveau.

Les adversaires
 
Le premier adversaire de la RPD de Corée sera la sélection des Emirats Arabes Unis, qui au Qatar aura l'avantage d'évoluer quasiment "à domicile". Chaperonnée par le célèbre entraîneur slovène Srečko Katanec, l'équipe du golfe persique peut se targuer d'un réel passé footbalistique (une coupe du monde en 1990, 8 participations à la coupe d'Asie dont une finale en 1996) et d'un avenir brillant avec ses sélections de jeunes qui ont atteint les quarts de finale du dernier mondial des moins de vingts ans en 2009 et la finale des 16èmes Jeux d'Asie en septembre dernier. D'ailleurs, parmi les 23 Emiratis retenus par le sélectionneur Katanec, pas moins de 5 joueurs figuraient dans l'équipe championne d'asie des moins de 20 ans en 2008 ! Bien qu'ils aient su prendre la mesure de cet adversaire lors des éliminatoires du Mondial 2010 en les vainquant à deux reprises, les Coréens seraient bien inspirés de ne pas se reposer sur leurs lauriers et de se méfier des attaquants Ismail Matar et Akhmed Khalil, les deux redoutables atouts offensifs de cette formation à la saveur entièrement "locale".
 
L'Iran qui court après un succès continental depuis 1976 (dernier volet d'un triplé 1968-1972-1976 jamais égalé) a quant à lui croisé le fer avec les Coréens de RPDC pas moins de 16 fois en 37 ans, sans jamais s'incliner et en sortant 11 fois vainqueur ! La Team Melli comme on l'appelle à Téhéran partira donc avec un avantage psychologique qui sera d'autant plus fort que les Iraniens voudront certainement prendre leur revanche sur une équipe qui les a privés de Coupe du monde à deux points près l'année dernière ! Pour cette Coupe d'Asie, la sélection persane présentera un visage rajeuni, et sera conduite par le capitaine aux cent sélections Jawad Nekounam, meneur de jeu du club de Pampelune dans le championnat espagnol ; il s'agira sans doute du match le plus difficile à négocier pour Jong Tae-se et ses pairs, mais en cas de résultat positif les Nordistes auront de bonnes chances de sortir de ce groupe de la "mort". La dernière confrontation s'était soldée par un nul vierge à Pyongyang (0-0).

A noter également qu'à l'orée du tirage au sort des groupes l'année dernière, le capitaine Nekounam avait affirmé devant les journalistes de l'AFC que l'équipe qu'il souhaitait le plus éviter était... celle de la RPDC !

Troisième et dernier adversaire de la poule, le champion irakien n'a certes pas réussi à se qualifier pour la Coupe du monde 2010 mais les "Lions de Mésopotamie" restent sur une coupe des confédérations 2009 plus qu'honorable  (nul contre l'Afrique du sud, courte défaite 1-0 contre le futur champion du monde espagnol) et compteront encore dans leur rangs leurs éléments les plus talentueux, à savoir Younis Mahmoud, Nashat Akram, Mohammed Emad, ou Bassim Abbas.

La RPD de Corée n'a croisé l'Iraq sur sa route qu'à quatre reprises en match officiel, avec une égalité parfaite des résultats, deux victoires deux défaites, quatre buts inscrits de part et d'autre ; la dernière confrontation en date remonte à un match de qualification pour la Coupe du monde en 1993 qui avait vu les Coréens s'imposer 3-2 à Doha... au Qatar ! Un signe encourageant pour la petite troupe de Jo Tong-sop !
 
Des raisons d'y croire
 
Même si la mission s'annonce presqu'aussi périlleuse que celle du Mondial pour les valeureux Nord-Coréens, beaucoup d'éléments permettent d'envisager la compétition qatarie avec optimisme.
 
jo_tong_sop.jpgD'abord, il convient de rappeler que le sélectionneur des "Rouges" ne sera autre que le bien nommé Jo Tong-sop (photo FIFA.com), dont le palmarès reste sans égal dans le pays :  en 2004, il qualifie l'équipe nationale pour le mondial FIFA des moins de 17 ans qui atteindra les quarts de finale de la compétition en éliminant l'Italie ; en 2006, il conduit la troupe des moins de 20 ans au succès continental puis la chapeaute au Mondial des moins de 20 ans accueilli par le Canada en 2007 ; bien qu'éliminés au premier tour, les jeunes Coréens font preuve d'une combativité exemplaire en obtenant deux nuls et en ne pliant que 1-0 contre le futur champion argentin. Pour couronner le tout, Jo Tong-sop est enfin l'homme clé de la qualification pour la Coupe d'Asie des nations puisque c'est lui qui a conduit la sélection nationale au succès en février dernier lors de l'AFC Challenge Cup 2010, avec une équipe de jeunes. Sa connaissance approfondie du football local, sa relation de longue date avec nombre de joueurs ayant commencé à travailler sous son aile depuis 2004, ainsi qu'une approche psychologique plus fine que celle de son pourtant méritoire prédécesseur Kim Jong-hun sont tout à fait propres à rassurer les supporters du Cheollima.
 
D'ailleurs les 23 joueurs retenus par Jo Tog-sop constituent a priori "la meilleure équipe possible" pour le Cheollima : on retrouve 17 des joueurs nominés pour le Mondial en juillet dernier, qui pourront ainsi capitaliser sur leur expérience face aux géants brésilien et portugais. La présence de l'avant-centre vedette Jong Tae-se à la Coupe d'Asie était incertaine en raison d'un différend technique avec le club allemand du FC Bochum, mais le plus célèbre des zainichis a finalement pu rejoindre son équipe nationale au Moyen-Orient. Combien eût été dommage pour le Cheollima de se priver d'un joueur si talentueux, auteur de 7 buts en quelque 13 matchs de Bundesliga pour une simple erreur de date d'envoi de convocation !
 
A ces 17 joueurs qui n'ont cessé d'évoluer ensemble depuis deux ans dans le cadre de leur préparation au mondial, s'ajoutent des éléments particulièrement brillants qui avaient sans doute fait défaut en juin dernier : le zainichi Ryang Yong-gi, le jeune prodige Choe Myong-ho (dit le Cristiano Ronaldo nord-coréen) et le rapide Kim Kuk-jin, que nous présentons ici brièvement.
 
ryang_yong_gi.jpgRyang Yong-gi, milieu de terrain âgé de 29 ans, évolue en J-League depuis 2005 (il est capitaine du club Velgata Sendai) et sort d'une saison remarquable au cours de laquelle il a inscrit 11 buts et sauvé son équipe de la relégation.Il s'était déjà illustré en février dernier en marquant 4 buts cruciaux pour la RPD de Corée, lui permettant de remporter l'AFC Challenge Cup et ainsi de se qualifier pour ce tournoi. Doté d'une vision du jeu claire et d'un don certain pour les coups de pieds arrêtés, il ajoutera une touche technique à un Cheollima parfois trop enclin à pratiquer un jeu rudimentaire.
 
Choe Myong-ho, surnommé un peu péremptoirement le "Cristiano Ronaldo nord-coréen" en sa prime jeunesse, s'est fait remarquer pour la première fois lors du Mondial U17 2005 au Pérou : triple buteur (contre la Côte d'Ivoire et le Brésil) il avait ouvert le chemin des quarts de finale à ses coéquipiers.  A la suite de cet exploit, il eut l'opportunité de se former en championnat russe au sein du club de Samara où il côtoya l'international sud-coréen Oh Beom-seok. L'expérience ne fut malheureusement pas très concluante, et en 2010 il connut l'amère déception d'être écarté pour le Mondial. Relancé par le sélectionneur Jo Tong-sop lors des Jeux d'Asie de Canton en octobre 2010, il reprend confiance et retrouve le chemin des filets (2 buts). Suffisant pour qu'on lui donne sa chance au Qatar.
 
Kim Kuk-jin était pour sa part le capitaine courage de l'équipe des jeunes nord-coréens lors du mondial U17 2005 et le buteur décisif contre l'Italie. Joueur extrêmement vif et endurant, relanceur infatigable, il fait ses gammes depuis deux ans en championnat suisse et a porté les couleurs du Concordia Basel puis du FC Wil où l'a rejoint cet été son compatriote Cha Jong-hyok ; ses accélérations fulgurantes et sa hardiesse pourraient permettre au Cheollima d'afficher un style de jeu un peu moins cauteleux qu'à l'habitude.
 
Enfin, soulignons que les derniers résultats de la sélection nationale de RPDC sont plutôt satisfaisants avec une courte défaite contre le Koweït (1-2), un nul (2-2) contre cette même équipe et plus récemment de probantes victoires contre Bahreïn et le Qatar (1-0, 1-0), deux équipes également qualifiées pour la Coupe d'Asie.
 
De quoi se prendre à rêver que le Cheollima parvienne à galoper au moins jusqu'en demi-finales, comme en 1980, où la Corée du Sud lui avait barré la route de la finale...

LES 23

1 GK Ri Myong-guk (né le 9 septembre 1986), Pyongyang City
18 GK Kim Myong-gil (né le 16 octobre 1984), Amrokgang
22 GK Ri Kwang-il (né le 20 avril 1988), Rimyongsu
 
2 DF Cha Jong-hyok (né le 25 septembre 1985), Wil
3 DF Ri Jun-il (né le 24 août 1987), Sobaeksu
4 DF Pak Nam-chol (né le 3 octobre 1988), Amrokgang
5 DF Ri Kwang-chon (né le 4 septembre 1985), April 25
8 DF Ji Yun-nam (né le 20 novembre 1976), April 25
12 DF Jon Kwang-ik (né le 5 avril 1988), Amrokgang
13 DF Pak Chol-jin (né le 5 septembre 1985), Amrokgang
20 DF Ri Kwang-hyok (né le 17 août 1987), Kyonggongop
 
6 MF Choe Myong-ho (né le 3 juillet 1988), Pyongyang City
7 MF Ryang Yong-gi (né le 7 janvier 1982), Vegalta Sendai
11 MF Mun In-guk (né le 29 septembre 1978), April 25
14 MF Pak Nam-chol (né le 2 juillet 1985), April 25
15 MF Kim Yong-jun (né le 19 juillet 1983), Pyongyang City
17 MF An Yong-hak (né le 25 octobre 1978), Omiya Ardija
23 MF Kim Kuk-jin (né le 5 janvier 1989), Wil
 
9 FW Jong Tae-se (né le 2 mars 1984), VfL Bochum
10 FW Hong Yong-jo (né le 22 mai 1982), Rostov - capitaine
16 FW Choe Kum-chol (né le 9 février 1987), Rimyongsu
19 FW An Chol-hyok (né le 27 juin 1985), Rimyongsu
21 FW Pak Chol-min (né le 10 décembre 1988), Rimyongsu

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Football
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)