Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 11:59

Le tirage au sort final pour la Coupe du monde de football 2010 en Afrique du Sud a eu lieu au Cap, le vendredi 4 décembre 2009. Si la République de Corée (du Sud) sera soumise à rude épreuve face à l'Argentine, au Nigéria et à la Grèce, la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) se retrouve elle dans le groupe de la mort, opposée au Brésil, à la Côte d'Ivoire et au Portugal. Mais la difficulté de la tâche galvanise la sélection nord-coréenne, pour sa première apparition dans une phase finale en Coupe du monde depuis l'épopée de 1966, lorsque le Cheollima avait défrayé l'histoire du football en éliminant l'Italie.

Les dés sont jetés. Alors que
les deux Corée se sont pour la première fois qualifiées en phase finale de la compétition, le tirage au sort de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud les expose à rude concurrence, tout particulièrement la Corée du Nord (photo Getty Images, sur le site de la FIFA).

La Corée du Sud face à l'Argentine, à la Grèce et au Nigéria

Au sein du groupe B, la Corée du Sud (52ème au
classement mondial de la FIFA le 20 novembre 2009) devra battre aux moins deux des trois équipes suivantes : l'Argentine (8ème rang mondial), le Nigéria (22ème) et la Grèce (12ème). Huh Jung-moo, sélectionneur de la République de Corée, est conscient des difficultés qui attendent ses joueurs, mais confiant en rappelant que la Corée du Sud avait déjà su se qualifier en Asie face à des adversaires réputés (source FIFA) :

"Dans une Coupe du Monde, il n’y a pas de match facile, alors je n’ai aucune raison de me plaindre de notre groupe. Nos adversaires sont très forts. Chaque match sera difficile, mais c'était déjà le cas lors des qualifications asiatiques. Bien sûr, les Argentins seront favoris. Ils disposent de très bons joueurs, très connus, mais ce n’est pas un problème pour nous. Nous avons l’habitude de partir de loin. Nous avions perdu contre eux en 1986, mais avec l’expérience et les leçons que nous avons retenues, nous espérons pouvoir faire mieux cette fois. En 2002, personne ne donnait une chance à notre équipe et nous avons atteint les demi-finales. Certains prétendent que nous ne faisons pas partie des favoris et c’est très bien. Mon principal souci, ce sont les blessures. Récemment, nous avons été très malchanceux avec les blessures et je veux pouvoir arriver en Afrique du Sud avec un effectif au complet. En 2002, nous avons appris qu’il est extrêmement important de bien se préparer. Nous devons soigner notre préparation afin d’être prêts le moment venu".

Le milieu de terrain Lee Chung-young, qui joue en Angleterre, a déclaré : "le groupe B n'est vraiment pas facile, mais il est possible de réussir".

La Corée du Nord dans le groupe de la mort, avec le Brésil, le Portugal et la Côte d'Ivoire


Membre pour sa part du groupe G, la Corée du Nord (84ème rang mondial) devra l'emporter sur au moins deux des trois meilleures équipes mondiales : le Brésil (2ème et quintuple champion du monde), la Côte d'Ivoire (16ème) et le Portugal (5ème). De l'avis unanime des commentateurs (rejoints par les visiteurs du site de la FIFA, qui estimaient à plus de 52 %, ce samedi 5 décembre, que le groupe G était le plus difficile), la Corée du Nord se retrouve dans le groupe de la mort. Selon
l'analyse de la FIFA, "le Brésil, la Côte d'Ivoire et le Portugal ne cachent pas leur ambition de jouer cette 19ème édition de la Coupe du Monde de la FIFA pour la gagner. Cependant, l'un de ces trois prétendants n'ira pas en huitièmes de finale, voire peut-être deux si la RPD de Corée arrive à créer l'exploit".

Car la difficulté n'effraie pas les Nord-Coréens. Son joueur vedette, l'attaquant
Jong Tae-se, qui joue au Japon pour le Kawasaki Frontale, est apparu galavanisé par le défi auquel sont confrontés les joueurs du Cheollima :

"J'ai toujours voulu jouer contre la meilleure équipe du monde (...) Je ne suis pas inquiet. Je pense que c'est une grande opportunité et un défi. Je serai très ambitieux".


Pour sa part, le sélectionneur du Brésil Dunga se garde bien de sous-estimer ses adversaires nord-coréens : "Sur le papier, la Corée du Nord est une équipe plus modeste, mais il est toujours difficile d’affronter une sélection qu'on ne connaît pas. Pour nous, le match le plus difficile sera le premier". Et ce premier match opposera le Brésil, le 15 juin 2010 à Johannesburg, à la RPD de Corée, en une date symbolique pour tout le peuple coréen, puisqu'elle marquera le dixième anniversaire de la première rencontre au sommet, à Pyongyang, entre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-il et le président sud-coréen Kim Dae-jung.

Pour se qualifier en phase finale de la Coupe du monde 2010, les joueurs nord-coréens ont battu des équipes mieux classées que la leur (84ème rang mondial), comme l'Iran (63ème) et l'Arabie Saoudite (65ème), et ont fait
quasi-jeu égal avec la Corée du Sud (52ème). Moins présente que d'autres sélections nationales dans les compétitions internationales, la Corée du Nord est classée à un niveau inférieur à celui qu'elle occupe réellement. Pourra-t-elle aller encore plus haut ? Toute victoire, tout match nul serait déjà un coup de tonnerre dans un groupe où les trois autres sélections n'envisagent pas la défaite. Si la Corée du Nord atteint les huitièmes de finale, elle prouvera qu'elle fait jeu égal avec les dix meilleures équipes mondiales.

Quels adversaires pour les Coréens s'ils atteignent la phase 2 ?

Si elle réussissait l'exploit de se hisser à la deuxième place du groupe G, la Corée du Nord serait opposée au premier du groupe H (Espagne, Hongrie, Suisse, Chili), dont l'Espagne - qui occupe aujourd'hui le premier rang mondial du classement FIFA - est la favorite. Bref, le "petit poucet" nord-coréen pourrait rencontrer le n° 1 mondial... Un match Japon-Corée du Nord pourrait ensuite avoir lieu en quart de finale, notamment si le Japon termine second de son groupe (E, qui comprend aussi les Pays-Bas, le Danemark et le Cameroun) et l'emporte, en huitième de finale, sur le premier du groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie).

Quant à la Corée du Sud, si elle se qualifie en huitièmes de finale en terminant deuxième de son groupe, elle sera opposée au premier du groupe A, dont font partie la France, l'Afrique du Sud, le Mexique et l'Uruguay. Si elle atteint la première place de son groupe, elle sera opposée au deuxième du groupe A.

Une rencontre entre la Corée du Sud (groupe B) et le Japon (groupe E) n'est possible qu'en demi-finale et en finale, de même qu'un match entre la Corée du Nord (groupe G) et les Etats-Unis (groupe C).

La Corée du Nord face à un défi historique, quarante-quatre ans après l'épopée de 1966


Plus que jamais, le souvenir de la
Coupe du monde de 1966 en Angleterre sera présent dans les esprits : le Cheollima avait alors défrayé l'histoire du football mondial en étant la première équipe asiatique à accéder à une phase finale de coupe du monde, en battant l'Italie et en éliminant le Chili, après avoir figuré - déjà - dans ce qui était alors le groupe de la mort (Chili, Corée du Nord, Italie, URSS) et avoir créé la surprise en se qualifiant en éliminant facilement l'Australie. Ironie du sort, la Corée du Nord avait été éliminée en 1966 par le Portugal, qu'elle retrouvera cette année, quarante-quatre ans après un match "ahurissant", selon le mot même de la FIFA : ayant mené le Portugal 3-0, suite notamment à un but nord-coréen dès la première minute, les Portugais l'avaient finalement emporté 5-3. Auparavant, lors de la compétition 1966, le Portugal avait déjà éliminé... le Brésil, à l'issue d'un match remporté par le score de 3 buts à 1. 2010 sera-t-il la revanche de 1966 pour le Portugal et le Brésil ?

L'AAFC souhaite plein succès aux deux sélections coréennes. Plus que jamais outsider, la République populaire démocratique de Corée, si elle réussissait à créer à nouveau la surprise, signerait, comme en 1966, une nouvelle page de l'histoire mondiale du football. Comme
l'analyse toujours la FIFA, "si les Cheollima ont surpris tout le monde en se qualifiant pour la Coupe du Monde de la FIFA 2010, ils devront réaliser un exploit plus colossal encore pour atteindre les huitièmes de finale en Afrique du Sud. Mais attention : les Nord-Coréens en sont capables. Ils l'avaient montré en 1966 en battant l'Italie 1:0, avant de s'incliner 3:5 en quarts de finale de l'épreuve suprême, au terme d'un match ahurissant contre le Portugal".
 

Sources principales : AAFC, Deutsche Presse-Agentur, FIFA  

Voir aussi les portraits des sélections nationales
sud-coréenne et nord-coréenne sur le site de la FIFA

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Football
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)