Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 10:02

Comme les deux années précédentes, l'éditorial conjoint des principaux titres de presse de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), à l'occasion du Nouvel an 2011, a mis l'accent sur la construction d'une nation puissante et prospère, à un an de l'objectif  fixé pour 2012. La prospérité de la RPDC doit passer par l'élévation du niveau de vie de la population, et priorité  est donc donnée à la production de biens de consommation. La RPDC veut aussi  assurer sa sécurité en étant une puissance politique et militaire, et tend une nouvelle fois la main à la Corée du Sud pour améliorer les relations intercoréennes et construire la paix dans la péninsule.

 

Dans leur éditorial conjoint du 1er janvier 2011 (Juche 100), le Rodong Sinmun, organe du Comité central du Parti du travail de Corée, le Joson Inmingun, journal de l'Armée populaire de Corée, et le Chongnyon Jonwi, organe du Comité central de l'Union de la jeunesse socialiste Kim Il-sung, ont réitéré l'appel à la paix et à la prospérité dans la péninsule coréenne.

Sous le mot d'ordre "Accomplissons des progrès marquants dans l'amélioration du bien-être de la population et l'édification d'une grande puissance prospère en donnant cette année un nouveau coup d'éperon à l'industrie légère", l'éditorial du 1er janvier met l'accent sur l'édification d'un pays puissant et prospère d'ici 2012, année du centenaire de la naissance du Président Kim Il-sung, sous la conduite du Parti du travail de Corée (qui a réuni une conférence nationale en septembre 2010) et du dirigeant Kim Jong-il. Comme l'indique le titre de l'éditorial, priorité est donnée à l'industrie légère et à la production des biens de consommation courante, par la mobilisation de tous les secteurs de l'économie, en mettant l'accent sur les nouvelles technologies et les biens de base (acier, charbon, engrais, fibres, produits de l'industrie chimique), ainsi que les infrastructures, notamment ferroviaires.

 

 L'objectif d'élévation du niveau de vie de la population en 2012 doit prendre appui sur les résultats obtenus en 2010, ainsi rappelés par l'éditorial conjoint : "Plusieurs centaines de constructions monumentales ont fait leur apparition, y compris le polder de Taegyedo et la Centrale No 2 de la Jeunesse de Ryesonggang" ; " à l'instar de Hoeryong et de Kanggye, il faut développer l'industrie locale conformément aux conditions régionales et faire tourner à plein régime toutes ses usines en mobilisant sans réserve les matières premières locales" ; "il faut élargir le mouvement de confection des articles de consommation courante «3 Août» qui a manifesté sa vitalité au cours de la révolution de l'industrie légère et inviter toutes les unités d'activité qui en sont capables à accroître autant que possible la production d'articles de première nécessité". Dans le domaine agricole, l'augmentation des capacités de production passe par "une révolution dans la sélection des semences, la double culture annuelle, la culture de la pomme de terre et du soja et [l'emploi] sur une large échelle des méthodes et techniques culturales avancées, notamment celle recourant aux engrais organiques".

 

S'agissant des relations intercoréennes, l'éditorial conjoint déplore que "l'année dernière, les autorités conservatrices sud-coréennes ont dévoilé dans toute sa nudité leur nature de belliciste, de fanatique de confrontation et d'ennemi de la réunification du pays", en ayant mené le pays au bord d'une guerre nucléaire. Toutefois, "si la guerre est contenue dans la péninsule coréenne et si certains travaux humanitaires ont été entrepris entre le Nord et le Sud en dépit de la situation critique, c'est entièrement grâce à notre politique patriotique fondée sur le Songun et à nos efforts patients et sincères." Pour l'avenir, l'éditorial conjoint souligne qu'il "faut mettre fin le plus tôt possible à la confrontation entre le Nord et le Sud" : "il convient de contribuer à l'amélioration des rapports Nord-Sud et à la réunification du pays par l'encouragement des libres circulation, échanges et collaboration entre les différentes couches sociales du Nord et du Sud". En ce sens, une conférence des organisations de masse de la RPDC, qui s'est tenue à Pyongyang le 4 janvier 2010, a lancé un appel aux initiatives et au dialogue avec l'ensemble des organisations et des personnalités sud-coréennes, appartenant tant à la majorité qu'à l'opposition.

 

 Au regard des graves crises survenues entre les deux Corée au cours de l'année 2010, l'AAFC considère que la construction de la paix dans la péninsule coréenne, par la conclusion d'un traité de paix, en lieu et place de l'accord d'armistice de 1953, doit être la priorité de ses actions pour que, plus jamais, des Coréens n'affrontent militairement d'autres Coréens. Elle partage également pleinement l'objectif d'améliorer le niveau de vie de la population en vue de construire un pays puissant et prospère à l'horizon 2012.

 

L'Association d'amitié franco-coréenne s'engage à prendre toutes les initiatives nécessaires pour faire connaître la situation et les réalisations de l'économie nord-coréenne, afin notamment d'encourager les échanges économiques entre la République française et la République populaire démocratique de Corée.

 

 Editorial conjoint du 1er janvier 2011  sur le site Naenara de la RPD de Corée

 


poster-2011-01-02-01.jpg

poster-2011-01-02-02.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

Affiches éditées en RPDC à l'occasion de l'éditorial du 1er janvier 2011 :

à gauche, "Appliquons totalement l'éditorial du Nouvel an !";

à droite, "Continuons de faire tous les efforts pour améliorer le niveau de vie du peuple !".


Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Politique de la RPDC
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)