Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 01:24

La sélection de Corée du Nord a réussi une entrée fracassante dans le mondial en ne concédant qu’une défaite minime au Brésil (2-1) et en ponctuant son match d’un but historique. Les protégés de Kim Jong-Hun ont été à la hauteur de leur glorieux aînés de 1966, offrant l’un des plus beaux matchs du mondial aux spectateurs des 5 continents. L'article qui suit reprend un article de Simon Besse publié sur le site footcoreen.com.

 

Un Chollima combattif tient la dragée haute à la bande de Dunga en première mi-temps

 

C’est en bravant le froid hivernal de Johannesburg que les joueurs nord-coréens ont fait leur entrée dans la compétition reine du football. Bien que submergés par l’émotion, à l’image de Jong Tae-se en larmes lorsque l’aegukga nord-coréenne a résonné dans le stade, les hommes du Chollima ont livré un début de match d’une discipline exemplaire pour la plus grande joie de leurs rares supporters agitant les petits drapeaux bleus et rouges.

 

bresil_coree_du_nord.jpg

La formation de Kim Jong-hun a su faire bloc efficacement face à des stars brésiliennes peu inspirées. La présence de trois défenseurs centraux (Ri Kwang-chon, Pak Chol-jin, Cha Jong-hyok) dans l’axe a semblé déjouer les plans de la Seleção, et les rares poussées offensives des auriverdes ont à plusieurs reprises souffert de la lenteur du pivot sévillan Luis Fabiano. la palme revenait au latéral Pak Nam-chol, qui parvenait à éteindre Kaka pendant près de 45 minutes, en ne lâchant pas un pouce de terrain à celui ci ! Une belle mention était également valable pour le capitaine Hong Yong-jo, dont les qualités de dribble de passe et la lucidité permettait à son camp de se projeter ensemble vers l’avant.

 

Impuissants face au mur défensif nord-coréen, les Brésiliens se sont dans un premier temps résignés à tenter leur chance de loin, à défaut de parvenir à accélérer le rythme pour déborder leurs vis-à-vis. Les solutions manquaient donc, et les champions du monde 2002 manquaient d’application, à l’image de la tentative hors-cadre de l’ailier de Galatasaray Elano à la septième minute de jeu. Quelques instants plus tard, le lyonnais Michel Bastos imitait son compatriote en bottant une frappe dévissée en sortie de but (10’).

 

La première grosse occasion de la rencontre fut l’œuvre de l’emblématique avant-centre de Kawasaki Frontale Jong Tae-se. Suite à une touche intelligemment jouée dans la moitié de terrain brésilienne, Jong a délivré une série de dribbles qui l’ont mené tout droit en direction du but de Julio César. Jong Tae-se n’a pas hésité à frapper droit au but avant de voir son tir dévié par le portier de l’Inter de Milan (11’). Débordé par l’émotion, Le malheureux zainichi allait cependant réaliser un match légèrement décevant. La réplique brésilienne, infructueuse, a été sortie par Elano qui n’a toujours pas réussi à mettre en danger le portier Ri Myong-Guk (13’).

 

Bien loin de se laisser intimider, les Nord-Coréens ont continuer de pousser et ont fait douter la sélection du Brésil. Le lutin Mun In-guk se fendait ainsi d’une tentative de lob des 50 mètres sans complexes, puis Cha Jong-hyok n’hésitait pas à tirer à l’extérieur de la surface. Seul attaquant véritablement en vue du côté brésilien, c’est le dribbleur fou Robinho qui a pris en charge l’essentiel du travail offensif de son équipe. Le remuant attaquant de Santos, idéalement infiltré dans la surface de réparation des rouges, a toutefois trop écrasé sa frappe pour tromper la vigilance du gardien nord-coréen (21’).

 

Vraisemblablement abasourdis par leur propre inefficacité, les Brésiliens ont relâché leur concentration en fin de première période, laissant aux défenseurs Ri Kwang-chon (32’) et Ji Yun-nam (36’) l’opportunité de narguer Juan et Lucio en tentant le tout pour le tout depuis l’extérieur de la surface de réparation. La pression des hommes de Dunga pour forcer la décision avant de regagner les vestiaires est demeurée inefficace, à l’image de l’occasion de Felipe Melo dont le tir s’est envolé très haut dans le ciel de Johannesburg (41’).

 

Fatale deuxième période... ponctuée d'un but sensationnel !!

 

Au coup de sifflet de monsieur Kassai, le monde du football se rendait à grand peine compte de l’exploit des Nord-Coréens : tenir en respect la meilleure équipe du monde pendant 45 minutes, avec un sang-froid et une organisation dignes des plus grandes équipes européennes ! Mais le nul pouvait-il être tenu en seconde période, après tant d’efforts déjà ? La samba brésilienne n’allait elle pas finir par faire tourner la tête aux Nord-Coréens ?

 

La réponse n’allait pas tarder à venir pour le Chollima. Les avant brésiliens, sans doute vertement secoués par Dunga dans les vestiaires, arrivaient en effet avec des intentions plus fermes, et faisait le siège des buts de Ri Myung-guk, cerclé d’une défense toujours aussi compacte, mais qui commençait hélas à se lézarder.

 

A la 51ème, le lyonnais Bastos donnait l’avertissement d’un coup franc canon passé à côté. Quelques minutes plus tard, les Nord-Coréens réussissaient une belle sortie collective et obtenaient un corner. Mais à la 57ème, le but brésilien arrivait, cruel, inévitable : un centre-tir frappé dans un angle impossible sur la droite de Maicon, lancé en profondeur par Kaka, trompait la vigilance du portier Ri Myung-guk, qui avait plongé dans le mauvais sens en anticipant le centre !! Le but n’était peut être pas intentionnel, le tir semblant donné en bout de course, mais le résultat était bien là : BRESIL-COREE DU NORD : 1-0, pour la plus grande joie des spectateurs !

 

Toute la stratégie nord-coréenne s’effondrait, et les joueurs fatigués étaient à présent condamnés à inscrire un but et se découvrir. Autant dire condamnés à l’impossible.

 

La déconcentration et la tristesse amenaient rapidement le second but brésilien. Dès la 67ème, le courageux défenseur central Pak Chol-jin accusait une cruelle douleur aux jambes, paralysé par d’impressionnantes crampes. Emmené par les soigneurs, il revenait sur le terrain, héroïque et déterminé. Mais en vain : à la 72ème minute, le Brésil doublait la mise par Elano, qui trouvait le petit filet d’une frappe limpide après un service impeccable de Robinho (2-0), profitant de la déconcentration de l’équipe nord-coréenne.

 

Le 3-0 n’était pas loin quand le remplaçant Nilmar s’inflitrait à son tour dans la surface pour frapper au but, mais Ri Myung-guk sauvait les siens en deux temps.

 

C’est alors que les Nord-Coréens sortirent la tête de l’eau et inscrivirent, à la grande stupéfaction de Dunga, l’un des plus beaux buts du Mondial sud-africain : Cha Jong-hyok envoyait un très long ballon depuis le milieu de terrain vers Jong Tae-se, lequel s’imposait dans les airs et remisait parfaitement pour Ji Yun-nam, lancé en pleine course. Ce dernier effaçait deux défenseurs brésiliens d’une feinte de tir, s’avançait vers le but et clouait Julio Cesar d’une imparable frappe du droit (2-1) !!

 

Un but historique signé de l’aîné de la sélection nord-coréenne, et qui permettait aux Nord-Coréens de reprendre confiance tout en améliorant leur goal average pour la suite de la compétition... !

 

Les protégés de Kim Jong-Hun ne purent évidemment pas obtenir d’égalisation mais se satisfaisaient d’avoir livré une superbe bataille au géant brésilien.

 

Portugais et Ivoiriens sont prévenus, on ne triomphe pas du Chollima si facilement...

 

Source (y compris photo) : footcoreen.com

 

Les équipes coréennes et les matches de la phase finale de la coupe du monde.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Football
commenter cet article

commentaires

luciani jean paul 16/06/2010 22:54



Bravo  à votre équipe de foot en Afrique du Sud !  beu jeu et belle stratégie! Vive le foot ...le vrai !   



Michael 16/06/2010 12:00



un excellent résumé et un très beau match..... Le but nord-coréen est effectivement superbe, et leur prestation globale plus que satisfaisante.....


Vivement la suite !!!!!!!!! ;-)



Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)