Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 21:21

Le 30 mars 2010, l'audition de Jack Lang, envoyé spécial du Président de la République pour la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), par la commission de la défense et des forces armées de l'Assemblée nationale, a été l'occasion de faire le point sur les relations bilatérales entre la France et la RPD de Corée. Alors que l'ouverture à Pyongyang d'un "office de coopération culturelle", selon les termes de Jack Lang, est toujours d'actualité, le gouvernement envisagerait de doubler les aides aux ONG françaises présentes sur place, dont Jack Lang a une fois encore souligné la qualité du travail.

 

Jack-Lang-AFP.jpg

Auditionné le 30 mars 2010 par la commission de la défense et des forces armées de l'Assemblée nationale, Jack Lang, envoyé spécial de Nicolas Sarkozy pour la RPD de Corée, a réaffirmé que le ministère des Affaires étrangères et européennes prépare l'ouverture annoncée, à Pyongyang, d'un "office de coopération culturelle". Il s'agirait, selon Jack Lang, d' "un pas vers une éventuelle et pour l’heure très incertaine reconnaissance de l’État nord-coréen – laquelle ne pourra de toute manière intervenir qu’une fois calmée la situation sur le front nucléaire". Cette décision interviendrait avant l'été. En effet, Jack Lang a déclaré sur ce point : "à ce propos, j’ai interrogé hier la direction d’Asie et d’Océanie : faute de relations diplomatiques entre nos deux pays, l’affaire est assez complexe juridiquement et administrativement, mais la volonté est d’assurer la mise sur pied de cette structure avant l’été." Si Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères et européennes, a évoqué, lui, la fin de l'année comme la date avant laquelle ce bureau serait ouvert, il est légitime de penser que Jack Lang souhaite aller plus vite, quand le ministère des Affaires étrangères pourrait se garder une marge de manoeuvre : le second semestre de l'année 2010 serait alors la période la plus probable, pour cette ouverture annoncée mi-décembre 2009.

 

Dans cette attente, le lecteur de français en poste à Pyongyang accomplit déjà des missions qui pourraient préluder l'action de cet "office" ou de ce "bureau" (le nom ne semblant pas encore définitivement arrêté). Toujours selon Jack Lang, "cette structure modeste servira d’interlocuteur aux rares Français présents là-bas. Il existe déjà un lecteur de français, qui accomplit un travail linguistique et culturel remarquable, notamment à l’université Kim Il-sung et dans un lycée de la capitale. Le Président de la République a accepté cette proposition [d'ouvrir un bureau] et le quai d’Orsay, en liaison avec les autorités nord-coréennes, s’efforce de la mettre en application."

 

A cet effet, Jack Lang a annoncé, mais avec prudence, que la France envisagerait le doublement des aides à nos ONG présentes en Corée du Nord, en louant une fois de plus leur travail :

 

"Premièrement, il convient de renforcer l’aide matérielle apportée aux organisations humanitaires œuvrant dans les domaines du handicap, de la santé ou de l’agriculture, dont le dévouement en faveur de la population est impressionnant. Du reste, les représentants des Nations unies issus notamment de l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et du fonds des Nations unies pour l’enfance  (UNICEF) que nous avons rencontrés, préconisent aussi un renforcement de leurs moyens. Pour ce qui nous concerne, je crois que le Gouvernement a décidé d’améliorer substantiellement les aides aux organisations non gouvernementales françaises. Il est question, je crois, d’un doublement des crédits.

 

Deux ONG françaises - dont l'AAFC soutient l'action - sont actuellement présentes en Corée du Nord : Triangle Génération Humanitaire et Première Urgence. Aujourd'hui, leurs crédits sont principalement européens.

 

Source : Assemblée nationale

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations France-Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)