Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 20:58

Au quatrième trimestre de l'année 2008, l'économie sud-coréenne s'est contractée de 5,6 %, portant le taux de croissance sur l'ensemble de l'année à 2,5 %. La Banque de Corée prévoit une poursuite du ralentissement économique en 2009, avec un taux de croissance qui serait limité à 2 % cette année.

Fortement dépendante des exportations vers l'Europe, les Etats-Unis et ses voisins asiatiques - au premier rang desquels la Chine et le Japon - la Corée du Sud a enregistré un net ralentissement de son économie en 2008 : au quatrième trimestre, le taux de croissance a été négatif de 5,6 % par rapport aux trois mois précédents, portant le taux de croissance sur l'ensemble de l'année 2008 à 2,5 % (contre 5 % en 2007). Il s'agit du plus important recul trimestriel du PIB en onze ans, après une progression de seulement 0,5 % au troisième trimestre 2008.

La Banque centrale a révisé à la baisse ses prévisions de croissance pour 2009 : la prévision de 2 % correspondrait à la plus faible performance économique enregistrée depuis la crise financière de 1997-1998, qui avait alors contraint la Corée du Sud à devoir accepter le plus important programme d'aide jamais consenti à un Etat membre par le Fonds monétaire international, alors que l'économie sud-coréenne avait enregistré, en 1998, un recul de 7,8 %.

Le modèle économique extraverti de la Corée du Sud n'est pas la seule cause du ralentissement économique : la crise économique entraîne également une baisse de la demande intérieure, liée à une augmentation du chômage et, plus encore, du travail précaire, qui touche 7,1 millions de salariés. Elu sur la promesse de porter le taux de croissance économique annuel à 7 % par an, le président Lee Myung-bak entend accélérer le programme de libéralisation de l'économie en combinant des mesures de déréglementation et de baisses d'impôts, tout en ayant impulsé un plan de soutien aux institutions financières. (Sources : AFP, Romandie News

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)