Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2018 1 24 /09 /septembre /2018 21:53

La visite du Président Moon Jae-in au nord de la Corée, du 18 au 20 septembre 2018, a permis d'acter de nouveaux progrès vers la dénucléarisation de la péninsule coréenne, aux termes de la déclaration commune signée à Pyongyang le 19 septembre 2018 : d'une part, "le Nord a décidé d’abord de détruire à jamais le champ d’essai de moteurs et la rampe de lancement de fusées de la commune de Tongchang en autorisant la visite d’experts des pays intéressés", et d'autre part "le Nord a exprimé son intention de continuer à prendre des dispositions supplémentaires, telles que celles concernant la suppression perpétuelle des installations nucléaires de Nyongbyon, si les Etats-Unis prennent les mesures correspondantes selon l’esprit de la Déclaration conjointe du 12 Juin RPDC-USA". C'est fort de ces engagements de Pyongyang que le Président Moon Jae-in a rencontré à New York, le 24 septembre 2018, le Président Donald Trump, auquel le Président Kim Jong-un avait proposé une nouvelle rencontre, après leur sommet du 12 juin 2018 à Singapour. Le président américain, qui avait favorablement réagi au message délivré par Pyongyang lors de la célébration du 70e anniversaire de la fondation de la République populaire démocratique de Corée (pas de missiles balistiques intercontinentaux, pas d'armes nucléaires lors du défilé militaire), a annoncé qu'un nouveau sommet RPDC-Etats-Unis aurait lieu à une date "prochaine".

Visite de Moon Jae-in aux Etats-Unis : Donald Trump annonce un prochain sommet avec Kim Jong-un

Le Président Trump aime cultiver les effets d'annonce ; il n'a pas failli à sa réputation en distillant les informations aux journalistes quant au prochain sommet entre Pyongyang et Washington, avant sa rencontre avec le Président Moon Jae-in :

Ce sera entre la Corée du Nord et les Etats-Unis, donc dans un format similaire à celui que nous avons eu précédemment, probablement en un autre lieu. A nouveau, ce sera annoncé très bientôt.

Le secrétaire d'Etat Mike Pompeo, dont le Président Donald Trump avait différé fin août sine die une nouvelle visite en RPD de Corée, se rendra à nouveau à Pyongyang d'ici la fin de l'année, pour préparer ce second sommet, qui devrait préciser les engagements pris lors du sommet historique de Singapour - qui était le premier de l'histoire entre un dirigeant suprême nord-coréen et un président américain en exercice, et ainsi d'une portée comparable à celle du premier sommet israélo-palestinien.

Alors que les Nord-Coréens ont multiplié depuis ce printemps les gestes de bonne volonté, Washington tarde à préciser ses engagements en matière de sécurité collective et de non-agression vis-à-vis de Pyongyang - lesquels seraient le corollaire indispensable à un traité de paix, clôturant 65 ans d'affrontements sporadiques, ayant trop souvent endeuillé les deux parties divisées de la Corée depuis la fin des combats de la guerre de Corée (25 juin 1950 - 27 juillet 1953).


Une déclaration officielle de la fin de la guerre de Corée et des garanties de sécurité ont été évoquées lors du sommet entre les présidents Donald Trump et Moon Jae-in au titre des "mesures correspondantes" en contrepartie des mesures de dénucléarisation déjà prises par les autorités nord-coréennes. Toujours selon les termes du compte rendu de la rencontre utilisés par l'agence officielle sud-coréenne Yonhap. les deux dirigeants ont discuté des mesures à prendre pour "récompenser la Corée du Nord pour ses mesures de dénucléarisation". Le Président Moon Jae-in a transmis à son homologue américain un message personnel du Président Kim Jong-un dont le contenu n'a pas été rendu public. Le Président Donald Trump a été élogieux à l'égard du dirigeant nord-coréen, en déclarant au Président Moon, toujours selon Yonhap :

Le président Kim est vraiment très ouvert et formidable, franchement, et je pense qu'il souhaite voir quelque chose se passer.

Visite de Moon Jae-in aux Etats-Unis : Donald Trump annonce un prochain sommet avec Kim Jong-un

Si ces paroles doivent à présent se traduire en actes concrets, elles n'en témoignent pas moins d'une volonté manifestement de sortir de l'impasse. Il reste à présent à négocier le plus difficile, à savoir les étapes et le contenu du processus de dénucléarisation de la RPD de Corée, ainsi que (entre autres) un traité de paix et des garanties de sécurité pour Pyongyang, parallèlement à une levée des sanctions qui devra être menée par étapes et non en fin de processus si l'on souhaite que celui-ci aboutisse.

Article mis à jour le 25 septembre 2018.

Sources :

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?