Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juin 2018 2 12 /06 /juin /2018 11:00

Par sa portée historique, la rencontre entre les Présidents Donald Trump et Kim Jong-un, ce 12 juin 2018 sur l'île de Sentosa à Singapour, est comparable au premier sommet israélo-palestinien (Washington, 13 septembre 1993) : elle marque le début d'un processus de paix entre deux nations antagonistes, qui sera nécessairement long et semé d'embûches. L'Association d'amitié franco-coréenne se félicite qu'une nouvelle page s'ouvre dans les relations entre les Etats-Unis d'Amérique et la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord).

Signature du communiqué conjoint par Kim Jong-un et Donald Trump, le 12 juin 2018 à Singapour

Signature du communiqué conjoint par Kim Jong-un et Donald Trump, le 12 juin 2018 à Singapour

Il a eu lieu ! Qui aurait parié sur la tenue d'un tel sommet, il y a neuf mois, quand le président américain menaçait de détruire la RPD de Corée à la tribune des Nations unies ? La tenue du sommet de Singapour, lors duquel les deux hommes d'Etat ont échangé une longue poignée de mains de douze secondes, est le fruit des efforts non seulement des deux parties mais aussi de la République de Corée (Corée du Sud) et de la République populaire de Chine, qui se sont légitimement félicitées de la rencontre. Celle-ci a été qualifiée de très constructive par le Président Donald Trump, quand le Président Kim Jong-un - après avoir dit quelques mots en anglais à son vis-à-vis américain - a observé qu'il avait fallu parcourir un long chemin pour le rencontrer. Le sommet de Singapour marque un nouveau départ pour éloigner définitivement le danger d'une guerre entre puissances nucléaires dans la péninsule coréenne, et permettre au peuple coréen d'espérer goûter les fruits de la paix et de la prospérité.

Pour cette première rencontre - car il y en aura d'autres, le Président Kim Jong-un, qui s'est adressé d'égal à égal au Président Donald Trump, ayant été invité par ce dernier à la Maison Blanche (où a déjà été reçu Kim Yong-chol, vice-président du Comité central du Parti du travail de Corée) - les avancées sont importantes. Non seulement la RPD de Corée a réaffirmé son engagement pour une dénucléarisation vis-à-vis des Etats-Unis - ce qui a une tout autre portée qu'à l'égard de la Corée du Sud, puisque le programme nucléaire a été développé pour faire face à la politique hostile des Etats-Unis - mais Washington s'est engagé formellement à fournir des garanties de sécurité à Pyongyang. Comme la nature et les modalités de cet engagement doivent être précisées, il était naturellement trop tôt pour établir un calendrier du processus de dénucléarisation nord-coréen - au demeurant, et cette précision est importante, le communiqué conjoint adopté prévoit la dénucléarisation complète de (toute) la péninsule coréenne, permettant de lever l'espoir que la Corée devienne une zone exempte d'armes nucléaires - en faisant sur ce point explicitement référence à la déclaration de Panmunjom, adoptée le 27 avril 2018 à l'issue du sommet intercoréen entre les Présidents Kim jong-un et Moon Jae-in.  D'ores et déjà, une nouvelle réunion de haut niveau est prévue, qui impliquera côté américain le secrétaire d'Etat Mike Pompeo, déjà reçu par le Président Kim Jong-un à Pyongyang et devenu un acteur clé du processus de rapprochement en cours.

Les deux parties se sont aussi engagées à l'établissement d'une paix durable et solide dans la péninsule coréenne, dans le cadre de "nouvelles" relations bilatérales. Enfin, la RPD de Corée favorisera à nouveau le rapatriement de restes de prisonniers de guerre de la guerre de Corée (1950-1953).

Sources :

 

Communiqué conjoint du Président Donald J. Trump des Etats-Unis d'Amérique

et du Président Kim Jong-un de la République populaire démocratique de Corée

au sommet de Singapour

 

Le président Donald J. Trump des Etats-Unis et le président Kim Jong-un de la Commission des affaires de l’Etat de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) ont tenu un premier sommet historique à Singapour le 12 juin 2018.

Le président Trump et le président Kim Jong-un ont mené des échanges globaux, profonds et sincères d’opinions sur les questions liées à l’établissement de nouvelles relations Etats-Unis-RPDC et à la construction d’un régime de paix durable et solide sur la péninsule coréenne. Le président Trump s’est engagé à fournir des garanties de sécurité à la RPDC et le président Kim Jong-un a réaffirmé son engagement ferme et inébranlable envers la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

Convaincus que l’établissement de nouvelles relations Etats-Unis-RPDC contribuera à la paix et à la prospérité de la péninsule coréenne et du monde et reconnaissant que la construction de la confiance mutuelle peut promouvoir la dénucléarisation de la péninsule coréenne, le président Trump et le président Kim Jong-un déclarent ce qui suit :

1. Les Etats-Unis et la RPDC s’engagent à établir de nouvelles relations Etats-Unis-RPDC en conformité avec le désir des peuples des deux pays pour la paix et la prospérité.

2. Les Etats-Unis et la RPDC joindront leurs efforts pour construire un régime de paix durable et stable sur la péninsule coréenne.

3. En réaffirmant la déclaration de Panmunjom du 27 avril 2018, la RPDC s’engage à œuvrer à la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne.

4. Les Etats-Unis et la RPDC s’engagent à récupérer les restes de prisonniers de guerre/portés disparus, y compris à rapatrier immédiatement ceux qui ont déjà été identifiés.

En déclarant que le sommet Etats-Unis-RPDC, le premier de l'histoire, a été un événement marquant d’une grande importance, surmontant des décennies de tensions et d’hostilités entre les deux pays, et pour l'ouverture d'un nouvel avenir, le président Trump et le président Kim Jong-un s'engagent à appliquer complètement et rapidement les points de ce communiqué conjoint.

Les Etats-Unis et la Corée du Nord promettent de tenir des négociations de suivi qui seront menées par le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, et un officiel nord-coréen de haut niveau, le plus tôt possible, pour appliquer les résultats du sommet Etats-Unis-RPDC.

Le président des Etats-Unis Donald J. Trump et le président de la Commission des affaires de l'Etat de la République populaire démocratique de Corée Kim Jong-un se sont engagés à coopérer pour le développement de nouvelles relations Etats-Unis-RPDC et la promotion de la paix, de la prospérité et de la sécurité sur la péninsule coréenne et dans le monde.

 

DONALD J. TRUMP

Président des Etats-Unis d'Amérique

 

KIM JONG-UN

Président de la Commission des affaires de l’Etat

de la République populaire démocratique de Corée

 

12 juin 2018

Ile de Sentosa 

Singapour

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Ouallonsnous ? 13/06/2018 19:36

L’enjeu réel est la réunification des deux Corées et le retour des yankees dans leurs eaux territoriales, seulement après cela, il sera opportun d’aborder les problèmes de dènucléarisation.

La réunification a due être évoquée, du moins on l’espère, quand le contenu de l’accord sera publié.

Pour le moment, cette entrevue et ce prétendu accord relèvent de la maskirovska, on ne peut s’attendre à mieux de la part des yankees et de leurs valets……

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?