Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 février 2018 2 20 /02 /février /2018 22:23

Le 20 février 2018, le ministre de la Défense de la République de Corée (Corée du Sud) Song Young-moo a annoncé qu'une annonce serait faite sur la reprise des manoeuvres militaires conjointes avec les Etats-Unis entre la clôture des Jeux paralympiques (le 18 mars 2018) et la fin du mois de mars, tant en ce qui concerne leur calendrier que leur ampleur. Ces exercices de guerre Key Resolve / Foal Eagle, qui se tiennent régulièrement mais augmentent en intensité et tendent à se tenir chaque année de plus en plus tôt, sont dénoncés par la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) comme la préparation de plans d'invasion de son territoire - et, de fait, comportent des simulations de mise en oeuvre de tels plans. Cette année, à la demande des autorités sud-coréennes, ils avaient été repoussés pendant toute la durée de la trêve olympique. 

Exercice militaire conjoint américano-sud-coréen impliquant des unités de chars à Pocheon

Exercice militaire conjoint américano-sud-coréen impliquant des unités de chars à Pocheon

La trêve olympique aura donc une fin. Mais en annonçant suffisamment en amont la reprise de leurs exercices militaires conjoints avec les Etats-Unis (les plus importants au monde hors zones de guerre), les Sud-Coréens font preuve de prudence - tant vis-à-vis des Nord-Coréens (qu'ils évitent de prendre de court) que des Américains (au fond inquiets du rapprochement intercoréen à Pyeongchang, comme l'a fait apparaître l'attitude hostile du vice-président Mike Pence). 

Le Président Moon Jae-in, dont le pays avait été marginalisé pendant la crise de l'été dernier, a en tout cas réussi un spectaculaire rétablissement diplomatique en reprenant la main sur la question coréenne, en étant pleinement acteur du rapprochement Nord-Sud - lequel pourrait d'ailleurs avoir des conséquences inédites avec la possibilité évoquée par le gouverneur de la province sud-coréenne de Gangwon (qui accueille les Jeux olympiques d'hiver) le 18 février 2018 - que le Nord et le Sud co-organisent les Jeux asiatiques d'hiver 2021. Le Nord a réagi favorablement à cette proposition, qui serait une première dans les relations intercoréennes pour un événement sportif si elle se concrétisait. 

Si les observateurs s'inquiètent des réactions nord-coréennes après la reprise des exercices militaires Key Resolve et Foal Eagle, qui pourraient justifier que la RPDC reprenne ses programmes balistiques et nucléaires pour répondre à cette menace, l'attitude sud-coréenne sera examinée dans une perspective plus globale : la reprise (ou non), qui a été annoncée, des échanges d'informations dans le domaine militaire pour éviter une escalade non souhaitée et incontrôlée ; la réponse du Président Moon Jae-in à la proposition du Président Kim Jong-un de venir à Pyongyang ; enfin, l'attitude des Sud-Coréens par rapport aux sanctions internationales - et aux sanctions additionnelles mises en place unilatéralement par Séoul. 

Sources : 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?