Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 11:44

Le 25 juin 1950 marque le déclenchement de la guerre de Corée - conflit civil internationalisé qui a causé des millions de morts et s'est conclu par un simple accord d'armistice, et non un traité de paix qui aurait posé les bases pour prévenir une nouvelle guerre. Dans ce contexte, l'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC) et le Comité international de liaison pour la paix et la réunification en Corée (CILRECO) ont organisé une manifestation à Paris place de la Sorbonne, le 24 juin 2017, pour dénoncer l'escalade militaire en cours en Corée (avec le déploiement du système de missiles THAAD), exiger le retrait des troupes américaines du Sud de la péninsule, et permettre la conclusion d'un traité de paix en Asie du Nord-Est, comme le prévoyait l'accord d'armistice du 27 juillet 1953, resté sur ce point lettre morte. La manifestation intervenait à l'issue des travaux de la conférence internationale de Paris pour la paix et la réunification en Corée, qui se sont tenus pendant deux jours (les 23 et 24 juin) et ont réuni les participants de treize pays africains, américains, asiatiques et européens. Nous reviendrons dans nos prochaines éditions sur les travaux de la conférence de Paris.

Manifestation place de la Sorbonne pour la paix et la réunification en Corée

En instituant le mois de solidarité avec le peuple coréen (du 25 juin, déclenchement des hostilités, au 27 juillet, date de conclusion de l'accord d'armistice), le CILRECO soulignait la nécessité d'encourager la paix en renouant le dialogue et en cessant une course aux armements déstabilisatrice en Asie du Nord-Est et, au-delà, dans le monde. Cette exigence a été portée lors de la manifestation qui a eu lieu place de la Sorbonne le 24 juin 2017, animée par Olivier Bouchard, au cours de laquelle des représentants belge, français et haïtien ont pris la parole, en présence de délégués britanniques, bulgares, finlandais, suédois et suisse. Le CILRECO était également représenté, ainsi que le Pôle de renaissance communiste en France (PRCF).
 

Des tracts ont été distribués et des discussions enrichissantes engagées avec les personnes présentes, faisant apparaître le besoin d'une culture de la paix qui passe par la reconnaissance des différents pays, de leurs civilisations et de leurs cultures, au-delà des différences de systèmes politiques et sociaux, pour bâtir ensemble un monde d'où seront bannies les armes de destruction massive.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans CILRECO Activités AAFC Guerre de Corée
commenter cet article

commentaires

Angel 26/06/2017 18:56

Bravo à tous et à toutes qui ont eu le courage de manifester, contre l'opression américaine en Corée du Sud, contre l'impérialisme américain, pour la réunification indépendante et pacifique de la Corée, pour le bien du peuple coréen, pour la paix dans le monde.

J'espère qu'un jour, le peuple coréen pourra enfin se réunir et retrouver sa paix d'antan.

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)