Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 16:22

Le 25 novembre 2016, Raul Castro, Premier secrétaire du Parti communiste cubain (PCC), Président du Conseil d'Etat et Président du Conseil des ministres de Cuba, a annoncé la disparition de Fidel Castro, disparu à l'âge de 90 ans. Kim Jong-un, Président du Parti du travail de Corée (PTC) et Président du Conseil des affaires de l'Etat de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), a salué la mémoire du leader de la révolution cubaine, qui a été un compagnon d'armes de la RPD de Corée dans le combat anti-impérialiste et pour la réunification de la péninsule.

Fidel Castro et Kim Il-sung

Fidel Castro et Kim Il-sung

Alors que l'idéologie directrice de la RPD de Corée est les idées du Juche qui visent à rendre l'homme maître de toutes choses, le message de condoléances du Président Kim Jong-un au Président Raul Castro, cité par l'agence nord-coréenne KCNA, souligne que, avec le camarade Fidel Castro, Cuba a été le premier pays de l'hémisphère Ouest où les masses populaires sont devenues maîtresses de leur destin :

Le Camarade Fidel Castro Ruz a été le dirigeant exceptionnel du peuple cubain et un militant politique de premier plan qui a hautement contribué à réaliser la cause de l'indépendance contre l'impérialisme, la cause du socialisme et de la justice, de même qu'il a défendu avec honneur la souveraineté et la dignité de son pays, et a établi un système socialiste dans lequel le peuple a été le vrai maître [de son destin] pour la première fois dans l'hémisphère occidental.

Kim Jong-un a souligné que le dirigeant cubain a été "un ami proche et un camarade du peuple coréen", qu'il a soutenu dans son combat pour la réunification.

Observateur avisé et écouté de l'histoire contemporaine et des relations internationales, Fidel Castro s'était exprimé sur la guerre de Corée et la division de la péninsule, ainsi que sur le dramatique naufrage de la corvette sud-coréenne Cheonan.

L'union coréano-cubaine dans le combat anti-impérialiste s'est illustrée notamment par des échanges réguliers de délégations de haut niveau. Lors d'un déplacement à Pyongyang lors de l'hiver 1964-1965, Che Guevara avait affirmé que la RPD de Corée était un modèle dont Cuba devait s'inspirer.


Dressant une liste, en mai 2014, des réponses du Maréchal Kim Jong-un aux messages de félicitations qu'il avait reçus de dirigeants étrangers, l'agence KCNA citait en deuxième, immédiatement après le Président chinois, le Cubain Raul Castro Ruz, témoignant de la place qu'occupe l'île caraïbe dans la hiérarchie protocolaire nord-coréenne.

Principale source :

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations internationales de la Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Teads - Top des blogs - International

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)