Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 01:20

En déplacement à Pyongyang durant l'hiver 1964-1965, Che Guevara déclara, lors d'une conférence de presse, que la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) devait constituer un modèle pour Cuba. L'AAFC revient sur cette étape de la tournée internationale du "Che", à l'issue de laquelle il a prononcé à Alger, le 24 février 1965, un discours marquant contre l'impérialisme.

"Che Guevara a visité Pyongyang autour de 1965 et déclaré à la presse que la Corée du Nord était un modèle auquel Cuba révolutionnaire devrait aspirer". Dans son ouvrage de référence Korea’s Place in the Sun: A Modern History (W.W. Norton & Company, 2005, p. 404), l'historien Bruce Cumings, spécialiste de la Corée du Nord, a ainsi mentionné brièvement l'étape nord-coréenne lors de la tournée internationale de trois mois de Che Guevara, jusqu'à son discours d'Alger du 24 février 1965, où il déclara : "Il n'y a pas de frontières dans cette lutte à mort. Nous ne pouvons pas rester indifférents face à ce qui se passe dans n'importe quelle partie du monde. La victoire de n'importe quel pays contre l'impérialisme est notre victoire, tout comme la défaite de quelque pays que ce soit est notre défaite". 

Che-Guevara_Kim-Il-Sung.jpg Le Che en discussion avec le Président Kim Il-sung


Le voyage de Che Guevara en RPD de Corée, durant l'hiver 1964-1965, prend tout son sens au regard du discours d'Alger du 24 février 1965 : née de la guerre de libération contre la colonisation japonaise, la République populaire démocratique de Corée a également su faire face, pendant la guerre de Corée (1950-1953), aux forces des Nations-Unies sous commandement américain.
Soutien des mouvements de libération dans le Tiers-Monde, elle apparaît comme l'un des avant-postes de la lutte contre l'impérialisme à laquelle a appelé le Che à Alger.  

La mention de la Corée du Nord comme une référence pour la jeune République socialiste de Cuba doit enfin être resituée dans son contexte : en 1965, la République populaire démocratique de Corée enregistre des taux de croissance économique annuels supérieurs à 10 % et s'industrialise rapidement, après avoir été ruinée au sortir de la guerre de Corée. Le pays est également déjà en passe d'atteindre un taux d'alphabétisation de 100 %. A la fin des années 1980, la République populaire démocratique de Corée a été l'un des rares - voir le seul - pays en développement à être devenu une puissance industrielle en suivant un modèle de développement de type socialiste, avant les difficultés économiques nées notamment, dans les années 1990, de l'effondrement du bloc socialiste. 

Mais l'appréciation extrêmement positive du Che sur la Corée du Nord a peut-être encore une dernière raison : il prônait une éthique du travail volontaire et de l'effort individuel au service de la collectivité, ainsi que de l'exemple que doit donner le dirigeant vis-à-vis du peuple, qui a dû trouver des échos dans l'organisation politique et sociale de la République populaire démocratique de Corée, telle qu'il lui a été donné de la découvrir.

Autre source :
wikipédia

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations internationales de la Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)