Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 12:35

Le commandement conjoint américano - sud-coréen a annoncé que les manoeuvres militaires "Key Resolve" avaient débuté le 7 mars 2016 et continueraient jusqu'au 18 mars. Elles doivent se poursuivre par la conduite des exercices "Foal Eagle" jusqu'au 30 avril. Fermement attachée à la défense de la paix et au dialogue dans la péninsule coréenne, l'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC) appelle à cesser ces exercices de guerre - d'une ampleur inédite cette année - en raison des graves risques d'escalade qu'elles comportent, dans un contexte déjà particulièrement tendu après l'adoption de la résolution 2270 par le Conseil de sécurité des Nations Unies.

Déplacement de blindés préparatoire aux manoeuvres, à Paju, au Nord de Séoul

Déplacement de blindés préparatoire aux manoeuvres, à Paju, au Nord de Séoul

Si les médias occidentaux, reprenant à leur compte les éléments de langage du commandement militaire conjoint américano-sud-coréen, ont largement mis en avant la déclaration de la Commission de la défense nationale (CDN) de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) du 7 mars 2016, selon laquelle la RPDC n'excluait pas une frappe militaire "préventive", ils ont minimisé, voire omis, le contexte de cette déclaration - à savoir l'engagement le même jour de manoeuvres militaires conjointes entre les Etats-Unis et la République de Corée (Corée du Sud) d'une ampleur inédite, dans un contexte particulièrement tendu. En effet, non seulement la résolution 2270 du Conseil de sécurité des Nations Unies traduit un alourdissement sans précédent des sanctions contre la RPD de Corée, mais le déploiement du système antimissiles THAAD en Corée est désormais en discussion et les autorités sud-coréennes ont annoncé l'adoption dans la semaine de sanctions additionnelles à celles des Nations Unies. Cela fait beaucoup, et Washington et Séoul n'ignoraient pas que la RPD de Corée, qui a toujours vivement dénoncé les exercices conjoints américano - sud-coréens comme les préparatifs d'une guerre d'invasion, hausserait le ton.

Le communiqué de la CDN de la RPD de Corée a souligné que celle-ci conduisait un programme nucléaire à des fins d'autodéfense, et que le peuple et l'armée nord-coréens engageraient une "offensive générale" pour contrer les mouvements des Américains tendant à une guerre nucléaire; C'est sur cette base que le communiqué, dénonçant vivement les sanctions contenues dans la résolution 2270, a ensuite évoqué, dans un second point, une frappe nucléaire préventive. Si les mots ont un sens (et l'emploi du futur dans le communiqué est lui-même dénué d'ambiguïté), la CDN n'a jamais évoqué la possibilité d'engager les hostilités, mais se place bien dans une posture de réponse à une menace qu'elle considère comme majeure.

Les exercices militaires "Foal Eagle" vont impliquer 17 000 soldats américains. Les manoeuvres "Key Resolve" impliqueront tous les corps d'armée, et seront conduits parallèlement à des exercices menés par les marines américaines et sud-coréennes - qui n'ont, quant à eux, rien d'habituels. Selon l'agence officielle sud-coréenne Yonhap :

En parallèle à ces exercices annuels, les marines des deux pays ont entamé des exercices militaires de 10 jours, appelés Ssangyong, auxquels participent la 3e brigade américaine des Marines d’expédition, la 7e unité d’attaque de débarquement et la 76e unité mobile.

Pour les exercices conjoints des marines, quelque 9.200 Marines et 3.000 marins américains puis 5.000 Marines sud-coréens ont été mobilisés. Il est à noter aussi que 130 soldats australiens et 60 Néo-Zélandais seront présents à ces exercices. Des exercices de débarquement sur le long de la côte est, à Pohang, seront effectués le 12 mars prochain.

Ces exercices comporteront des simulations d'exercices de débarquement, officiellement à des fins défensives, mais pouvant, en réalité, également préparer le déploiement de troupes au Nord de la péninsule. 

Le ton de l'agence officielle sud-coréenne Yonhap est ciselé : il n'insiste pas sur l'ampleur inédite des manoeuvres, tout en observant que des manoeuvres supplémentaires sont prévues dès à présent. Le message est apparemment double : à destination de l'opinion publique, accréditer l'idée de simples exercices de routine présentés comme défensifs ; pour les spécialistes et des autorités sud-coréennes particulièrement belliqueuses, faire état de ce qui est inédit et témoigner d'une montée en puissance. Dans cet exercice de communication de haute voltige, aucune mention n'est faite du plan opérationnel 5027 (OPLAN 5027), qui vise pourtant explicitement "l'élimination du régime nord-coréen" par une combinaison d'actions défensives et offensives, et est plus que jamais d'actualité pour les stratèges américains. Un plan qui comporte d'ailleurs des frappes préventives, mais bien américaines et sud-coréennes.

Mais ce qui se joue en Corée ne relève pas seulement de la logique d'affichage. Le risque est réel d'accrochages meurtriers, comme en novembre 2010, et d'une possible escalade : c'est cela qu'il faut empêcher à tout prix.

Source :

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations Etats-Unis-Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)