23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 23:23

DeuxCor-e.jpgLe mardi 23 novembre 2010, dans le cadre de ses manoeuvres militaires Hoguk en mer de l'Ouest (mer Jaune), l'armée sud-coréenne a effectué des tirs dans des eaux territoriales disputées entre les deux Corée, malgré les avertissements préalables de l'Armée populaire de Corée (du Nord).  Cette dernière a répliqué en tirant des obus vers l'île sud-coréenne de Yeonpyeong, faisant, selon un bilan provisoire, 2 morts et 19 blessés. L'Association d'amitié franco-coréenne déplore la perte de vies humaines à l'issue de ces affrontements dont chaque partie attribue à l'autre la responsabilité. Plus que jamais, l'AAFC réaffirme la nécessité impérieuse d'un traité de paix dans la péninsule coréenne, pour remplacer le simple cessez-le-feu ayant mis fin aux combats de la Guerre de Corée en 1953.

 

Selon l'agence sud-coréenne Yonhap, la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) a demandé à 8h20 (heure locale) l'arrêt des tirs sud-coréens en mer de l'Ouest (mer Jaune) prévus dans le cadre de l'exercice militaire Hoguk. Ces tirs ont néanmoins commencé à 10h00 au large de l'île sud-coréenne de Yeonpyeong. Vers l'ouest, selon l'armée sud-coréenne. Vers le nord, selon l'armée nord-coréenne qui a actionné son artillerie entre 14h34 et 14h55 et entre 15h10 et 15h42. Toujours selon Yonhap, l'armée sud-coréenne a elle-même répliqué dès 14h50 en tirant vers le Nord.

 

Jusqu'à 200 obus (selon des sources sud-coréennes) auraient été tirés par le Nord, et 80 par le Sud.  Mise en alerte maximale, l'armée sud-coréenne a envoyé des avions de chasse F-16 au-dessus de la zone.

 

D'après le bilan établi le jour même à 18h30 par les autorités de la République de Corée (du Sud), l'armée sud-coréenne compte 2 morts et 16 blessés, auxquels s'ajoutent 3 blessés parmi les civils. Une cinquantaine de maisons ont brûlé et les habitants de l'île de Yeonpyeong ont été évacués.

 

Les Etats-Unis, le Japon et l'Union européenne ont condamné la Corée du Nord, les Etats-Unis entendant rechercher une "approche mesurée et unie". Le président du Conseil de sécurité des Nations Unies, le Britannique Mark Lyall Grant, a  néanmoins déclaré qu'aucune réunion du Conseil n'a été demandée après les tirs d'artillerie nord-coréens contre la Corée du Sud. De source diplomatique française, on avait pourtant indiqué  quelques heures seulement après les affrontements qu'une réunion urgente du Conseil de sécurité était "en cours" d'organisation.

 

La Chine a quant à elle exprimé son inquiétude, appelant à la reprise des pourparlers à six pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne, considérant qu'il n'y a pas d'autre voie que celle de la négociation. Il convient d'ailleurs de noter que ces affrontements sont intervenus à la veille d'une rencontre du négociateur américain sur la question nucléaire, Stephen Bosworth, avec son homologue chinois.


NLL-YeonpyeongPour le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, "l'incident mérite d'être condamné et ceux qui ont pris l'initiative du bombardement de l'île sud-coréenne prennent une immense responsabilité".

 

Gravement préoccupée par la brutale montée des tensions dans la péninsule coréenne, le bureau national de l'Association d'amitié franco-coréenne a demandé à rencontrer S.E. Son Mu-sin, délégué général de la République populaire démocratique de Corée en France. Selon la déclaration officielle du quartier général de l'Armée populaire de Corée, présentée par le délégué général de la RPDC aux membres  du bureau national de l'AAFC, le commandement nord-coréen avait demandé aux autorités sud-coréennes de renoncer aux exercices militaires prévus dans cette zone maritime contestée. La Corée du Sud a quand même procédé à des tirs d'artillerie, dont plusieurs en direction de la zone maritime de la RPD de Corée, laquelle s'est déclarée obligée de répliquer.

 

Ces accrochages meurtriers interviennent dans une zone sensible : autour de la ligne de limite nord (Northern Limit Line, NLL) tracée unilatéralement par les forces de l'ONU sous commandement des Etats-Unis à l'issue de la Guerre de Corée (1950-1953). La RPDC n'a jamais accepté ce tracé et demande qu'une ligne de démarcation militaire soit fixée plus au sud, en prolongement de la zone démilitarisée terrestre séparant les deux Corée.

 

Les deux Corée se sont affrontées à plusieurs reprises à proximité de la NLL contestée, en 1999, en 2002 et en 2009. Pour éviter de nouveaux accrochages meurtriers en mer de l'Ouest, l'Association d'amitié franco-coréenne estime plus que jamais nécessaire la conclusion d'un traité de paix dans la péninsule coréenne, en lieu et place de l'accord d'armistice de 1953, pour mettre un terme définitif à la Guerre de Corée et préserver la paix en Asie du Nord-Est et dans le monde.

 

 

 

Sources :

- AAFC

- Yonhap, "Tirs de canon nord-coréens : le déroulement de la journée", 23 novembre 2010

- TF1, "Les obus nord-coréens atterriront-ils à l'ONU", 23 novembre 2010

- Dossier sur le site de l'agence russe RIA-Novosti

Partager cet article

Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations intercoréennes
commenter cet article

commentaires

joseph spagnoli 25/11/2010



enfin une information simple et claire sur cet incident entre les armees des deux Corees. On aimerait que les differents journaux et radios et teles soient aussi clairs



Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Recherche

D'où venez-vous?

Aujourd'hui

Depuis le début de ce mois
Locations of visitors to this page

 

Ebuzzing - Top des blogs - International

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog