Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 23:18

Alors que le séisme au Japon apparaît comme la plus grave épreuve à laquelle est confronté l'archipel nippon depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les Coréens - qu'ils soient du Nord, du Sud ou de la diaspora - ont exprimé leur solidarité avec leurs voisins japonais, quels que puissent être les différends historiques entre les peuples japonais et coréen. L'Association d'amitié franco-coréenne adresse également ses condoléances aux familles des victimes, en souhaitant que tout soit mis en oeuvre pour retrouver au plus vite les personnes disparues, et en exprimant sa confiance dans la capacité du peuple japonais à reconstruire son pays.

 

Seisme-Japon.jpgLe Japon n'en finit pas de pleurer ses morts et de panser ses plaies, après le séisme d'une magnitude de 9,0 survenu le 11 mars 2011 au large des côtes nord-est de l'île de Honshu, suivi de nombreuses répliques et ayant aussi provoqué un tsunami . Il s'agit du plus important séisme jamais enregistré dans l'histoire du pays, qui a également entraîné des accidents dans plusieurs centrales nucléaires, faisant peser le risque d'une catastrophe nucléaire. Selon un bilan provisoire établi le 13 mars, alors que les recherches des personnes disparues se poursuivent, le séisme pourrait causer au final au moins 10 000 morts .

 

Les messages de solidarité et de sympathie ont afflué du monde entier, et notamment de la péninsule coréenne voisine qui n'apparaissait pas menacée, du moins dans l'immédiat, par le séisme et ses répliques, ni par la propagation des radiations des centrales où ont eu lieu les accidents nucléaires. Par ailleurs, près de 700 000 Coréens, résidents permanents dans l'archipel nippon, ont été directement exposés au tremblement de terre. Economiquement, la Corée du Sud - un des principaux partenaires du Japon - est directement affectée, alors que les effets seront très limités pour la Corée du Nord, dont les échanges avec le Japon ont été sévèrement restreints par le gouvernement nippon depuis 2006.

 

800px-SH-60B_helicopter_flies_over_Sendai.jpg

Vue d'hélicoptère du port de Sendai


En République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), les médias ont immédiatement montré en images l'ampleur de la catastrophe, tout en rendant compte des estimations des  pertes humaines et matérielles ainsi que des accidents nucléaires. Le 14 mars, Jang Jae-on, président de la Croix-Rouge nord-coréenne, a envoyé un message de solidarité à son homologue japonais Konoe Tadateru : "Apprenant la triste nouvelle que le nord-est de votre pays avait été frappé par un tremblement de terre et un tsunami sans précédent qui a entraîné des pertes gigantesques et des dégâts matériels, je vous exprime ma profonde sympathie et mes condoléances et, à travers vous, aux victimes et à leurs familles de la part de la Société de la Croix-Rouge de RPDC. J'espère que la vie quotidienne des victimes reviendra à la normale dès que possible grâce aux efforts positifs de votre société."  

 

secouristes_sud_coreens_seisme_japon.jpg

En Corée du Sud, une équipe de secours de 102 personnes (dont 100 sapeurs-pompiers) est partie le 14 mars pour la région de Sendai, plaçant la Corée du Sud au premier rang des pays ayant réagi le plus vite et avec les moyens les plus importants. L'Assemblée nationale a réuni trois de ses commissions le lundi 14 mars pour discuter des mesures à prendre, tandis que la présidence de la République a également organisé une réunion d'urgence sur la sûreté nucléaire. Suite au tremblement de terre, la mort d'un résident sud-coréen a été confirmée dans la préfecture d'Ibaraki le 14 mars, tandis que 50 résidents sud-coréens à Fukushima étaient portés disparus.

 

L'Association d'amitié franco-coréenne exprime sa solidarité avec le peuple japonais, en présentant ses condoléances aux familles des victimes, confiante dans la capacité du Japon à faire face à ce défi sans précédent depuis la fin de la Seconde guerre mondiale. 

 

Sources :

- AAFC

- "Damage by Quake and Tsunami Expands in Japan", KCNA, 14 mars 2011

- "Message of Sympathy to President of Japan Red Cross Society", KCNA, 14 mars 2011

- "Séisme au Japon : Séoul dépêche une équipe de secours vers Yamagata", Yonhap, 14 mars 2011

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations Japon-Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)