Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 22:44

A l'issue du 19ème Festival international du cirque de Massy, organisé du 13 au 16 janvier 2011 sous un chapiteau flambant neuf de 3.000 places créé pour les productions de la famille Bouglione, les acrobates de la troupe de Pyongyang, venus de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), sont montés sur la plus haute marche du podium, en étant récompensés par l'obtention du Prix du Président de la République. En tournée en Europe, ils s'étaient produit auparavant aux Pays-Bas, avant un départ pour la Corée prévu le 18 janvier. Agés de 22 à 31 ans, les dix artistes confirmés nord-coréens - MM. Kim Hak-sop, Choe Chol, Kim Ung-il, Kim Jong-yun, Ri Ji-song, Ri Yong-chol, Pak Jin-myong, Pak Chung-guk, Hwang Song-min et Mlle Han Jong-sim - ont été ovationnés par le public qu'ils ont tenu en haleine par leurs exceptionnels sauts dans le vide. Grâce à M. Jon Hyong-jong, conseiller politique à la délégation générale de la RPDC auprès de la République française, que l'AAFC tient à remercier, Benoît Quennedey, vice-président de l'AAFC chargé des actions de coopération, a pu rencontrer les artistes coréens . Il s'est entretenu avec trois des trapézistes : l'aîné de la troupe, Kim Hak-sop, le prodige Choe Chol, capable de sauts périlleux sur une longueur de 100 mètres, et la femme de la troupe présente au festival de Massy, la charmante Han Jong-sim.

 

festival_cirque_massy_troupe_pyongyang_0010.JPG

 Hein Hazenberg, qui a accompagné la troupe acrobatique de Pyongyang depuis les Pays-Bas,

et Benoît Quennedey, vice-président de l'AAFC, en compagnie des artistes coréens, le 15 janvier 2011


Bonjour, Kim Hak-sop, Choe Chol, Han Jong-sim. Le cirque est très populaire en Corée, comme en a notamment témoigné la fondation du cirque de Pyongyang le 10 juin 1952, alors même que la guerre de Corée n'était pas encore terminée. Comment devient-on artiste de la troupe de Pyongyang ? Quelle formation avez-vous suivie ?

 

[Han Jong-sim] Dès l'âge de 7 ans, on repère les élèves les plus doués et les plus motivés. Ils peuvent ensuite entrer à l'école du cirque de Pyongyang, qui sélectionne 40 artistes par an, répartis entre 7 sections : les formations aériennes, les formations au sol, les formations sous l'eau, les formations sur glace, celles avec des animaux, les magiciens et les clowns. Presque tous les élèves sélectionnés sont diplômés. La formation, conduite exclusivement en RPD de Corée, dure 9 ans. Après 6 ans d'école, on commence à monter sur scène.

 

J'ai voulu devenir artiste de cirque en regardant les spectacles à la télévision, alors que je n'avais pas encore 10 ans.

 

Jusqu'à quel âge peut-on être artiste de la troupe de Pyongyang ?

 

Tout dépend de la volonté et des capacités physiques ! Ce peut être jusqu'à 50 ans, même si la plupart des trapézistes présents au festival de Massy ont entre 28 et 30 ans. Notre benjamin a 22 ans.

 

Quelle est la proportion de femmes ?

 

La moitié des élèves diplômés de l'école du cirque de Pyongyang sont des femmes.

 

Votre troupe fait la fierté de toute la Corée, où les traditions d'excellence gymnastiques et acrobatiques sont solidement ancrées. Y a-t-il eu des échanges intercoréens, à l'époque de la "politique du rayon de soleil" des présidents sud-coréens Kim Dae-jung et Roh Moo-hyun ?

 

Le triple saut à la balance est en effet une spécialité coréenne. Il y a eu des rencontres Nord-Sud à plusieurs reprises, notamment en 2000 et en 2001.

 

Votre troupe a été plusieurs fois primée dans les festivals internationaux...

 

[Kim Hak-sop] Oui, les tournées dans les pays occidentaux se sont multipliées depuis 1978. Notre troupe a notamment obtenu la plus haute distinction au Festival de Monte Carlo en 1998 et nous nous sommes aussi produits en Chine. Pour ma part, c'est la première fois que je viens en France.

 

Quel est votre rêve en tant qu'artiste ?

 

[Kim Hak-sop] Pouvoir réaliser des spectacles, en me consacrant au développement des techniques et des technologies utilisées dans les métiers du cirque.

 

Merci, Kim Hak-sop, Choe Chol et Han Jong-sim.

 

 

Propos recueillis le 15 janvier 2011 à Massy (Essonne)

 

festival_cirque_massy_troupe_pyongyang_0018.JPG


Voir aussi :

- site du Festival international du cirque de Massy

- "Le festival du cirque de Massy récompense des trapézistes nord-coréens", article publié le 17 janvier 2011 sur le site Melun Ville

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)