Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 23:59

Le 26 octobre 2011, l'élection municipale partielle à la mairie de Séoul a été remportée par Park Won-soon, le candidat de l'opposition progressiste, avec plus de 53 % des voix, selon des résultats partiels portant sur 79 % des bulletins dépouillés. Ce nouvel échec des conservateurs au pouvoir à Séoul renforce les espoirs de l'opposition de remporter les élections législatives d'avril prochain, puis l'élection présidentielle de décembre 2012, à laquelle le président sortant Lee Myung-bak ne peut pas être candidat à sa succession.

 

park_won_soon.jpgNouvelle défaite des conservateurs lors d'une élection partielle : le 26 octobre 2011, le candidat de l'opposition progressiste, Park Won-soon, a été élu maire de Séoul, avec plus de 53 % des voix, contre un peu plus de 46 % à sa principale rivale, membre du Grand parti national (GPN, conservateur), Mme Na Kyung-won.

 

L'élection partielle à la mairie de Séoul faisait suite à la démission du maire (GPN) Oh Se-hoon, fin août : ce dernier avait nettement échoué à atteindre le seuil d'un tiers de votants pour valider un référendum local qui tendait à remettre en cause la gratuité des repas scolaires. L'opposition avait alors appelé au boycott du scrutin. Le référendum clôturait un long bras-de-fer entre la majorité du conseil municipal, de centre-gauche, et Oh Se-hoon, qui avait remporté sur le fil l'élection municipale pour le poste de maire en juin 2010.

 

Avocat, non-encarté, Park Won-soon avait remporté dès le premier tour la primaire interne à l'opposition sur les candidats du Parti démocrate et du Parti démocratique du travail.

 

Le 26 octobre, la participation à l'élection municipale de Séoul a atteint un niveau nettement supérieur (48,6 %) à celui du référendum sur la gratuité des repas scolaires.

 

Beaucoup d'observateurs politiques voyaient dans l'élection partielle de Séoul un test avant les scrutins législatifs et présidentiel, prévus respectivement dans six et quatorze mois, au regard non seulement du poids démographique de Séoul - qui regroupe plus d'un cinquième de la population de la Corée du Sud et dont les évolutions électorales se rapprochent des tendances nationales - mais aussi de l'investissement dans la campagne des leaders nationaux - à commencer par Mme Park Geun-hye, la candidate conservatrice qui reste encore la favorite de l'élection présidentielle de décembre 2012.

 

Sources : AAFC, Dawn, KBS (dont photo).

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Politique sud-coréenne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)