Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 20:57

Défaits par l'Uruguay (2-1) en huitième de finale le samedi 26 juin 2010 à Nelson Mandela Bay Stadium / Port Elizabeth, les hommes de Huh Jung-moo ont pourtant fait une belle prestation, qui n'a pas suffi face à un Luis Suárez impérial, auteur de deux buts pour l'Uruguay. Les guerriers Taeguk quittent cependant la compétition la tête haute, après avoir éliminé des équipes telles que la Grèce et le Nigeria, ce qui augure de futurs succès pour le football sud-coréen.

 

uruguay_coree_du_sud.jpg

 

Sur un terrain détrempé, le match qui a opposé l'Uruguay et la République de Corée (du Sud), en huitièmes de finale de la coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, a été à la hauteur des attentes des plus de 30.000 spectateurs devant lesquels ont joué les deux géants asiatique et sud-américain.

 

Park Chu-young, de l’A.S Monaco, manquait d'ouvrir le score dès la cinquième minute sur un coup franc qui venait trouver le poteau, avant que Luis Suárez, à la huitième minute, ne marque le premier but, sur une insuffisance de la défense coréenne. Combatifs, les guerriers Taeguk prenaient l'initiative en tentant tout pour atteindre l'égalisation, mais sans que leurs initiatives, trop souvent tentées de trop loin, n'aboutissent. Le score à la mi-temps restait bloqué à 1-0 pour la Celeste.

 

La deuxième mi-temps voyait les Sud-Coréens continuer à dominer le terrain. Park Ji-sung manquait de peu l'égalisation de la tête (55'), avant que les initiatives des guerriers Taeguk ne soient finalement couronnées de succès : Lee Chung-yong obtenait enfin le but d'égalisation (69') sur une tête, en se montrant plus rapide que le gardien Fernando Muslera. Il ratait de peu le doublé deux minutes plus tard, sur un tir stoppé par le portier uruguayen.

 

Mais les Sud-Américains n'avaient pas dit leur dernier mot : Luis Suárez était une fois encore le sauveur de l'Uruguay, en réussissant un coup de maître. Après un dégagement raté de Park Chu-young, Maximiliano Pereira passait à Luis Suárez qui ajustait une frappe nette, atterrissant dans les buts après après avoir touché le poteau (80'). Lee Dong-guk, seul face à Fernando Muslera, ne parvenait pas à faire revenir les guerriers Taeguk au score (87'). Le score final (2-1) signait l'élimination des Sud-Coréens de la compétition, face à une équipe d'Uruguay au plus haut depuis des décennies.

 

Ayant constamment monté en puissance et en précision technique depuis les premiers matches de la qualification de la zone Asie il y a deux ans, les Sud-Coréens n'en ont pas moins réalisé un très beau parcours : battant l'autre géant asiatique, le Japon, dans un des matches de préparation à la veille du mondial (2-0), les guerriers Taeguk sont parvenus, dans un groupe difficile, à éliminer le Nigéria et la Grèce, bien que surclassés par l'Argentine. Des résultats somme toute prometteurs pour la coupe d'Asie 2011, de la part d'une équipe et de joueurs qui n'ont pas fini de prétendre aux plus hautes places du football mondial. Merci et bravo aux guerriers Taeguk pour ces très beaux moments de compétition et de bravoure, partagés ensemble.

 

Sources : AAFC, footcoreen.com, FIFA (dont photo)

 

Les équipes coréennes et les matches de la phase finale de la Coupe du monde 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Football
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)