Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 23:59

Les 12 et 14 février 2014, la République de Corée (du Sud) et la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) ont organisé leur rencontre au plus haut niveau depuis 2007. Les deux parties sont parvenues à un accord en trois points, confirmant la tenue de réunions de familles séparées du 20 au 25 février prochains, prévoyant que le Nord et le Sud cessent les critiques et les diffamations contre l'autre partie et envisageant la tenue d'une autre rencontre de haut niveau à un moment approprié. Le Nord a fait des concessions, en ne demandant plus le report des exercices conjoints américano - sud-coréens à une date qui ne coïnciderait pas avec les réunions de familles séparées, alors que le Sud a reconnu que le Nord était à l'initiative de cette rencontre - dans la continuité des déclarations du Président Kim Jong-un le 1er janvier 2014, lorsqu'il avait affirmé que la RPD de Corée ferait des propositions pour relancer le dialogue intercoréen.

Kim-Kyou-hun_Won-Tong-yon.jpg
Est-ce le signal d'un tournant dans les relations intercoréennes, mises à mal depuis l'alternance à Séoul et le retour au pouvoir des conservateurs en février 2008 ? Si de nombreux points restent à régler pour l'avenir, la volonté de dialogue et de relance des relations intercoréennes, exprimées par les dirigeants de chacun des deux Etats coréens en ce début d'année 2014, s'est concrétisée par la conclusion d'un accord Nord-Sud, le 14 février 2014, à l'issue de deux jours de discussion à Panmunjeom. Outre la confirmation d'un nouveau cycle de réunions de familles séparées du 20 au 25 février prochains - et qui seront les premières depuis 2010 - les deux parties ont convenu d'éviter les critiques réciproques et d'organiser une autre rencontre à haut niveau.

Car, outre le contenu de l'accord, le niveau des délégations - le plus élevé depuis 2007 - mérite d'être salué : la délégation du Sud était conduite par Kim Kyou-hyun, qui dirige le Conseil de sécurité national, et la délégation du Nord par Won Tong-yon, directeur adjoint du département du Front uni du Parti du travail de Corée.

rencontre-intercoreenne_14-02-2014.jpg
L'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC) se félicite de l'heureux dénouement des négociations, en exprimant le souhait qu'un climat de confiance puisse se créer entre les deux Corée afin d'approfondir les échanges Nord-Sud. D'ores et déjà, elle se réjouit que des familles divisées depuis trop longtemps puissent se retrouver, dès la fin de ce mois, lors de rencontres symboliques de la volonté de tous les Coréens de surmonter la partition de leur pays.

Sources : AAFC, Le Monde, Xinhua (dont photos).

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations intercoréennes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)