Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 08:06

Le lundi 2 septembre 2013, l'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC) s'est réunie à la Maison des associations du 16ème arrondissement, siège de son comité régional Ile-de-France, pour commémorer le 65ème anniversaire de la fondation de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), alors qu'une délégation de l'AAFC partira prochainement pour la Corée à cette occasion.  Son Excellence (S.E.) Yun Yong-il, délégué général de la RPD de Corée en France, ambassadeur auprès de l'UNESCO, était présent à cette manifestation, qui s'est poursuivie par un compte rendu du voyage de la délégation de l'AAFC présente en RPDC lors des cérémonies du 60ème anniversaire de l'armistice de la guerre de Corée, célébré au Nord de la péninsule comme la victoire dans la guerre de libération de la patrie. Des photos d'Alain Noguès, projetées sur grand écran, offraient un témoignage en images de cette visite.

En ouverture de la soirée, Patrick Kuentzmann, secrétaire général de l'AAFC, a souligné le combat constant mené par le Président Kim Il-sung, fondateur de la République populaire démocratique de Corée, pour surmonter la division du pays après sa libération de l'occupation japonaise en 1945. Il a mis en exergue que "la politique ferme et invariable de paix, mais également de souveraineté et de dignité, conduite par le Président Kim Il-sung et poursuivies par les Dirigeants Kim Jong-il puis Kim Jong-un, (...) a mis en échec les manoeuvres contre la nation coréenne tout en préservant le caractère socialiste - un socialisme "à la coréenne" - du pays". Il a réaffirmé le soutien constant de l'AAFC au dialogue intercoréen, alors que les conservateurs ont stoppé le processus de réconciliation et de coopération sous la présidence Lee Myung-bak.

 S.E. Yun Yong-il, délégué général de la RPD de Corée en France, ambassadeur auprès de l'UNESCO, a remercié l'AAFC pour sa solidarité avec le peuple coréen. Il a souligné que les idées du Juche et la politique de Songun développées par les dirigeants de la République populaire démocratique de Corée guidaient la construction d'un pays puissant et prospère, dont la délégation de l'AAFC avait pu apprécier les réalisations lors de sa visite en RPDC en juillet-août à l'occasion des cérémonies du 60ème anniversaire de la victoire. Sous la direction du Maréchal Kim Jong-un, la politique de la RPDC répond à l'aspiration de tous les Coréens à la réunification de leur patrie.

Yun-Yong-Il_02092013.JPG

La manifestation s'est poursuivies, photos d'Alain Noguès projetées sur écran à l'appui, par le compte rendu de voyage de la délégation de l'AAFC qui avait été présente en Corée du 24 juillet au 6 août. Entouré des autres participants à ce déplacement, Benoît Quennedey, vice-président de l'AAFC, a tout d'abord remercié la délégation générale de l'AAFC en France, et le Comité coréen des relations culturelles avec les pays étrangers - et tout d'abord la secrétaire générale de l'Association d'amitié Corée-France, Mme Jong Un-a, et Kim Chun-il, interprète - pour l'excellente préparation de cette visite. La taille de la délégation de l'AAFC (huit membres prévus, mais l'un d'entre eux n'avait finalement pas pu venir pour raisons de santé, alors que les autres associations d'amitié en Europe n'avaient compté que de deux à quatre représentants pour les cérémonies), la possibilité de rester une semaine de plus après les cérémonies officielles et l'accord pour faire venir des étudiants à des conditions préférentielles témoignaient, de même que le niveau de responsabilité des personnalités rencontrées, de l'importance accordée par les autorités coréennes à l'AAFC parmi les associations de solidarité dans le monde. Tenant compte des informations recueillies sur place, les projets de coopération concrets, notamment dans le domaine de l'architecture et de l'urbanisme, grâce à la présence d'un architecte et d'un étudiant en architecture dans la délégation, ont figuré en bonne place dans le programme de visite.

Compte-rendu-voyage_1.JPG

La présence de trois vice-présidents aux cérémonies organisées à Pyongyang - dont le vice-président chinois - avait témoigné du réseau d'alliances sur lesquelles peut s'appuyer la RPD de Corée dans le monde. Ayant renoué avec une dynamique de développement économique, le pays s'est doté, à Pyongyang, de nouveaux bâtiments publics ultra-modernes visités par la délégation : restaurant Haeddonghwa le long de l'avenue Changjon, qui a vocation à devenir "les Champs-Elysées" nord-coréens ; centre de sport Tongil ; Institut du cancer du sein dans la maternité de Pyongyang... sans oublier les grandes tours d'immeubles aux formes arrondies et torsadées. Les nouvelles institutions de loisirs - delphinarium, parc d'attraction folklorique... - également inaugurées dans la période récente attestent aussi de l'entrée de la capitale nord-coréenne dans une nouvelle ère de consommation.

      Compte-rendu-voyage_2.JPG

Les riches discussions qui ont suivi ont souligné l'originalité de la culture coréenne et ses différences avec l'Occident. Elles ont abordé la question des télécommunications et d'Internet, de l'importance nouvelle accordée à l'environnement ou encore la nécessaire modernisation des transports en commun et les défis restant à relever dans l'édification d'une nouvelle puissance économique. 

 

Photos Alain Noguès   

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Activités AAFC
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)