Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 09:19

Le 11 novembre 2011 a marqué un coup de tonnerre dans le football asiatique : à Pyongyang, le Japon s'est incliné (1-0) face au Cheollima de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), tandis que les guerriers Taeguk sud-coréens ont été défaits par les Libanais (2-1). Ces résultats inattendus montrent que, si comme cela est arrivé récemment pour d'autres sports (notamment, le tennis de table), tous les Coréens parvenaient à constituer une seule et même équipe, ils constitueraient une des plus redoutables sélections nationales en Asie.

 

japon RPD Coree 15 novembre 2011 2Les échos du coup de tonnerre créé par les matchs de qualification du 11 novembre, en zone Asie, n'ont pas fini de se faire entendre. A la Diète japonaise, la défaite aux Nord-Coréens s'est invitée dans les débats législatifs, tandis qu'à Séoul l'inattendue victoire du Liban a entraîné le limogeage de l'entraîneur Cho Kwang-rae, qui était pourtant loin d'avoir démérité. N'avait-il pas réussi à emmener une équipe expérimentale jusqu'à la 3ème place de la coupe d'Asie 2011 ? Enfin, la Corée du Sud reste bien placée pour la suite des qualifications à la coupe du monde brésilienne, dans l'attente du dernier match contre le Koweit, en février 2012, dont les guerriers Taeguk sont toujours les favoris.

 

Mais les matchs du 11 novembre livrent un autre enseignement : si la Corée du Nord doit s'arrêter là pour la coupe du monde 2014, la rage de vaincre de ses joueurs et leur esprit collectif sont des atouts qui, combinés au professionnalisme et à la qualité de jeu des Sud-Coréens, notamment dans les rencontres internationales, feraient d'une équipe coréenne nationale unifiée une redoutable sélection.

 

Alors, nous avons fait un rêve. Celui d'une équipe coréenne de toute la péninsule, et qui comprendrait, à parité, des joueurs du Nord et du Sud, où l'on verrait, ensemble, Jong tae-se et Park Chu-young à l'attaque. Voilà quelle pourrait être la composition d'une sélection nationale de toute la Corée :

JU Kwang Min

Ju Kwang-min

né le 20 mai 1990

gardien (nord-coréen)

NAM Song Chol

Nam Song-chol

né le 7 mai 1982 

défenseur central (nord-coréen)

 LEE Jung Soo  

Lee Jung-soo

né le 8 janvier 1980 

défenseur central (sud-coréen)

PAK Nam Chol

Pak Nam-chol

né le 3 octobre 1988 

arrière latéral (nord-coréen, l'homme du but contre le Japon)

  PARK Joo Ho

Park Joo-ho

né le 16 janvier 1987

arrière latéral (sud-coréen)

  KOO Ja Cheol

Koo Ja-cheol

né le 27 février 1989

milieu de terrain (sud-coréen)

  KI Sung Yong

Ki Sung-yong

né le 24 janvier 1989

milieu (sud-coréen)

  HONG Yong Jo

Hong Yong-jo

né le 22 mai 1982

milieu offensif (nord-coréen)

  LEE Chung Yong

Lee Chung-yong

né le 2 juillet 1988

ailier (sud-coréen)

  JONG Tae Sae

Jong Tae-se

né le 2 mars 1984

attaquant (nord-coréen)

  PARK Chu Young

Park Chu-young

né le 10 juillet 1985

attaquant (sud-coréen)

 

Sur d'autres terrains, la combinaison des qualités des joueurs de toute la péninsule a montré qu'elle était souvent un gage de succès. Ainsi, le FC Bâle, qui compte dans ses rangs un joueur coréen du Sud (Park Joo-ho) et un autre du Nord (Pak Kwang-ryong) vient d'éliminer Manchester en Ligue des champions.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Football
commenter cet article

commentaires

Michael J.P. Laurent 20/12/2011 15:08


Excellente idée !!!! il faut rêver......

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)