Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 21:42

La troisième conférence du Parti du travail de Corée (PTC) s'est réunie le 28 septembre 2010 à Pyongyang. Les délégués ont réélu Kim Jong-il secrétaire général, puis procédé à une révision des statuts du Parti et renouvelé les organes suprêmes du PTC, consacrant ainsi l'émergence d'une nouvelle génération de dirigeants. L'AAFC souhaite plein succès à la nouvelle direction du PTC dans la mission prioritaire qu'elle s'est donnée d'édifier un pays puissant et prospère à l'horizon 2012.

 

conference_parti_du_travail_de_coree.jpg

 

Après les deux premières conférences de 1958 et 1966, le Parti du travail de Corée s'est réuni en conférence à Pyongyang pour la troisième fois de son histoire, le 28 septembre 2010, en présence de  son secrétaire général Kim Jong-il (photo KCNA). Il s'agissait de la plus importante réunion du PTC depuis son dernier congrès en 1980. Entre deux congrès, les conférences du Parti se réunissent, en cas de besoin, pour définir les orientations politiques et renouveler les instances dirigeantes.

 

Les délégués ont rendu hommage au président Kim Il-sung. Après le discours d'ouverture de Kim Yong-nam, président du praesidium de l'Assemblée populaire suprême et exerçant à ce titre les fonctions de chef d'Etat de la République populaire démocratique (RPD) de Corée, la conférence a été présidée par Choe Yong-rim, Premier ministre de la RPD de Corée.

 

Les délégués ont réélu à l'unanimité Kim Jong-il secrétaire général du PTC, sur la proposition du président Kim Yong-nam qui a souligné que Kim Jong-il "avait consacré toute sa vie à la prospérité du pays et de la nation et à la victoire de la cause révolutionnaire du Juche". Les délégués ont ensuite révisé les statuts du Parti puis procédé à l'élection des nouveaux organes dirigeants.

 

Les statuts du Parti du travail de Corée consacrent le congrès du Parti comme son instance suprême. Entre deux congrès, la direction du Parti incombe au comité central qui se réunit en session générale tous les six mois. Dans la période de temps qui sépare deux sessions générales, les activités sont dirigées par le bureau politique, élu par le comité central. Le bureau politique élit en son sein le praesidium, qui assure la conduite régulière des activités du Parti. Enfin, le secrétariat du comité central du Parti, qui compte dix secrétaires, est en charge notamment des nominations, ainsi que de la discussion des questions techniques qui se posent au sein du PTC. 

 

Le PTC compte également 14 départements (dont un département des relations internationales), une commission militaire centrale, une commission de contrôle, chargée du respect des statuts et des éventuelles sanctions, et une commission centrale d'enquête, exerçant des missions de contrôle financier, qui a tenu sa première réunion plénière le 28 septembre.

 

Au niveau des provinces, le responsable du comité du Parti a le titre de secrétaire responsable du comité provincial. Les provinces se subdivisent en arrondissements puis en communes, qui élisent également les instances de direction du Parti à leur niveau.

 

La troisième conférence du Parti du travail a procédé à l'élection des 124 nouveaux membres titulaires et 105 suppléants du comité central, à la désignation des 17 membres titulaires et 15 suppléants du bureau politique et des 5 membres du praesidium.

 

Les membres du praesidium sont Kim Jong-il, secrétaire général du PTC, Kim Yong-nam, président du praesidium de l'Assemblée populaire suprême, Choe Yong-rim, Premier ministre, Jo Myong-rok, premier vice-maréchal, directeur du bureau de politique général de l'Armée populaire de Corée, et Ri Yong Ho, vice-maréchal dirigeant le personnel de l'Armée populaire de Corée.

 

Les nouveaux membres titulaires du bureau politique sont Kim Jong-il, Kim Yong-nam, Choe Yong-rim, Jo Myong-rok, Ri Yong-ho, Kim Yong-chun, Jon Pyong-ho, Kim Kuk-thae, Kim Ki-nam, Choe Thae-bok, Yang Hyong-sop, Kang Sok-ju, Pyon Yong-rip, Ri Yong-mu, Ju Sang-song, Hong Sok-hyong et Kim Kyong-hui. Les membres suppléants du bureau politique sont Kim Yang-gon, Kim Yong-il, Pak To-chun, Choe Ryong-hae, Jang Song-thaek, Ju Kyu-chang, Ri Thae-nam, Kim Rak-hui, Thae Jong-su, Kim Phyong-hae, U Tong-chuk, Kim Jong-gak, Pak Jong-sun, Kim Chang-sop and Mun Kyong-dok.

 

Le secrétariat du comité central du PTC est composé de Kim Jong-il, secrétaire général du PTC, et de dix secrétaires : Kim Ki-nam, Choe Thae-bok, Choe Ryong-hae, Mun Kyong-dok, Pak To-chun, Kim Yong-il, Kim Yang-gon, Kim Phyong-hae, Thae Jong-su et Hong Sok-hyong.

 

La commission militaire centrale est présidée par Kim Jong-il. Ses vice-présidents sont Kim Jong-un et Ri Yong-ho et ses autres membres Kim Yong-chun, Kim Jong-gak, Kim Myong-guk, Kim Kyong-ok, Kim Won-hong, Jong Myong-do, Ri Pyong-chol, Choe Pu-il, Kim Yong-chol, Yun Jong-rin, Ju Kyu-chang, Choe Sang-ryo, Choe Kyong-song, U Tong-chuk, Choe Ryong-hae et Jang Song-thaek.

 

Les directeurs de département du comité central du PTC sont Kim Ki-nam, Jang Song-thaek, Kim Yong-il, Kim Phyong-hae, Ri Yong-su, Ju Kyu-chang, Hong Sok-hyong, Kim Kyong-hui, Choe Hui-jong, O Il-jong, Kim Yang-gon, Kim Jong-im, Chae Hui-jong et Thae Jong-su. Par ailleurs, Kim Ki-ryong a été nommé rédacteur en chef du Rodong Sinmun, organe du comité central du PTC.


 

Sources : KCNA, dépêches du 28 septembre 2010

 

Les informations sur l'organisation du Parti du travail de Corée ont été aimablement transmises à l'AAFC par S.E. Son Musin, délégué général de la République populaire démocratique de Corée en France, ambassadeur auprès de l'UNESCO, que l'AAFC tient à remercier vivement.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Politique de la RPDC
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)