Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2016 4 08 /09 /septembre /2016 13:12

Le 9 septembre 1948, les 572 députés élus à l'Assemblée populaire suprême, réunis à Pyongyang, proclamaient la fondation de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord). L'AAFC revient sur cet événement historique.

Kim Il-sung s'exprime au stade Gongsul, à Pyongyang, le 14 octobre 1945.

Kim Il-sung s'exprime au stade Gongsul, à Pyongyang, le 14 octobre 1945.

Après la libération de la Corée de l'occupation japonaise en 1945, recouvrer la souveraineté nationale devient, pour tous les Coréens, du Nord, du Sud et de la diaspora, la tâche la plus urgente à accomplir : atteindre ce but est alors indissociable des efforts menés pour empêcher la division de la péninsule coréenne, occupée après 1945 par les forces soviétiques (au Nord) et américaines (au Sud).

Dans ce contexte, la perspective de la tenue d'élections séparées, au Sud de la Corée, soulève une levée de boucliers non seulement de la gauche sud-coréenne, mais aussi de nationalistes comme Kim Ku : en avril 1948 à Pyongyang, Kim Ku  - avec d'autres dirigeants sud-coréens - participe à 
la Conférence conjointe des représentants des partis et des organisations sociales de Corée du Nord et du Sud, aux côtés de Kim Il-sung, afin notamment d'empêcher la tenue d'élections séparées. En vain : les élections législatives sud-coréennes sont en effet organisées le 10 mai 1948. Elles conduisent à l'élection de Syngman Rhee comme premier Président de la République de Corée (Corée du Sud) le 15 août 1948.

La proclamation de la République de Corée ayant entériné la division de fait de la Corée, les élections à l'Assemblée populaire suprême coréenne se tiennent le 25 août 1948. 212 députés sont ainsi élus au Nord de la péninsule. Les élections qui permettent la désignation des 360 députés du Sud se tiennent clandestinement.

Les 572 députés de la première Assemblée populaire suprême (APS) se réunissent en session à Pyongyang du 2 au 10 septembre 1948. Le 9 septembre, ils proclament la fondation de la République populaire démocratique de Corée - qui entend donc représenter toute la péninsule coréenne. L'ancien dirigeant de la guérilla Kim Il-sung est élu Premier ministre (fonction qu'il occupera jusqu'en 1972), les députés investissant par ailleurs le nouveau gouvernement de la République populaire démocratique.

 

Kim Il-sung assis au premier rang (à droite), lors de la première session de l'Assemblée populaire suprême, le 8 septembre 1948.

Kim Il-sung assis au premier rang (à droite), lors de la première session de l'Assemblée populaire suprême, le 8 septembre 1948.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Histoire de la Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Teads - Top des blogs - International

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)