Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2010 7 22 /08 /août /2010 09:39

Les inondations qui touchent le Nord-Est de la Chine n'épargnent pas la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), notamment dans la région de Sinuiju, à la frontière sino-coréenne. Le 22 août 2010, l'agence officielle KCNA de la RPDC a annoncé que les forces militaires avaient été mobilisées pour venir en aide aux victimes des inondations, alors que 5.150 personnes ont dû être déplacées.

 

Sinuiju_21102010.jpg

 

Depuis la fin du mois de juillet, les inondations qui touchent l'Asie de l'Est ont également frappé la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord). Les précipitations de ces derniers jours ont plus particulièrement affecté les régions du Nord-Ouest, situées à la frontière sino-coréenne.

 

Le 22 août 2010, l'Agence centrale coréenne d'informations (KCNA) a annoncé que, sur instruction du dirigeant Kim Jong-il, président de la commission de la défense nationale, l'Armée populaire de Corée avait été mobilisée pour venir en aide aux victimes des inondations à Sinuiju. Le centre ville a été submergé, forçant les habitants à se réfugier sur les toits de leurs maisons.

 

Des dizaines d'hélicoptères et des navires ont participé aux opérations d'évacuation de plus de 5.150 personnes.

 

Source : KCNA (citée par Xinhua)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)