Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 23:05

Après le choix de la ville sud-coréenne de Pyeongchang pour accueillir les Jeux olympiques d'hiver en 2018, des voix s'élèvent, dans le Nord comme dans le Sud de la péninsule, pour que les JO de Pyeongchang soient les Jeux de l'ensemble de la Corée, en conférant un statut de co-organisateur à la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord).

 

jang_ung.jpgLors d'une réunion régionale du comité olympique à Tokyo le 13 juillet 2011 - qui marquait par ailleurs une rare visite de fonctionnaires nord-coréens au Japon -  Jang Ung, responsable du comité olympique de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) et membre du CIO (photo Yonhap), a exprimé le souhait que son pays co-organise les Jeux olympiques d'hiver de 2018, qui se tiendront dans la ville sud-coréenne de Pyeongchang.

 

Alors que les athlètes des deux Corée avaient défilé ensemble lors des cérémonies d'ouverture des Jeux olympiques d'été en 2000 et en 2004, puis que la candidature de Pyeongchang aux JO d'hiver avait été soutenue officiellement par Pyongyang en 2007, la RPDC n'avait pas appuyé cette candidature en 2011, dans un contexte de dégradation des relations intercoréennes. M. Jang Ung a d'ailleurs ajouté : "Les situations politique et militaire entre les deux Corées ne sont pas bonnes, et elles doivent s’améliorer (...) Autrement, elles pourraient influencer les jeux".

 

 Mme Sohn Jie-ae, porte-parole de la présidence sud-coréenne, a cependant rejeté la perspective d'une co-organisation avec la RPDC, en déclarant que "notre offre n'était pas pour des Jeux olympiques d'hiver conjoints avec la Corée du Nord". Toutefois, ce sera au prochain président de la République sud-coréen élu en décembre 2012 de se prononcer sur une co-organisation, ou non, avec la RPD de Corée.

 

La symbolique serait d'autant plus grande dans la perspective d'une réunification de la Corée que la province de la ville de Pyeongchang a été séparée entre le Nord et le Sud de la Corée lors de la division de la péninsule.

 

L'idée d'une co-organisation, souhaitée par l'AAFC dès l'annonce du succès de Pyeongchang, fait ainsi son chemin dans l'ensemble de la péninsule. L'un des principaux candidats à l'investiture du Parti démocrate, M. Sohn Hak-Kyu, président du Parti, s'est prononcé en ce sens le 11 juillet dernier, en déclarant lors d'une réunion de la direction du Parti démocrate : "Je vais sérieusement revoir les possibilités d’organiser conjointement les Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang avec la Corée du Nord (...) Les préparatifs pour les Jeux vont aller bien au-delà d’une simple équipe intercoréenne et mettre en place les bases pour un entraînement commun".

 

Sources : AAFC, AP (sur le site Syracuse.com), Yonhap.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations intercoréennes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)