Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 23:25

Alors que la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) a réaffirmé à plusieurs reprises sa volonté de reprendre les pourparlers à six (qui réunissent les deux Corée, la Chine, les Etats-Unis, la Russie et le Japon) sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne, une rencontre a eu lieu entre les responsables de la question nucléaire des deux Corée. Par ailleurs, Kim Kye-gwan, premier vice-ministre des Affaires étrangères, a été invité à New York. Ces échanges témoignent d'une intensification des contacts en vue d'une possible relance des discussions à six, interrompues depuis la condamnation du lancement d'un satellite nord-coréen par les Etats-Unis et leurs alliés au printemps 2009.

 

ri_yong_ho_wi_sung_lac.jpgLe 22 juillet 2011, en marge du 18ème forum régional de l'Association des Nations d'Asie du Sud-Est (ASEAN) qui s'est tenu à Nusa Dua sur l'île indonésienne de Bali et auquel participait également la secrétaire d'Etat Hillary Clinton, une rencontre a eu lieu entre les négociateurs des deux Corée aux pourparlers à six sur la dénucléarisation de la péninsule (photo The Djakarta Post). Le Sud-Coréen Wi Sung-lac s'est entretenu avec son nouvel homologue nord-coréen Ri Yong-ho, qui a fait état d' "efforts conjoints pour reprendre les pourparlers à six le plus tôt possible". Il s"agissait de la première rencontre bilatérale entre les deux Corée sur la question nucléaire depuis 2008.

 

Les Etats-Unis ont fait d'une amélioration des relations intercoréennes un préalable à la reprise des pourparlers à six. Suite à la rencontre du 22 juillet, le gouvernement américain a annoncé, le 24 juillet, avoir invité à New York Kim Kye-gwan, premier vice-ministre des Affaires étrangères de la République populaire démocratique de Corée (RPDC). Kim Kye-gwan, qui a été le principal négociateur de la RPDC aux pourparlers à six avant sa promotion en septembre 2010, est un interlocuteur habituel des Etats-Unis, ayant accueilli l'ancien président américain Bill Clinton à l'aéroport de Pyongyang en juillet 2009. Toujours en septembre 2010, Ri Yong-ho, qui a été l'adjoint de Kim Kye-gwan aux pourparlers à six, avait été nommé vice-ministre des Affaires étrangères.

 

Kim Kye-gwan pourrait arriver aux Etats-Unis dès la fin de la semaine.

 

S'ils aboutissent, ces échanges pourraient conduitre à une reprise des pourparlers à six, interrompus depuis le printemps 2009. Si la RPDC, la Chine et la Russie ont souhaité une reprise des discussions multilatérales, les Etats-Unis et la Corée du Sud ont déclaré attendre des gestes concrets de Pyongyang avant de revenir à la table des pourparlers à six.

 

Source principale : Le Figaro.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations internationales de la Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)