Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 23:08

A quelques jours de l'ouverture de la conférence du Parti du travail de Corée le 28 septembre à Pyongyang, l'agence officielle KCNA de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) a annoncé plusieurs promotions au sein du gouvernement dans le domaine des affaires étrangères - traduisant concrètement l'arrivée d'une nouvelle génération aux plus hautes fonctions de direction, alors que la conférence prévue la semaine prochaine doit renouveler par ailleurs les instances dirigeantes suprêmes du Parti.

 

Dans une dépêche en date du 23 septembre 2010, l'agence officielle nord-coréenne KCNA a annoncé la promotion de plusieurs responsables politiques en charge des affaires étrangères, et qui ont été plus particulièrement  des négociateurs dans les pourparlers sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne. Lors de la visite de l'ancien président américain Jimmy Carter à Pyongyang en août, les autorités nord-coréennes avaient réitéré leur volonté d'une reprise des pourparlers à six.

 

Kang-sok-ju.jpgPremier vice-ministre des Affaires étrangères depuis 1986, Kang Sok-ju (ici en compagnie du dirigeant Kim Jong-il, lors d'une rencontre avec Wang Jiarui, chef du département des affaires internationales du Parti communiste chinois, le 23 janvier 2009 - photo : KCNA) a été nommé à l'un des postes de vice-Premier ministre, en charge plus particulièrement des questions diplomatiques. Né en 1939, diplômé de français, Kang Sok-ju avait participé aux négociations de l'accord-cadre sur le nucléaire en 1994. En sa qualité de premier vice-ministre des Affaires étrangères, il a souvent accompagné le dirigeant Kim Jong-il dans ses déplacements à l'étranger, notamment en Chine.

 

Né en 1943, Kim Kye-gwan accède aux fonctions de premier vice-ministre des Affaires étrangères. Principal négociateur de la RPD de Corée sur le dossier nucléaire depuis 2005, il a notamment participé à la conclusion de l'accord de Pékin du 13 février 2007. Sa présence à l'aéroport de Pyongyang, en juillet 2009, pour accueillir l'ancien président américain Bill Clinton avait démenti des fausses rumeurs qu'il aurait été mis à l'écart, tout en confirmant sa position d'interlocuteur direct des Etats-Unis. A ce titre, il a également participé à l'accueil de l'ancien président américain Jimmy Carter, à Pyongyang, en août dernier.

 

Enfin, Ri Yong-ho, adjoint de Kim Kye-gwan pour les pourparlers à six sur le nucléaire, a été nommé vice-ministre des Affaires étrangères.

 

Les promotions de Kang Sok-ju, proche collaborateur du dirigeant Kim Jong-il sur les dossiers de politique étrangère, et de Kim Kye-gwan et Ri Yong-ho, négociateurs sur la question nucléaire et avec les Etats-Unis, participent d'un renouvellement au sommet de la diplomatie nord-coréenne - quelques jours avant l'ouverture de la conférence du Parti du travail de Corée, prévue le 28 septembre après avoir été initialement annoncée au début de ce mois. Cette conférence procèdera à la désignation des nouvelles instances dirigeantes du Parti.

 

Lors de sa visite en Chine du 26 au 30 août 2010, Kim Jong-il, secrétaire général du Parti du travail de Corée (PTC) et président de la Commission de la Défense nationale (CDN) de la RPDC, avait souligné l'importance de transmettre aux générations futures le flambeau des luttes révolutionnaires. De fait, plusieurs dirigeants de premier plan ont récemment disparu, d'autres se sont retirés, et enfin des personnalités politiques plus jeunes ont été promues.

 

Réunie en session extraordinaire le 7 juin 2010, l'Assemblée populaire suprême avait procédé à un remaniement gouvernemental et au sein de la CDN. Jang Song-thaek était alors devenu vice-président de la CDN et Choe Yong-rim avait été élu Premier ministre, tandis que Kwak Pom-gi, O Su-yong et Pak Myong-son, jusqu'alors vice-Premiers ministres, avaient été placés en disponibilité.

 

Plusieurs responsables expérimentés ont disparu ces derniers mois, notamment :

 - début juin, le général Ri Jong-bu et Ri Je-gang, premier directeur adjoint du Comité central du Parti du travail de Corée et député à l'Assemblée populaire suprême ;

- en août, Yun Ki-jong, membre du Comité central du Parti du travail de Corée, député à l'Assemblée populaire suprême et professeur honoraire à l'Université Kim Il-sung, et Kim Song-gyu, membre du Comité central du Parti du travail de Corée, député à l'Assemblée populaire suprême, directeur de département du PTC.

 

L'AAFC exprime ses condoléances et salue la mémoire de Ri Jong-bu, Ri Je-gang, Yun Ki-jong et Kim Song-gyu. Elle félicite les personnalités promues au sein du gouvernement et de la CDN, en leur souhaitant plein succès dans la tâche fixée par le PTC d'édification d'un pays puissant et prospère.

 

Sources : AAFC, Washington Post (d'après KCNA)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Politique de la RPDC
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)