Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2013 5 23 /08 /août /2013 16:13

Parmi les drames engendrés par la division de la Corée, les familles séparées de part et d'autre du 38ème parallèle représentent un enjeu humain extrêmement fort, trop de Coréens âgés disparaissant sans avoir pu revoir leurs proches. C'est pourquoi les réunions de familles divisées constituent l'un des enjeux majeurs du dialogue intercoréen. Le 23 août 2013, une rencontre organisée au niveau des Croix-Rouge du Nord et du Sud s'est conclue par un accord pour de nouvelles réunions de familles divisées, à compter du 25 septembre prochain, peu après la fête traditionnelle de Chuseok (cette année, le 19 septembre) pour laquelle, de chaque côté de la péninsule, les Coréens honorent leurs ancêtres.

   

20101031_453240_01.jpgDu 25 au 30 septembre prochains, 100 Coréens du Sud et 100 Coréens du Nord retrouveront leurs proches restés de l'autre côté. Les listes de participants seront échangées le 16 septembre, afin de s'assurer que les membres des familles séparées sont toujours vivants.

Comme lors des dernières réunions qui ont eu lieu en 2010, la rencontre aura lieu dans le complexe touristique des Monts Kumgang, au Nord de la péninsule, visité par près de 2 millions de Sud-Coréens dans le cadre d'un projet touristique intercoréen ayant commencé en 1998 et suspendu après la mort accidentelle d'une touriste le 11 juillet 2008. La République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) avait proposé de discuter également de la reprise des circuits touristiques dans les monts Kumgang lors de la réunion qui s'est tenue ce 23 août de 10h à 21h au village de Panmunjom (côté Sud), mais la République de Corée (RDC, Corée du Sud) a souhaité disjoindre les deux sujets.

Alors que beaucoup de membres des familles séparées ne sont plus en mesure de se déplacer, des rencontres sont également organisées par visioconférence. Le 23 août, les deux parties ont donc aussi convenu d'une réunion par visioconférence entre 40 familles séparées. Par ailleurs, de nouvelles rencontres ont été prévues à partir de novembre, selon des modalités à déterminer ultérieurement, après les retrouvailles qui auront lieu, pendant six jours, du 25 au 30 septembre.

Un des enjeux des discussions à venir sera également la mise en place d'un processus régulier d'échanges, y compris par courrier, alors que, du seul côté Sud, 72.000 personnes attendent de pouvoir un jour retrouver leurs proches dont elles n'ont plus de nouvelles depuis plus de soixante ans.


Source : Bernama.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations intercoréennes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)