Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2008 3 30 /04 /avril /2008 18:35

Dès cette année, les produits sud-coréens pourront parvenir en Europe par train en passant par la Corée du Nord et la Russie. Un tel trajet, par voie terrestre, prendra moitié moins de temps que par la mer tel qu'il s'effectue aujourd'hui. Ce progrès est possible grâce au dernier accord ferroviaire en date signé par la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) et la Fédération de Russie.

 

Après la visite effectuée en RPDC par une délégation russe en mars 2008, la Société des chemins de fer russes (RJD) et le gouvernement nord-coréen ont finalement signé le 24 avril un accord pour la modernisation des 54 kilomètres de voies ferrées reliant la ville portuaire de Rajin, en Corée du Nord, à Khasan, en Russie. Un terminal pour conteneurs sera aussi construit dans le port de Rajin.

 

Pour les autorités russes, ce projet est de nature à attirer les investisseurs et à favoriser les affaires. De son côté, le ministre nord-coréen des Chemins de fer, Kim Yong Sam, a déclaré que "les documents signés démontrent le haut niveau atteint par les relations russo-coréennes basées sur les principes de l'équité, de l'amitié et des bénéfices mutuels."

 

Aux termes de cet accord bilatéral, une société sera créée en commun par RJD et le gouvernement nord-coréen, pour une durée de 49 ans, afin d'attirer des investissements sur le projet et d'engager des sous-traitants pour la reconstruction du chemin de fer. Les Russes et les Coréens détiendront, respectivement, 70% et 30% des parts de cette société. Les parties ont aussi convenu de faciliter les procédures douanières et les contrôles à la frontière lors du transbordement des cargaisons. Les signataires de l'accord ont aussi décidé de créer un comité consultatif chargé de coordonner la mise en oeuvre du projet.


La Russie entend aussi associer la Corée du Sud. Les sociétés sud-coréennes KORAIL, Glovis (filiale de Hyundai) et Pantos Logistics vont donc s'établir en consortium afin de participer à ce projet dont le coût est estimé à 150 millions de dollars. La réhabilitation de la liaison Rajin-Khasan permettrait en effet d'acheminer les marchandises sud-coréennes en Europe via la Russie en empruntant le chemin de fer transsibérien. En revanche, les marchandises sud-coréennes devront être transportées jusqu'en Corée du Nord par la mer car la liaison ferroviaire entre Pusan, en Corée du Sud, et Rajin (la ligne "Kyongwon") n'est pas encore opérationnelle, faute d'accord entre les deux Corée à ce sujet. Selon des sources gouvernementales sud-coréennes, le trajet Pusan-Rajin-Khasan pourrait être testé dès août 2008.



Actuellement, le transport de marchandises par voie maritime entre les ports de Corée du Sud et l'Europe prend environ 40 jours. Mais la nouvelle liaison ferroviaire devrait réduire ce temps à 17 jours. Déjà, en janvier 2008, un train de marchandises avait parcouru en 15 jours les 10.000 kilomètres séparant Pékin et Hambourg. (sources : ITAR-TASS, The Korea Times)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)