Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2017 7 26 /03 /mars /2017 19:12

Ancien adversaire de Mme Park Geun-hye à l'élection présidentielle de 2012 (il avait alors remporté 48 % des voix), le démocrate Moon Jae-in a officialisé sa candidature dans une vidéo diffusée le 24 mars 2017, où il a promis un "changement de gouvernement". Les sondages en font plus que jamais le grand favori de l'élection présidentielle anticipée, dont la date a été fixée au 9 mai 2017, suite à la destitution de Mme Park Geun-hye.

Moon Jae-in, lors sa déclaration de candidature le 24 mars 2017.

Moon Jae-in, lors sa déclaration de candidature le 24 mars 2017.

Prônant la rupture avec les administrations conservatrices, au pouvoir à Séoul depuis 2008, et davantage de justice sociale ainsi qu'un retour au dialogue intercoréen, Moon Jae-in entend promouvoir une diplomatie plus indépendante des Etats-Unis - ce qui ne peut qu'inquiéter Washington.

Mais le candidat à la candidature démocrate devra déjà emporter l'élection primaire interne au Parti démocrate, principale formation d'opposition (centre-gauche) : si un sondage de Realmeter (principal institut de sondages indépendant en Corée du Sud) lui donnait plus de 50 % des voix dès le premier tour dans une enquête conduite à la mi-mars, il devrait retrouver face à lui, sur sa droite, Ahn Hee-jung gouverneur depuis 2010 de la province du Chungcheong du Sud, et sur sa gauche, le maire de Seongnam Lee Jae-myung, qui a la faveur d'une part non négligeable des millions de manifestants ayant mené, depuis l'automne 2016, la révolution pacifique des bougies qui a conduit à la destitution de la Présidente Park Geun-hye après l'éclatement du scandale Choi Soon-sil.

Dans l'élection présidentielle à un seul tour, propre au système électoral sud-coréen, l'institut Realmeter continue de tester les différents candidats, tant que ceux-ci ne se sont pas désistés à l'issue, ou non, d'une élection primaire. Dans cette configuration, Moon Jae-in est crédité de quelque 35 % des voix, Ahn Hee-jung de 15 à 17 % et Lee Jae-myung d'environ 10 %. Si Moon Jae-in remporte la primaire et que ses adversaires respectent le résultat du scrutin, il disposera donc d'une avance importante sur ses rivaux - sauf si ceux-ci arrivaient à s'unir, ce qui reste une hypothèse improbable à l'heure actuelle.

Son adversaire le plus dangereux pourrait être l'entrepreneur Ahn Cheol-soo, candidat indépendant qui s'était retiré en 2012 pour empêcher (en vain) l'élection de Mme Park Geun-hye. Ahn Cheol-soo avait ensuite rejoint le Parti démocrate, avant de le quitter et de former, quelques mois avant les législatives du printemps 2016 (perdues par les conservateurs), le Parti du peuple, arrivé troisième en nombre de sièges à ce scrutin. Plus conservateur que Moon Jae-in sur la question des relations avec le Nord, plus favorable à une ouverture à droite, Ahn Cheol-soo plafonne toutefois à 12% - 13% dans les sondages depuis plusieurs mois.

Les conservateurs, qui représentent un tiers de l'électorat et pourraient donc l'emporter en cas de divisions profondes des progressistes, sont affaiblis par la décision du Premier ministre Hwang Kyo-ahn, chef de l'Etat par intérim, de ne pas se présenter, et surtout par leurs propres dissensions suite à l'éclatement du scandale Choi Soon-sil : le parti Saenuri au pouvoir, rebaptisé Parti Liberté Corée, a vu partir la fraction anti-Park Geun-hye qui a fondé une nouvelle formation, le Bareun. Gouverneur de la province du Gyeongsang du Sud depuis 2012, Hong Jung-pyo est le candidat du Parti Liberté Corée le mieux placé dans les sondages (avec près de 10%), devant Kim Jin-tae (5%). Les candidats du Bareun sont crédités de moins de 7%, répartis entre Yoo Seung-min et Nam Kyung-pil.

A gauche de l'échiquier politique, seule la candidate du Parti de la Justice - Sim Sang-Jung - obtient un score significatif dans les sondages (autour de 4%).

Sources :

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Politique sud-coréenne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Teads - Top des blogs - International

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)