Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 10:48

Le 16 janvier 2016, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) a réaffirmé la position de Pyongyang pour un dialogue suivant trois axes : la cessation de ses essais nucléaires, la conclusion d'un traité de paix avec les Etats-Unis et la fin des exercices militaires conjoints américano - sud-coréens. Alors que le département d'Etat américain n'a pas rejeté par principe la reprise des discussions, la voie diplomatique apparaît comme la seule réponse viable pour stopper le processus inexorable d'escalade des tensions dans la péninsule coréenne : près de dix ans après l'adoption de sanctions à l'encontre de la RPD de Corée suite à son premier essai nucléaire, l'élaboration d'une nouvelle approche diplomatique est dans l'intérêt de toutes les parties concernées.

Kim Jong-un et Barack Obama, l'impossible dialogue ?Kim Jong-un et Barack Obama, l'impossible dialogue ?

Kim Jong-un et Barack Obama, l'impossible dialogue ?

Diffusée par l'agence nord-coréenne KCNA, la position du ministère des Affaires étrangères de la RPD de Corée se fonde sur une proposition de gel du programme nucléaire de Pyongyang d'une part, la cessation des exercices militaires américano - sud-coréens d'autre part, tandis que s'engageraient des négociations pour un traité de paix - plus de 60 ans après l'armistice ayant mis fin aux combats de la guerre de Corée - afin de jeter les bases d'un mécanisme durable de sécurité et de coopération en Asie du Nord-Est :

Toutes nos propositions pour garantir la paix et la stabilité dans la péninsule et en Asie du Nord-Est sont toujours valides, en particulier celles consistant à cesser nos essais nucléaires et à conclure un traité de paix ; en contrepartie, les Etats-Unis cesseraient leurs exercices militaires conjoints.

http://www.kcna.kp/

Comme à leur habitude, les Etats-Unis n'ont pas rejeté par principe cette offre de dialogue - mais l'ont conditionnée au respect d'un critère éminemment subjectif - dont ils apprécient eux-mêmes le respect, bien entendu : l'engagement de gestes concrets dans le sens d'une dénucléarisation. Selon le département d'Etat américain,  

Il est de la responsabilité de la Corée du Nord de prendre des mesures concrètes dans le sens de sa dénucléarisation et de s'abstenir de toute provocation.

En matière de "provocations" les Etats-Unis ne sont toutefois pas en reste, ayant réagi au quatrième essai nucléaire nord-coréen du 6 janvier 2016 en envoyant des avions - y compris bombardiers - survoler la Corée, et en maintenant leurs exercices militaires conjoints avec la Corée du Sud Foal Eagle/Key Resolve, prévus cette année en mars 2016, au nom, selon eux, du respect de leurs engagements de défense avec Séoul.

Alors, n'y a-t-il pas d'alternative à l'escalade des tensions et des sanctions, sans que celles-ci n'aient par ailleurs atteint leur objectif affiché de stopper le programme militaire nucléaire et balistique nord-coréen ?

Pour notre part, à l'Association d'amitié franco-coréenne, nous restons fermement convaincus qu'il faut explorer la voie du dialogue et de la paix : un traité de paix n'est pas une chimère, mais la base sur laquelle construire un édifice de sécurité collective en Asie du Nord-Est, ce qui suppose des engagements réciproques de chacune des parties. Plutôt que d'exiger une dénucléarisation immédiate et inconditionnelle de la Corée du Nord, les Etats-Unis pourraient - et devraient - accepter la proposition de Pyongyang de cesser ses essais nucléaires, et d'engager conjointement des discussions pour un traité de paix - ce qui n'est guère compatible avec la conduite d'exercices de guerre de grande ampleur. Et ils pourraient, enfin, appliquer un principe du traité de non-prolifération (TNP) - à savoir que les Etats détenteurs de l'arme nucléaire doivent eux aussi s'engager sincèrement sur la voie de leur dénucléarisation. Sinon, le TNP continuera d'apparaître pour ce qu'il est : la garantie du monopole du feu nucléaire entre des puissances par ailleurs les plus fortement dotées au monde en armes conventionnelles. Telles sont les perspectives d'un monde de paix et sans armes nucléaires que nous désirons ardemment voir s'esquisser.

Source :

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations Etats-Unis-Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)