Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 00:16

Alors qu'une législation antiterroriste est actuellement en discussion en République de Corée (Corée du Sud), il y a maintenant un an, en janvier 2015, que les médias sud-coréens faisaient état du premier ressortissant de la République de Corée à avoir rejoint les rangs de l'Organisation Etat Islamique (OEI). Mais qu'en est-il exactement des djihadistes sud-coréens ?

Ces djihadistes sud-coréens qui choquent la société coréenne

Agé de 18 ans, le premier Sud-Coréen qui aurait rejoint les rangs de Daech - en Syrie, via la Turquie - aurait été tué à l'automne dernier lors d'un bombardement américain.

Mais il ne serait pas le seul Sud-Coréen à avoir choisi la voie du djihad : selon la commission du Parlement sud-coréen chargée du renseignement, ce sont 10 Coréens qui, au Sud de la péninsule, auraient cherché à rejoindre l'OEI ou à entrer en contact avec ses combattants. Ces informations sont toutefois à prendre avec la plus grande précaution, car elles émanent de l'agence nationale de renseignement (NIS) dont la réputation est lourdement entachée par les scandales de corruption et de collusion politique avec les conservateurs, et à la fiabilité mise en doute par son incapacité à disposer d'informations fiables sur la Corée du Nord.

Quoi qu'il en soit, deux Sud-Coréens auraient été par ailleurs appréhendés alors qu'ils cherchaient à rejoindre Daech, et un Indonésien vivant dans le pays était lié à une autre organisation islamique, le Front Al-Nosra.

Si ces ralliements sont marginaux, ils n'en suscitent pas moins une réelle stupeur dans une société sud-coréenne qui tend à se targuer de son homogénéité sociale et culturelle, malgré la présence accrue de travailleurs étrangers originaires, notamment, du sous-continent indien, et le nombre croissant de mariages mixtes.

Source principale :

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Teads - Top des blogs - International

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)