Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2015 6 30 /05 /mai /2015 17:00

Surnommée la Joan Baez coréenne, Yang Hee-eun est un symbole pour toute une génération de Coréens : musicalement parlant, elle a introduit avec brio des influences folk et pop dans la musique sud-coréenne ; politiquement, ses chansons ont été le porte-étendard des luttes pour la démocratie dans le Sud de la péninsule, suscitant la fureur de la junte militaire. Plus de quarante ans après les débuts de Yang Hee-eun, sa musique mérite d’être redécouverte en Occident.

Yanh Hee-eun est un exemple remarquable de longévité sur la scène musicale sud-coréenne, dont elle constitue l’une des figures les plus respectées depuis ses débuts en 1971. A priori rien ne prédestinait les chansons de Yang Hee-eun à symboliser le combat pour la liberté – si ce n’est peut-être que sa voix puissante était si propice à soulever l’enthousiasme et à susciter la ferveur des étudiants, fer de lance de la lutte pour la démocratie, dans des arrangements à la guitare où transparaît aussi une indicible mélancolie.

Il y a aussi une touche psychédélique – si seventies – dans le style de Yang Hee-eun, témoignant des influences de Bob Dylan, Simon and Garfunkel ou Joan Baez, à qui elle a été comparée. La créativité de ses chansons, écrites par Kim Min-gi, repose également dans la capacité à adapter des rythmes coréens traditionnels, et à combiner ces différentes influences, dans des arrangements subtils.

Aujourd’hui soixantenaire (l’âge auquel on accède au respect en Corée !), ayant dû lutter contre un cancer, Yang Hee-eun n’a pas seulement été le témoin d’une génération : elle continue d’animer concerts et émissions de télévision, pouvant s’affirmer comme une des pionnières de la K-Pop coréenne contemporaine.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)