Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 21:49

Alors que la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) célèbre le 9 septembre 2014 le 66ème anniversaire de sa fondation, le 9 septembre 1948, le drapeau du nouvel Etat diffère de celui qu'avait utilisé la Corée depuis les années 1880 - et qu'utilise toujours la République de Corée (Corée du Sud). Explications.

Les origines du drapeau nord-coréen

En juillet 1948, plusieurs semaines avant la fondation de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), Kim Tu-bong, alors président du Parti du travail de Corée, annonçait que le drapeau coréen traditionnel ne serait plus utilisé - sa symbolique étant en effet considérée comme reflétant l'époque féodale ainsi que l'influence d'une puissance étrangère, la Chine. Les symboles du nouveau drapeau, tels qu'alors décrits par Kim Tu-bong, reflètent les aspirations du nouvel Etat coréen et ont été adoptés par l'Assemblée populaire suprême, avec la Constitution de la RPDC, le 9 septembre 1948.

Aux termes de l'actuel article 170 de la Constitution de la RPD de Corée, "le drapeau national de la République populaire démocratique de Corée est composé d'une large bande rouge bordée en haut et en bas d'une étroite bande blanche et d'une bande bleu foncé. Sur la bande rouge, du côté de la hampe, figure une étoile rouge à cinq pointes dans un cercle blanc.

Le rapport entre la hauteur et la longueur du drapeau national est de 1 à 2".

L'étoile rouge symbolise le socialisme, en rappelant également les combats conduits depuis la lutte de libération antijaponaise. La bande rouge souligne le patriotisme et la détermination du peuple coréen. Les bandes bleues symbolisent le combat pour le socialisme, la paix et le progrès. Le blanc, qui constitue la troisième couleur traditionnelle de la Corée, est traditionnellement associé à l'idée de pureté ; selon les Nord-Coréens, le blanc du drapeau marque l'unité de la nation coréenne aux plans ethnique, linguistique et culturel.

Sources :

- Panorama of Korea, éditions en langues étrangères de Pyongyang, 2013, p. 66 ;

- Charles K. Armstrong, The North Korean Revolution, 1945-1950, Cornell University Press, 2003, p. 220.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Histoire de la Corée Politique de la RPDC
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)