Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 00:10

Le 23 janvier 2012, les Coréens ont fêté le nouvel an lunaire, placé cette année sous le signe du dragon. A cette occasion, les Coréens ont l'habitude de manger un plat traditionnel, une soupe (guk) à laquelle sont ajoutés des tranches de gâteau de riz (tteok) et des morceaux de viande, formant un plat appelé tteokguk.

tteokguk_north_korea_KCNA.jpg
En Corée, comme en Chine ou au Vietnam, la plus importante fête pour célébrer la nouvelle année ne correspond pas au 1er janvier du calendrier grégorien, mais au nouvel an dans le calendrier lunaire (appelé seollal en Corée), qui correspond cette année au 23 janvier 2012 (le 3 février en 2011, le 10 février en 2013 et le 31 janvier en 2014).


A cette occasion, les Coréens ont l'habitude de manger une soupe composée de fines tranches de gâteau de riz, appelée tteokguk. Le gâteau de riz est cuit dans un bouillon de boeuf clarifié.


D'autres ingrédients sont ajoutés pour renforcer la valeur nutritive de ce plat très ancien, principalement de la viande marinée (notamment, faisan ou poulet), mais aussi de l'oeuf, des boulettes de légumes ou de viande (appelées mandu) et des algues.


L'usage de manger de la soupe de gâteau de riz lors du seollal renvoie à la croyance selon laquelle ceux qui mangent du tteokguk lors de nouvel lunaire auront la chance d'ajouter un an à leur espérance de vie.


Sources : KCNA (dépêche du 20 janvier 2012, dont photo), wikipédia
 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)