Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 18:17

Après le dramatique naufrage du ferry Sewol, le 16 avril 2014, la République de Corée (Corée du Sud) a décrété un deuil national. Alors que le bilan provisoire fait état de 33 morts, les difficiles conditions dans lesquelles se poursuivent les opérations de sauvetage font craindre le pire pour les 269 passagers toujours portés disparus. L'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC) présente ses condoléances aux familles des victimes, dans un contexte où la douleur le dispute à la colère après l'arrestation du capitaine du navire - qui avait fui le navire - et de deux autres membres de l'équipage. Par son ampleur, le drame du Sewol n'aurait-il pas dû - n'aurait-il pas pu - être évité ?

seeking sewol ferry korea

 

Depuis le naufrage du Sewol mercredi, la Corée du Sud observe un deuil à la hauteur du drame vécu par les victimes, majoritairement des lycéens du lycée d'Anwon à Ansan, et leurs familles : les manifestations festives ont été annulées, à la télévision des images de la tragédie ont remplacé les émissions de divertissement et la campagne des élections locales a été suspendue.Tout un pays retient son souffle, dans l'espoir de retrouver des survivants. Certains naufragés n'ont-ils pas adressé des SMS à leurs familles et à leurs proches, pour dire qu'ils se sont réfugiés dans les pièces étanches les plus larges du navire ?

Au choc de la douleur s'ajoute la colère : au moment du naufrage, le capitaine, Lee Joon-seok, n'était pas à la barre. L'ordre alors donné aux passagers de rester immobiles était manifestement une erreur, les témoignages des survivants indiquant que ce sont ceux qui ont désobéi qui ont pu quitter le ferry, quand les autres  passagers se sont retrouvés pris au piège avant que le bateau ne se retourne. Le capitaine et les membres d'équipage, eux, ont fui rapidement. Lee Joon-seok et autres deux membres d'équipage ont été arrêtés.

Le capitaine a déclaré que l'absence d'autres embarcations à proximité, les courants violents et l'eau froide faisaient alors craindre des risques accrus en cas d'évacuation en désordre, sans gilet de sauvetage... L'enquête s'annonce difficile, les causes même du naufrage n'étant pas claires : y a-t-il eu une erreur de navigation ? Le ferry de la compagnie Chonghaejin avait 20 ans.

Les conditions de sauvetage font également débat : comment la Corée du Sud, 4e pays au monde pour le nombre de brevets, membre de l'OCDE et du G20, n'est-elle apparemment pas en mesure de mettre en oeuvre un dispositif de secours optimal ? Les autres grands pays industrialisés disposent de plans de secours pour parer à de telles catastrophes. A la décharge des équipes de secours, les conditions météo très difficiles et une visibilité quasi-nulle ont empêché les équipes de plongeurs de pénétrer dans l'épave. Ses membres ont insufflé de l'air dans certaines parties du bateau.
   
Les survivants, rescapés dans les premières heures ayant suivi le drame, sont en état de choc. Parmi eux, Kang Min-kyu, proviseur adjoint du lycée d'Anwon a été retrouvé pendu vendredi. Selon les médias coréens, il aurait indiqué, dans une lettre retrouvé dans son portefeuille : "Survivre seul est trop difficile... J'endosse toute la responsabilité."


Dans un dévouement héroïque, plusieurs enseignants du lycée d'Anwon ont aidé les élèves qu'ils accompagnaient à s'extraire du navire, au péril de leur propre vie. Nam Yun-cheol, Ko Chang-seok, Lee Hae-bong... sont aujourd'hui portés disparus. Leur courage et leur sacrifice, qui se fondent sur la culture coréenne dans laquelle les plus forts et les plus âgés doivent secourir les plus faibles et les plus jeunes, force le respect. Ne les oublions jamais.

Sources :

Hankyoreh, Kim Ki-seong et Hong Seok-jae, "Students saved by their taechers, who are now missing", 18 avril 2014

Le Monde, service international : "La Corée du Sud en état de choc après le naufrage du ferry Sewol ", article publié dans l'édition des dimanche 20 avril et lundi 21 avril 2014, p. 3

RFI, "Naufrage du Sewol : la Corée du Sud pleure ses morts et ses disparus", 19 avril 2014

Shanghai Daily, 19 avril 2014.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Société Naufrage du "Sewol"
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)