Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 22:57
manifestation_syndicat-des-enseignants_coree_novembre-2013.jpgRéunie en congrès à Dijon le 6 décembre 2013, la Fédération CGT de l'éducation, de la recherche et de la culture (FERC-CGT) a publié une motion de soutien au syndicat des enseignants coréens (acronyme anglais : KTU), dont l'interdiction récente témoigne du tournant autoritaire de la Corée du Sud depuis l'élection à la présidence de la République, il y a un an, de Mme Park Geun-hye. Pleinement solidaire du combat des enseignants coréens contre l'interdiction de leur syndicat et pour le respect des libertés syndicales, plaidant pour que la République de Corée (Corée du Sud) se conforme à ses obligation internationales en tant que membre de l'Organisation internationale du travail (OIT), l'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC) reproduit ci-après la motion de soutien à la KTU adoptée par la FERC-CGT.
1. Les syndicats de la Fédération CGT de l’Education, de la Recherche et de la Culture, réunis en Congrès à Dijon du 2 au 6 décembre 2013, souhaitent par la présente témoigner de leur soutien fraternel à la fédération Korean Teachers Union (KTU).

2.
Nous sommes très inquiets de la situation que vivent les syndicalistes de KTU et de la décision d’annulation de reconnaissance du syndicat par le Gouvernement de la République de Corée.

3.
La décision de supprimer le statut juridique de KTU, datée du 24 octobre 2013, va à l’encontre des normes internationales du travail et constitue pour la République de Corée un véritable déni de démocratie.

4.
En signant l’accord de libre-échange entre l’Union Européenne et la Corée en 2010, la République de Corée s’était engagée à s’impliquer activement dans un processus de ratification et de mise en œuvre des conventions fondamentales de l’OIT qui comprennent notamment la liberté d’association.

5.
Comme nos camarades de Corée, nous sommes convaincus du rôle central de l’éducation dans le développement de nos sociétés actuelles.

6.
Le congrès est conscient du rôle primordial que KTU a joué dans l’émancipation du peuple Coréen et la mise à bas de la dictature. Depuis la chute de la dictature,  KTU s’est donné la mission de promouvoir la « vraie éducation » : l’éducation qui forme les travailleurs de demain en les dotant de l’esprit critique du Citoyen.

7.
Le fait d’interdire à des enseignants révoqués ou retraités de se syndiquer est une atteinte à l’indépendance et à l’autonomie du syndicalisme.

8.
Nous voulons rappeler au gouvernement de Corée et à son Administration que nous ne pouvons imaginer acte politique plus inquiétant pour la démocratie.

Source : FERC-CGT. Image :  The Korea Times.
 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Campagnes relayées par l'AAFC
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)