Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 22:57

Le 24 mars 2010, une souce de la Commission européenne a indiqué que la compagnie aérienne Air Koryo de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) pourra bientôt à nouveau opérer en Europe, sous certaines conditions. Il doit ainsi être levé une interdiction ancienne de quatre ans, depuis l'inscription d'Air Koryo en 2006 sur la liste noire de l'Union européenne.

800px-Air Koryo IL-62M P-881

En 2006, la compagnie nationale nord-coréenne Air Koryo a été inscrite sur la liste noire de l’Union européenne des compagnies aériennes qui n'opèrent pas en Europe, car l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) estime qu'elles ne respectent pas des normes suffisantes de sécurité internationale.

Cette mesure devrait toutefois prochainement être fortement assouplie, après une réunion des membres de l'AESA la semaine dernière pour examiner la liste noire, selon une procédure de révision périodique qui intervient trois fois par an. Organisme consultatif, mais dont les avis sont généralement suivis, l'AESA a recommandé que les restrictions frappant Air Koryo soient assouplies en la classant "Annexe B" : selon
cette même source de la Commission européenne, la compagnie nord-coréenne pourra à nouveau opérer en Europe sous certaines conditions, à l'issue de la première révision annuelle de la liste noire de l'Union européenne prévue fin mars 2010.

Des responsables d’Air Koryo ont participé à la dernière réunion de l’AESA pour répondre à ses questions sur les mesures de sécurité prises récemment par la compagnie. 

Sans être spécialistes des questions de sécurité aérienne, les responsables de l'AAFC s'étaient émus du classement d'Air Koryo sur la liste noire de l'Union européenne en 2006, laquelle comprend des compagnies d'une vingtaine de pays. En effet, à notre connaissance, il n'y a pas eu de catastrophes aériennes récentes graves impliquant des avions d'Air Koryo, malgré un accident ayant entraîné 23 morts le 1er juiller 1983, en Guinée. Cette situation diffère de celle des transporteurs cargo figurant, eux aussi, sur la liste noire, et qui en ont motivé l'établissement. Par ailleurs, il n'y a jamais eu de vol régulier d'Air Koryo à destination des pays membres de l'Union européenne, rendant d'autant moins probable une coopération approfondie entre Air Koryo et l'AESA, de nature à apporter l'ensemble des informations attendues. La recommandation récente de l'AESA correspond à une position plus conforme aux impressions recueillies par des membres de l'AAFC, ayant travaillé dans le secteur aérien ou voyageant régulièrement sur les lignes aériennes internationales, lorsqu'ils ont utilisé Air Koryo à l'occasion de leurs voyages en Corée du Nord, même si des progrès peuvent encore être accomplis.

Créée en 1954, ayant commencé ses opérations le 21 septembre 1955, l'Administration de l'aviation civile de Corée (acronyme anglais, CAAK) est devenue Air Koryo en 1993. La même année, les Nord-Coréens avaient commandé 3 Ilyushin Il-76 et 2 nouveaux Tupolev Tu-204 pour moderniser leur flotte. En septembre 2009, Air Koryo a acquis un nouvel exemplaire du Tupolev Tu-204-300 et un nouveau Tupolev Tu-204-100.  

Air Koryo dessert actuellement la Chine (Beijing, Shenyang, Dalian), la Russie (Khabarovsk, Moscou, Vladivostock) et Bangkok, en Thaïlande, ainsi que, en Corée du Nord, Pyongyang, Hamhung, Chongjin, Haeju et Samjiyon. A ces destinations s'ajoutent des vols charters avec, notamment, Séoul en Corée du Sud (depuis 2003), et plusieurs capitales européennes, dont Zurich, Prague, Vienne, Amsterdam, Budapest, ainsi que New York.

Sources : AAFC,
Yonhap, wikipédia

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)