Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 11:14

Confrontée au manque de terres arables et soumise aux aléas climatiques, la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) a mis l'accent sur la diversification de ses productions agricoles - alors que la base traditionnelle de l'alimentation est constituée par les céréales, et plus particulièrement le riz. A partir des années 1990, la production de pommes de terre a été encouragée, tandis qu'a été développée la consommation  de fromage ou encore de viande d'autruche. Les inondations à répétition des derniers étés ont incité à diversifier encore l'agriculture et la pêche, tout en mettant l'accent sur la recherche agronomique.

 

Dans une dépêche en date du 21 juillet 2011, l'agence nord-coréenne KCNA a fait état d'un doublement de la production sur un an dans la ferme de poissons-chats de Pyongyang, suite à l'introduction de nouvelles méthodes de ponte développées par l'unité de pisciculture Samsok. Alors que le manque de carburant handicape la pêche en haute mer, qui offre un complément essentiel en protéines en Corée où l'élevage est traditionnellement peu important, l'essor de la pisciculture en RPD de Corée - avec la poursuite par ailleurs de la rénovation de l'unité Tudan, à Pyongyang - s'inscrit plus largement dans une politique de diversification des productions agricoles. Le but est atteindre l'objectif d'autosuffisance alimentaire, les récoltes de céréales restant dépendantes des aléas climatiques.

 

La polyculture est ainsi encouragée : dans une dépêche en date du 17 juin 2011, KCNA a rendu compte de l'élevage de poissons (carpes, poissons rouges) sur les champs de riz des fermes coopératives situées dans le comté de Hwangju, dans la province du Nord Hwanghae, dans les districts de Samsok et Sadong à Pyongyang, et dans les comtés de Taedong et Pyongwon de la province du Sud Pyongan.

 

Concernant la production de fruits, suite aux recherches de l'Institut botanique de l'Académie nationale des sciences, des poires ont pu être récoltées sur des terres gagnées sur la mer, malgré la concentration en sel des sols, dans une ferme du comté d'Onchon : dans une dépêche en date du 13 juillet 2011, l'agence KCNA a précisé que les poires pesaient de 350 à 500 g et que la concentration en sucre atteignait 14 %, deux ans après la plantation des poiriers. 

 

ferme_fruitiere_kosan.jpg

 

Unité pilote située dans la province de Kangwon, la ferme fruitière de Kosan, spécialisée dans la production de pommes, compte plus de 1.000 hectares de vergers. Visitée à plusieurs reprises par le dirigeant Kim Jong-il, elle a fait l'objet de travaux d'agrandissement dont les première et deuxième phases des travaux ont été menées par des hommes de la Brigade de construction de choc 618 et achevées au printemps dernier. Le 8 juillet dernier, l'agence KCNA a rendu compte de la mise en place dans la ferme de Kosan d'un système d'irrigation au goutte à goutte qui permet d'hydrater les sols et d'alimenter les arbres fruitiers en micro-éléments tels que le nitrogène, le phosphore et le potassium, tout en économisant les ressources en eau. Cette méthode a été appliquée dans la serre hydroponique de l'Institut scientifique des légumes de Pyongyang et dans les serres de nombreuses fermes coopératives du pays.

 

Des plantations ont été effectuées dans d'autres fermes fruitières nord-coréennes, comme celles de Ryongjon et de Sariwon où été plantés, respectivement, plus de 160 hectares de pommiers et plus de 100 hectares de vignes.

 

ryang_min_ho_cucumber_DPRK.jpg

 

L'augmentation de la production est corrélée à l'effort de recherche scientifique. Ainsi, une dépêche de KCNA du 11 mai 2011 a rendu compte que Ryang Min-ho, de l'Institut scientifique des légumes de Pyongyang, avait élevé une nouvelle variété de concombre pouvant être cultivée toute l'année, et résistante aux faibles températures ainsi qu'à une moindre exposition au soleil.

 

fraise_coree_nord.jpg

 

Dans une dépêche datée du 14 juin, KCNA a fait état de la production d'une nouvelle variété de fraise à haut rendement par des chercheurs du collège d'agriculture de l'Université Kim Il Sung. Cette variété, qui fleurit après un délai de 4 ans, a résisté à des températures de - 16° C. D'une couleur rouge vif, elle contient 11,01 % de sucre et chaque fruit pèse en moyenne 23 g.

 

Sources : AAFC, KCNA.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)