Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 14:00

Depuis plus d'un demi-siècle, la zone démilitarisée (DMZ) est devenue une frontière de fait entre la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) et la République de Corée (du Sud). Si ce vestige de la guerre froide a figé la division de leur patrie pour plus de soixante-dix millions de Coréens, il abrite aussi une faune et une flore exceptionnelles qui doivent consacrer son rôle de réserve naturelle, même après la réunification.

Longue de 248 km, sur une largeur d'environ 4 km de part et d'autre du trente-huitième parallèle, la zone démilitarisée reste une région de tension extrême, héritée de la guerre froide. Mais la fixation de la division de la Corée selon cette ligne a également eu une conséquence inattendue : une faune et une flore exceptionnelles s'y sont développées. Ce rôle de réserve naturelle devra être préservé après la réunification.

On compte, parmi les espèces animales présentes, la grue de Mandchourie, le faisan à queue zébrée, le canard au bec tacheté, la mouette à queue noire, les grues à poil blanc et à couronne rouge, des tortues d'eau douce et plusieurs espèces de papillons. Des ours, des chats sauvages, des léopards, des biches et des tigres de Sibérie, espèce en danger critique d'extinction, vivent dans les zones les plus escarpées.

Plusieurs voix, notamment celle de Nelson Mandela - qui a fait cette demande auprès des Nations-Unies - se sont élevées pour transformer la DMZ en un parc de la paix, de préférence à des projets touristiques, ou encore économiques, qui prendraient en compte la situation exceptionnelle de la DMZ, entre Kaesong et Séoul. Toutefois, le déminage et le raccordement des voies ferrées sont des opérations de réhabilitation nécessaires, mais de nature à menacer un écosystème fragile.

Par ailleurs, le "chemin de la mémoire", créé du côté Sud par la France sur les lieux de combat de la guerre de la Corée, se situe à proximité immédiate de zones à haute valeur environnementale et pourra qualifier notre pays, notre moment venu, pour apporter son concours à la transformation de la DMZ en un parc naturel d'une richesse exceptionnelle.

Sources : AAFC et Robert Willoughby, North Korea. The Bradt Travel Guide, édition 2003, p. 142

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)