Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 00:34

Depuis l'essai nucléaire nord-coréen d'octobre 2006, l'Association des résidents coréens du Japon (Chongryon) fait l'objet d'une répression sans précédent dans l'archipel nippon. L'AAFC est solidaire de la Chongryon face aux violations des droits de l'homme dont sont victimes les Coréens du Japon.

En octobre 2006, la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) procédait à son premier essai nucléaire. En rétorsion, le gouvernement japonais a décidé d'imposer des sanctions qui ont frappé en premier lieu les résidents nord-coréens du Japon, affiliés à la Chongryon :

- interdiction des voyages par ferry entre la Corée et le Japon, empêchant de nombreux Coréens du Japon,
notamment les personnes âgées et handicapées, de se rendre dans leur pays, la RPDC, compte tenu également du coût quatre à cinq fois plus élevé du transport par avion ;


- remise en cause du régime d'exonération fiscale des bâtiments de la Chongryon (ci-contre, le siège de la Chongryon) ;


- descentes de police dans les établissements de la Chongryon, y compris les écoles, sous couvert de lutte contre le terrorisme ou de non-respect des régles fiscales, alors que d'ordinaire de telles infractions supposées donnent lieu préalablement à des règlements amiables ;


- interdiction de manifestations culturelles ;


- entraves à l'aide qu'a voulu apporter l'association des résidents coréens du Japon à la RPDC après les très graves inondations d'août-septembre 2007 dans ce pays...


Ces mesures prennent place dans un contexte de multiplication des atteintes aux personnes et d'intimidations (par exemple, la destruction des bureaux de la Chongryon à Okayama par un incendie criminel), mollement réprimées par les autorités japonaises. Le 16 septembre 2006, le président de la Chongryon a par exemple été destinataire d'une lettre de menaces contenant, à l'intérieur, un doigt coupé...


Face à la multiplication des atteintes aux droits de l'homme, qui ont conduit la Chongryon à saisir le conseil des droits de l'homme des Nations-Unies, l'AAFC a exprimé, par lettre, son entière solidarité avec les Coréens du Japon, refusant qu'ils soient pris en otage par le gouvernement japonais dans ses relations avec la RPDC.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Coréens d'outre mer
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)