Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 21:27

Comme nous l'annoncions dans notre édition du 7 septembre 2017, un débat sur la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) a été organisé par la librairie Tropiques, dans le 14e arrondissement de Paris, le 12 septembre 2017, autour de l'ouvrage de Robert Charvin, ancien doyen des facultés de droit de Nice, vice-président de l'AAFC, "Comment peut-on être Coréen (du Nord)", réédité par les éditions Delga avec une préface inédite de Jean Salem. Le débat a donné lieu à une présentation de la Corée du Nord spar Aymeric Monville, des éditions Delga, et Benoît Quennedey, président de l'AAFC. Nous reproduisons ci-après le compte rendu de cette conférence publié par la librairie Tropiques, sous le titre "De quoi la Corée du Nord est-elle le nom ?". 

La connaissance de L’autre est affaire délicate. Tenter de décrypter une société éloignée de l’aire culturelle à laquelle on appartient est aventure. Elle exclut l’arrogance ; elle exige l’humilité. Elle est donc totalement hors de portée de la presse institutionnelle française et de sa classe dirigeante ...

Des voyages et des rencontres, au fil des années, ne sont pas une garantie contre les erreurs d’interprétation. Le peuple coréen n’est ni « mystérieux » ni « étrange », du moins pas davantage que n’importe quel autre peuple. Il n’est « ermite » que de réputation dans un Occident malade de sa vieille hégémonie planétaire qui a débuté avec la Renaissance et du complexe de supériorité qui en résulte.

Présentation de la Corée du Nord par Benoît Quennedey autour du livre de Robert Charvin "Comment peut-on être Coréen du Nord ?"

Si on a présent à l'esprit que ce pays a été pratiquement rasé par des pluies de bombes américaines (sous l'égide de l'ONU) et qu'au cessez-le-feu en 1953 (les États-Unis refusent toujours tout traité de paix et d'engagement de non-agression) il ne restait plus un bâtiment de sa capitale (millénaire) Pyongyang, et qu'un quart de sa population avait été liquidé par les soins attentifs de la démocratie étasunienne...  on peut commencer à comprendre comment et pourquoi le peuple coréen du nord se perçoit aujourd'hui comme "le peuple le plus heureux sur terre", en dépit de la très faible bienveillance dont il a bénéficié de la part du "camp du bien".

Au-delà de la remarquable présentation de Benoît Quennedey (ci-dessus), ce reportage récent de RT (ci-dessous) est un des rares témoignages honnêtes et sérieux qui permette de s'en faire une idée visuelle et... sonore. L'école de cinéma documentaire russe n'est pas pour rien, depuis toujours, la meilleure du monde...

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Activités AAFC
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)