Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2016 2 16 /08 /août /2016 14:03

Le 13 août 2016, les adhérents de l’Association d’amitié franco-coréenne (AAFC) dans la nouvelle région Nouvelle-Aquitaine - regroupant les anciennes régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes - se sont réunis à Limoges. Ils ont formé un nouveau comité régional de l’AAFC qui a pris la succession du comité régional Limousin de l’Association d’amitié franco-coréenne. L’assemblée générale constitutive du comité régional Nouvelle-Aquitaine de l'AAFC a eu lieu en présence d’une délégation du bureau national de l’AAFC, qui a visité plusieurs lieux de mémoire en Haute-Vienne, faisant ainsi ressortir, à la veille de ce 15 août, 71e anniversaire de la libération de la Corée, le parallèle des combats pour la résistance et l’indépendance nationale menés en France contre l’occupant allemand et en Corée contre l'occupant japonais.

L’Association d'amitié franco-coréenne a eu une longue histoire en Limousin où un comité régional a été fondé en 1986 autour, notamment, de l’ancien ministre Marcel Rigout. Sous la présidence de Michel Gautier (jusqu’en 1993), puis autour d’une équipe locale animée notamment par Hugues Mathieu, militant politique, syndical et associatif, et Michel Sage (disparu en 2003), le comité régional Limousin de l'AAFC a conduit de nombreuses activités, parmi lesquelles l'accueil à Limoges du cirque de Pyongyang. Si le comité régional ne s’est plus réuni après 2003, les adhérents de l’AAFC sont restés très actifs dans la région Limousin, grâce notamment à l’action de Liliane Boussel, correspondante régionale de l’AAFC, et de Hugues Mathieu, qui ont accueilli en Haute-Vienne des groupes d’étudiants sud-coréens visitant l’Europe, recueilli des signatures pour un traité de paix en Corée, ou encore soutenu le combat pour la liberté syndicale en Corée du Sud.

Le comité régional Nouvelle-Aquitaine de l’AAFC prend ainsi la suite du comité régional Limousin de l’AAFC "Paris-Pyongyang", ainsi nommé car créé avant que l’AAFC ne prenne son nom actuel en 1989, en supprimant la référence “Paris-Pyongyang” afin d’exprimer qu’elle est une association de solidarité avec tous les Coréens, du Nord, du Sud et de la diaspora.

Le comité régional Nouvelle-Aquitaine de l’AAFC devient le septième comité régional de l’AAFC formellement constitué, avec les comités Bourgogne-Franche-Comté, Bretagne, Hauts-de-France, Ile-de-France, Languedoc-Roussillon et Normandie.

Les membres du comité régional Nouvelle-Aquitaine et du bureau national de l'AAFC répondent aux questions de la presse locale

Les membres du comité régional Nouvelle-Aquitaine et du bureau national de l'AAFC répondent aux questions de la presse locale

Liliane Boussel a été élue présidente du comité régional Nouvelle-Aquitaine de l'AAFC. Les autres membres du bureau du comité régional sont Hugues Mathieu, secrétaire, et Alain Serres, trésorier, venu de Dordogne. Le nouveau comité régional a ensuite discuté des actions à entreprendre pour favoriser la paix et la réunification en Corée, développer les échanges entre la France et l’ensemble de la Corée et soutenir le combat pour la démocratie et les libertés politiques et syndicales.

Camille Senon, militante syndicale, a été élue présidente d’honneur du comité régional Nouvelle-Aquitaine de l’AAFC. Camille Senon est une survivante du tramway stoppé avant Oradour-sur-Glane le 10 juin 1944, au moment où les soldats nazis massacraient 642 personnes dans ce village. Camille Senon a ainsi perdu 25 membres de sa famille.

Présidente nationale de l'Association du souvenir des fusillés du Mont-Valérien de 1975 à 1980 et présidente nationale de l'Association nationale des familles des fusillés et massacrés de la Résistance française de 1981 à 1986, Camille Senon milite pour la mémoire de la Résistance et de la déportation. Elle a ainsi rencontré à de nombreuses reprises les délégations coréennes (Nord comme Sud) invitées par l’AAFC en Limousin depuis 1986, étant également solidaire du combat mené en Corée du Sud pour défendre les libertés politiques et syndicales. Elle a longuement rencontré plusieurs membres de la direction nationale et de la direction régionale de l’Association d'amitié franco-coréenne qui entend désormais conduire ses activités sur l’ensemble de la région, dans les anciennes régions administratives Limousin, Aquitaine et Poitou-Charentes où des adhérents de l’AAFC sont partout présents.

 

 

 

Camille Senon, présidente d'honneur du comité régional Nouvelle-Aquitaine de l'AAFC, entourée de Benoît Quennedey, Liliane Boussel et Alain Serres

Camille Senon, présidente d'honneur du comité régional Nouvelle-Aquitaine de l'AAFC, entourée de Benoît Quennedey, Liliane Boussel et Alain Serres

Camille Senon fait aussi le lien entre le passé et le présent, entre la France et la Corée, en Limousin, terre de résistance et de luttes. Car la constitution du comité régional Nouvelle-Aquitaine de l'AAFC a eu lieu à l’occasion du 71e anniversaire de la libération de la Corée de l’occupation japonaise, le 15 août 1945. Les membres de la délégation du bureau national de l’AAFC, Benoît Quennedey, vice-président chargé des actions de coopération, et Patrick Kuentzmann, secrétaire général, ont pu apprécier les similitudes entre le travail de mémoire en France et en Corée, lors de leurs visites au Musée national de la Résistance à Limoges et au village martyr d’Oradour-Sur-Glane, où les atrocités commises rappellent les souffrances endurées par le peuple coréen pendant la guerre de 1950-1953 : jusqu'à 35 000 habitants du comté de Sinchon, en Corée du Nord, furent massacrés entre octobre et décembre 1950, pendant l'occupation américaine de cette zone. Le souvenir de tant de morts et de destructions démontre l’actualité du combat pour la paix et la nécessaire solidarité internationale dans ce combat.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Activités AAFC
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)