Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 22:41

Le coréen fera désormais partie des matières pouvant être choisies comme seconde langue vivante obligatoire pour les épreuves du baccalauréat français. L'annonce en a été faite lors d'une rencontre à Paris, le 18 septembre 2015, entre François Hollande, Président de la République française, et Hwang Kyo-ahn, Premier ministre de la République de Corée (Corée du Sud), en visite en France à l'occasion du lancement des cérémonies de l'année croisée France-Corée (du Sud).

La mesure peut paraître symbolique, mais elle est significative de la place croissante de l'enseignement du coréen en France (principalement dans les cursus post-baccalauréat), de la reconnaissance du coréen comme l'une des langues majeures d'Asie et de la présence significative d'une communauté coréenne expatriée dans notre pays : désormais, le coréen fera partie des secondes langues vivantes obligatoires pouvant être choisies pour les épreuves du baccalauréat français, alors qu'il ne s'agit jusqu'à présent que d'une option donnant lieu à des points supplémentaires.

Cette annonce a été faite dans le cadre d'une rencontre à Paris entre le Président François Hollande et le Premier ministre sud-coréen Hwang Kyo-ahn, au cours de laquelle les échanges en matière d'éducation et de formation professionnelle ont occupé une place importante : la coopération dans le domaine de la formation professionnelle doit notamment se renforcer dans les secteurs de l'hôtellerie, des nouvelles technologies et du design.

La République de Corée (Corée du Sud) est l'un des pays d'Asie (hors monde francophone) où le nombre de candidats aux épreuves du DELF et du DALF est le plus élevé. La France accueille plus de 12 000 étudiants sud-coréens, notamment en littérature, beaux-arts, architecture et philosophie.

Source principale :

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations France-Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)